Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour 2010

La Mèche se rallume

lundi 6 décembre 2010

Une nouvelle chance pour La Mèche. Le vendredi 10 décembre 2010 l’hebdomadaire proposera pour son n°13 une nouvelle maquette qui fera une plus grande place aux dessinateurs avec notamment une double-page de dessins sur l’actualité.

Jack Zola (pseudo de Maël Nonet ?) remplace Sylvie Belin co-fondatrice du titre, en tant que directeur artistique et maquettiste du journal. Étienne Liebig devient conseiller artistique.

Jack Zola est l’animateur du site Internet jackuse.com qui diffuse des T-shirts dessinés par Berth, Chimulus, Coco, Decressac, Flavien, Goubelle, Jiho, Lasserpe, Large, Sergio.

En illustration la Une (signée Lindingre) du n°12 de La Mèche
qui est en vente jusqu’au 9 décembre.

Le dessinateur Barrigue entarté

vendredi 3 décembre 2010

C’est le journal La Tribune de Genève qui le raconte.

Extrait  :

« Tout avait pourtant commencé très sagement, au ciné Spoutnik. Une soirée organisée autour d’un film réalisé par la fille du dessinateur Siné sur la courte vie de Siné Hebdo . Le canard qui affirmait ne rien respecter. Pour en débattre après la projection, des humoristes et caricaturistes du cru.Tout à leur discussion, ces messieurs ne prêtent pas garde à l’homme qui avance pourtant à découvert. Une belle tarte à la main. Il se glisse derrière eux. Et soudain, paf! Il entarte Barrigue, dont le visage disparaît sous la crème. «Fraîche, la tarte, relève crânement le dessinateur. Sucrée aussi. Assez bonne. Mais je n’ai pas eu le temps de la déguster comme il le fallait…» Car le moustachu à la crème ne se démonte pas.  Au contraire. Il charrie encore : « Pourquoi tant de peine? » demande-t-il à l’entarteur, en se léchant les babines. « Vous êtes insupportable! » répond cet homme, propriétaire d’une salle de ciné à Lausanne, éreinté par l’hebdo satirique. »

En illustration le Barrigue vu par Mix & Remix.

Roulez jeunesse

vendredi 3 décembre 2010

La 26e édition du Salon du livre jeunesse de Montreuil se déroulera du 1er au 6 décembre 2010.

Le thème de cette année ne sera pas la « dolce vita » mais « la vie de château ».

Extrait de l’article que le quotidien Libération consacre à l’événement :

« Plus de 330 exposants, éditeurs, auteurs, illustrateurs et scénaristes se retrouveront ainsi à Montreuil (Seine-Saint-Denis) où sera organisé pour la première fois un festival du cinéma d’animation, AniMix, avec courts métrages, films d’illustrateurs, pilotes de séries animées ou de longs métrages. Plus de 150.000 personnes ont visité le Salon l’an dernier. Princes et princesses sont les invités d’honneur en 2010. »

Les prix du salon 2010 ont été décernés le 21 novembre :

Le 11ème Baobab de l’album, doté d’une bourse de 3.000 euros, a été décerné à « La règle d’or du cache-cache », de Christophe Honoré, illustré par Gwen Le Gac (Actes Sud Junior).

Le prix du premier album a «  Monsieur Cent têtes » de Ghislaine Herbéra (Edtions MeMo).

Le prix de la presse des jeunes, décerné avec le Syndicat de la presse des jeunes, a récompensé « Des hommes dans la guerre d’Algérie », d’Isabelle Bournier, illustré par Jacques Ferrandez (Casterman).
Mention spéciale pour la collection “Français d’ailleurs“, coéditée par Autrement Jeunesse  et la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

Le prix Terre en vue, remis à un documentaire sur  l’écologie et le développement durable, par le département de Seine-Saint-Denis, couronne « Petites et grandes histoires des animaux disparus », d’Hélène Rajcak, illustré par Damien Laverdunt (Actes Sud Junior).

Le prix Coup de cœur, décerné par l’équipe du Salon, qui souhaite distinguer un livre “pour son intensité graphique, son travail plastique et esthétique, sa forme, l’originalité de son propos, la qualité du texte”, récompense « Le petit Gibert illustré », de Bruno Gibert (Albin Michel Jeunesse).

Le prix à l’Abord’art, remis à un livre d’art pour les enfants, revient à « La petite galerie de Andy Warhol », de Patricia Geis (Palette, La petite galerie).

Espace Paris Est-Montreuil, 128 rue de Paris 93100 Montreuil-sous-bois.
Métro ligne 9 arrêt Robespierre – Nocturne gratuite le vendredi 3. Entrée 4 euros.

Le site officiel du salon.

En illustration, l’affiche dessinée par Charlotte Gastaut.

Siné toujours à l’affiche

jeudi 2 décembre 2010

C’est le 19 décembre 2010 que se termine l’exposition « Siné s’affiche » que Siné annonce sur son blog. Des affiches et des dessins sur le cinéma présentés par l’Espace 1789, 2-4, rue Alexandre Bachelet, 93400 St Ouen.

Par ailleurs la parution du « Dico Siné » (Hoëbeke) et l’expostion « Siné l’incorrigible» de l’École Estienne, annoncés sur ce blog, sont reportés à 2011.

Enfin, sur le site marchand EBay la Une « collector » de Siné HebdoGeluck dessine son chat se faisant sodomiser, a été mise à prix le 3 décembre 2010 à 3,90 euros (voir capture d’écran).

Mulatier à nul autre pareil

mercredi 1 décembre 2010

Jean Mulatier a porté l’art de la caricature à un niveau de qualité et de perfection que aucun de ses confrères n’a encore jamais atteint. Si lui aussi joue de l’exagération des traits, son style se démarque par une apparente simplicité du dessin final. Pas de fioritures, pas d’esbroufe graphique, mais un travail minutieux et subtil au service d’une homologie imparable.

Le secret de Mulatier ce sont les yeux. Alors que d’autres caricaturistes mettront en avant, les systèmes pileux, l’appendice nasal, les oreilles paraboliques, les mentons prognathes, ou tout autre caractéristique faciale, lui approche la ressemblance de ses victimes par une remarquable traduction de leur regard. Autre signe de qualité, il est un des rares à caricaturer les femmes sans les rendre forcément ridicules. Du grand art.

Cette ode à Jean Mulatier pour signaler deux entretiens qu’il a accordé à Nicolas Anspach et que l’on peut lire sur l’excellent site ActuaBD.com.

Très présent, notamment à travers deux expositions et un débat avec le talentueux Maëster, au dernier festival « Quai des bulles » de St Malo, il faut espérer qu’un éditeur aura la bonne idée de réunir les dessins de Mulatier dans un prochain album.

Illustration, Bourvil par Mulatier © (cliquer sur l’image pour l’agrandir).

Ça va toujours mieux demain

mardi 30 novembre 2010

C’est le mardi 30 novembre 2010, à 12h et à « La mer à boire », 1 rue des Envierges Paris 75020 que les éditions Drugstore-Glénat présentent « en présence des auteurs » l’album « Ça ira mieux demain » réalisé à partir des dessins de Aurel, Chapatte, Gros, Lasserpe, Maëster, Pessin, Plantu, Tignous (qui signe la couverture), et Vidberg, publiés par le site éponyme