Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour juillet 2009

Pause estivale

mercredi 15 juillet 2009

Dessin de ChavalEn attendant le premier anniversaire de Siné Hebdo, la nouvelle maquette de Charlie 2€ Hebdo, l’exposition Bosc à Berlin, celle sur le croquis d’audience à Beaubourg, les livres à paraître sur Chaval, sur Siné, les nouveaux livres de Piem, de Blachon, de Voutch, l’agenda 2010 de Hara-Kiri, ce blog fait une petite pause estivale.

À très bientôt.

ff

Illustration : dessin de Chaval paru dans Paris Match n°541 du 22 août 1959. La découverte de ce dessin (à l’époque), m’a fait comprendre que les meilleurs dessins humoristique étaient ceux qui laissaient aux lecteurs la possibilité de continuer l’histoire…

“J’enfile l’art mur pour bombarder les mots cœurs” Miss Tic

mercredi 8 juillet 2009

Miss Tic - Go HommeL’exposition « Go homme » de la pochoiriste Miss Tic présentée par Galerie Lelia Mordoch , 5 rue Mazarine, Paris 75006, est prolongée jusqu’au 18 juillet 2009.

En complément de cette manifestation le site Mediapart.fr propose un article et une  video de Hugo Vitrani sur cette artiste dont on peut voir les créations dans la rue, les galeries, et régulièrement  dans Siné Hebdo avec « la miss du mois ».

Illustration :  © Miss Tic


Miss Tic : la femme qui mur-murait à l’oreille des murs.
par Mediapart.

Labouheyre 1

mardi 7 juillet 2009

Désolé, l’information est arrivée trop tard, mais les 4 et 5 juillet 2009 s’est déroulé à Labouheyre (Landes), le 1er Festival de dessins de presse et d’humour organisé par le service culturel de la mairie. Les participants étaient les dessinateurs Jiho, Biz, Tignous, Mric, Lasserpe et Lerouge.

Résumé de la présentation de chacun par les organisateurs bouheyrots Gérard Rodriguez et Michel Gonzalez :

Quelles journées ! de Lasserpe

Jiho, dessine pour «Sinéhebdo», «l’Écho des savanes», «60 millions de consommateurs», «Micro hebdo», «Lien social»…

Biz dessine pour «Sud Ouest», «l’Alsace» et «l’Est républicain»,
«le Journal de Mickey» ; il est très polyvalent puisqu’il crée aussi des cartes postales et des affiches, des illustrations pour des ouvrages éducatifs.

Lerouge participe à «Fluide glacial», «Satiricon», «CQFD», «Spirou», «le Journal de Mickey», les groupes Fleurus presse et Francas presse, «30 millions d’amis», «l’École des parents», «l’Hebdo des juniors».

Mric est graphiste concepteur dessinateur sportif ;
il a participé dessineusement au Tour de France, travaille avec «Marianne», «Vendredi», «CQFD», «Volcans».

Tignous dessine pour «Marianne», «Télérama »,
«Fluide glacial», «l’Express », «VSD».

Lasserpe dessine pour «Le Monde libertaire», «Marianne »,
«Siné hebdo», «CQFD», «Fluide glacial».

À noter que Lasserpe vient de publier « Quelles journées ! » aux éditions Jet d’encre.

Quand un fait divers croise l’histoire de la presse satirique 

lundi 6 juillet 2009

Hara Kiri, les belles imagesLe Dr Daniel Cosculluela, psychiatre de Bergerac accusé de viols par quatre de ses patientes, et condamné le 4 juillet 2009 par la cour d’assises de la Dordogne à une peine de 12 ans de réclusion criminelle assortie d’une interdiction définitive d’exercer, a été pendant quelques années le propriétaire du titre Hara-Kiri. Ce titre mythique, il l’avait acheté en 1990 lors d’une vente aux enchères « à la bougie » et, après avoir envisagé de le relancer, il le louait à qui le voulait bien.

Stéphane Mazurier raconte dans « Bête, méchant, et hebdomadaire » (Buchet-Chastel) que en 1992, lorsque Philippe Val relança Charlie Hebdo, le Professeur Choron, pour le contrer publia « avec l’autorisation de Daniel Coscullela, propriétaire de la marque « Hara-Kiri » un Hara-Kiri Hebdo, sous-titré « le journal de l’Europe à feu et à sang ». la première page était signée Vuillemin.

En 1996, le titre fut utilisé par Michel Buh de la Société Française de Revue qui édita lui aussi un Hara-Kiri hebdo. Cette version n’eut que quatre numéros. On pouvait y voir des dessins de Nicoulaud, Berth, Jiho, Soulas, Lécroart, El Diablo, Coutelis, Loup, et Samson.

Depuis, le titre appartient désormais à Charlie Hebdo qui le fait figurer dans ses pages pour ne pas en perdre la propriété. Il se dit même que Cavanna en butte à Philippe Val, avait songé un temps à relancer le titre.

À noter que le titre revit aussi en librairie et après le succès de « Hara-Kiri les belles images » paru en 2008, les éditions Hoëbeke s’apprêtent à publier un agenda Hara-Kiri pour la fin de l’année 2009.

Le Président et les bouffons

jeudi 2 juillet 2009

Extrait de l’entretien accordé par Nicolas Sarkozy, Président de la République française, à Denis Olivennes et Michel Labro du Nouvel Observateur (1.7.2009) :

Une Charlie Hebdo - Bon anniversaire les lèche-culs !

« N. O. – Lorsque vous vous attaquez à un humoriste comme Stéphane Guillon sur France-Inter parce qu’il prend pour cible DSK, Martine Aubry ou vous-même d’ailleurs, vous sortez de votre rôle.

N. Sarkozy. – Je ne m’attaque à personne même si je considère que traiter sur le service public Mme Aubry de “pot à tabac” n’est pas respectueux de la dignité des personnes.

N. O. – Mais c’est un humoriste qui dit cela.

N. Sarkozy. – Si M. Le Pen disait cela, je suis sûr que vous le dénonceriez.

N. O. – Le prince doit laisser le bouffon faire son métier.

N. Sarkozy. – Je le pense tellement que c’est ce qui m’avait conduit en pleine campagne présidentielle à soutenir “Charlie Hebdo” dans son procès à propos des caricatures du Prophète.

N. O. – Et ce Marseillais convoqué devant un tribunal pour avoir dit: “Sarkozy, je te vois”, lors d’une intervention policière. Cette crispation autour de la protection de l’image du chef de l’Etat, c’est inquiétant pour les libertés.

N. Sarkozy. – Je suis désolé de cette affaire que j’ai apprise par la presse. C’est ridicule. J’en ai été choqué. Je n’ai porté plainte en aucune manière. Je ne comprends pas pourquoi cet homme a été poursuivi devant un tribunal de police. D’autres choses ont pu me blesser – et je n’ai pas réagi pour autant. Il y a des centaines de livres, d’articles dans lesquels je suis attaqué. Je n’ai jamais réagi, quoi que j’en pense. Je ferai ainsi tout au long de mon mandat. C’est le respect que je dois à ma fonction. Je ne peux pas réagir comme un simple citoyen, y compris au Salon de l’Agriculture ! »

Y’a-t-il un Pilote dans la presse ?

mercredi 1 juillet 2009

Pilote fête, avec un nouveau numéro spécial ses 50 ans. Un numéro déjà disponible en kiosque, dont le thème est «69, année érotique». Apparemment  le «cul» est toujours un argument de vente  surtout en période estivale.

Pilote - 69 année érotique

Dommage que ce titre mythique qui a su dans les années Goscinny-Charlier faire évoluer la bande dessinée ne soit plus aujourd’hui qu’un label commercial «qui va et qui vient».

Pourtant le groupe Media-Participations (Dargaud, Dupuis, Lombard, Fleurus) qui en est propriétaire, aurait largement de quoi alimenter en contenu une publication digne des plus belles heures de Pilote et renouer avec le « laboratoire » de talents qu’il était alors.

Après la disparition de Pif, entre Spirou, le Psykopat et Fluide glacial, il ne reste plus de journal s’adressant spécifiquement à la jeunesse comme si les adolescents n’existaient pas ou devaient être cantonnés aux seuls jeux vidéos et à Secret story.  Et pourtant, quelles que soient les époques et les générations, on sait l’impact sur une vie des récits et des images découverts dans le jeune âge. Sans tomber dans une nostalgie stérile, que serait devenu notre imaginaire sans Fred et son Philémon, Sempé et son Petit Nicolas, Uderzo et son Astérix,  Gir et son Blueberry, Hubinon et son Barberouge, Gébé et son Clovis, Druillet et son Loan Sloane, Cabu et son Grand Duduche, etc, etc, etc.

C’est dans Pilote, l’original, qu’ils sont nés et notre plaisir avec.

À propos de ce n° de Pilote à lire aussi sur le site Le comptoir de la BD et sur l’excellent ActuaBD.