Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour janvier 2012

” Que vive le dessin ! “

lundi 30 janvier 2012

Mauvaise nouvelle, Alain De Vos ferme les portes de sa galerie à Lille, sept mois à peine après son ouverture. Dans un courrier il explique : “La galerie s’était donnée un objectif ambitieux : celui de présenter du dessin de presse, du dessin d’humour, saugrenu et du dessin d’illustration. Force est de constater après 4 expositions que les amateurs d’art sont trop peu nombreux et ne sont pas accourus devant une proposition nouvelle.”

Alain De Vos a exposé des dessins originaux de Bosc, Serge Bloch, Got, Lionel Koechlin, et avait à son catalogue Maurice Henri, Guy Bara, Pierre Ballouhey, Raymond Peynet, Cambon.

Depuis le 12 janvier la galerie présentait une exposition intitulée «Revue de dessins» qui était programmée jusqu’au 3 mars 2012 (en illustration). A propos de ses objectifs, Alain De Vos avait écrit : « La galerie parle du dessin, de son créateur, de son univers. Le dessin véhicule du plaisir onirique, il propose de rire, de sourire, de réfléchir, il permet l’échange d’idées. La qualité, l’originalité de sa ligne graphique donne de la consistance au dessin et  offre la notoriété au dessinateur. »

Le site de la galerie

Gillray*, un espoir du dessin de presse

samedi 28 janvier 2012

Une bonne polémique est toujours intéressante, surtout lorsqu’elle touche un domaine aussi mal considéré que le dessin de presse. Pascal Dupuy et Guillaume Doizy ont été semble-t-il piqués au vif par l’article que j’ai consacré au numéro de la revue TDC dont ils sont les maîtres d’œuvres (voir blog du 26.1.2012). Pourtant l’article ne contenait aucune charge contre eux mais la simple constatation qu’il était plus facile à propos du dessin de presse, de publier des études sur son histoire que sur sa réalité d’aujourd’hui. Les raisons en sont simples les caricatures des siècles passés ne dérangent plus personne, elles ont beau être montrées en exemple, leur sens est rarement accessible aux publics d’aujourd’hui.

L’essence même de ce métier, qui allie réflexion et graphisme, est de stimuler l’esprit de chacun, voire de déranger parfois, en nous révélant par l’humour ou l’exagération du trait (la caricature), des choses que nous aurions mal perçues. Pour exister le dessin doit être en résonance avec ses lecteurs et son époque.

Contrairement au titre ambigüe du billet « Histoire et caricature : François Forcadell : le droit à l’oubli » (je suis à deux doigts du révisionnisme…), je considère que le travail des caricaturistes anciens est remarquable, d’ailleurs le dessinateur Solo a su montrer dans ses publications la continuité de ce métier à travers les siècles. Personne n’osera contredire le fait que des dessinateurs comme Cabu, Willem, Cardon, entre autres, sont les héritiers de Daumier, Gill, ou Jossot, mais force est de constater que le passé intéresse beaucoup plus les médias, les établissements culturels, et les spécialistes.

Pascal Dupuy  et Guillaume Doizy écrivent « Ce numéro de TDC ne se fixait pas pour but de « transmettre aux jeunes l’envie de s’intéresser au dessin satirique », mais justement, de montrer à ces jeunes comment, dans le passé, les générations précédentes se sont emparées de l’image satirique et se sont servies de sa puissance pour défendre des opinions, leurs opinions, leurs visions du monde, leurs idéaux. »

C’est, il me semble, ce que font nombre de dessinateurs en 2012, et parler de leur travail, me paraît bien plus passionnant, d’autant plus qu’ils sont encore là pour témoigner de leur rôle et de leurs difficultés.

A la fameuse tête en forme de poire de Louis-Philippe, je préfère ce dessin de Cabu tout aussi iconoclaste (ci-dessous, extrait de Sarko Circus – Le cherche midi). Mais on attendra qu’il entre dans l’histoire pour en parler. ff

*Sur James Gillray

Du nouveau sur Urtikan.net

vendredi 27 janvier 2012

Les dessinateurs du webdo satirique Urtikan.net vont commenter en direct et en dessins l’intervention de  Nicolas Sarkozy  qui sera diffusée sur plusieurs chaînes de télé dimanche 29 janvier 2012.  Ce dispositif sera mis en place tout au long de la campagne électorale des Présidentielles pour permettre à l’équipe d’intervenir « à chaud » sur les temps forts de celle-ci.

Avec  ce nouvel outil éditorial, Urtikan.net se donne la possibilité d’être plus réactif sur l’actualité, il vient compléter le numéro hebdomadaire qui paraît le mercredi et le “dessin du jour”.

En illustration : dessin de Chimulus pour Urtikan .net

Daumier, un espoir du dessin de presse

jeudi 26 janvier 2012

Il y aura bientôt plus de spécialistes du dessin de presse et de manifestations qui le célèbrent que de dessinateurs.

Ainsi on peut s’interroger lorsqu’on apprend (sur le site Caricatures & caricature) la parution d’un numéro de TDC (textes et documents pour la classe) consacré à « Histoire et caricature » (couverture en illustration).

Cette revue éditée par le CNDP-CRDP s’adresse aux enseignants et ce numéro a sans doute pour vocation de faire découvrir ce type de dessins aux jeunes élèves. Mais si la qualité des exemples cités n’est pas à mettre en cause, comment, en valorisant des images dont le contenu n’a plus aucune signification pour les générations d’aujourd’hui, peut-on transmettre aux jeunes l’envie de s’intéresser au dessin satirique ?

Si l’on excepte un entretien avec le dessinateur Riss de Charlie Hebdo, le sommaire de TDC nous propose des articles sur « Napoléon et la caricature », « L’Assiette au beurre », ou l’étude de documents comme la « célèbre » poire de Louis Philippe, ou la caricature sociale par Daumier.

Certes, ces exemples « historiques » constituent l’ADN de ce métier, mais force est de constater qu’à notre époque presque plus aucun journal n’accueillerait leur auteur dans ses pages.

Le ressassement permanent de cette histoire « glorieuse », dans TDC ou ailleurs, masque hélas la situation actuelle du dessin, dit de presse, et de la caricature : de moins en moins de supports qui en publient, des espaces confinés lorsque le journal leur fait une place, des conditions d’expression, de travail et de vie déplorables faites aux auteurs.

Et pourtant il y a à dire sur  tous ceux qui, en 2012, arrivent malgré tout à pratiquer ce métier formidable. Un métier qui allie le moyen d’expression, l’art du dessin, la recherche de la synthèse, l’humour, et surtout la volonté d’amener le lecteur, à s’interroger, à réfléchir, sur le monde qui l’entoure. Pour résumer, à cultiver son intelligence. Rien que pour cela il devrait être enseigné dans les écoles en tant que matière vivante. ff

Informations diverses sur le dessin de presse

mercredi 25 janvier 2012

On a retrouvé Chimulus

« Où est passé Chimulus ? » s’interrogeait ce blog à propos de l’intégration du site Le Post, auquel il collaborait, au Huffington Post. On l’a retrouvé dans 20minutes, mais hélas semble-t-il seulement à l’occasion du festival de la BD d’Angoulême 2012.

Meurisse (Catherine)

Illustrations de C. Meurisse dans Le Nouvel Observateur pour le dossier « Pervers narcissiques : enquête sur ces manipulateurs de l’amour » publié dans le numéro du 19 janvier 2012.

Prix Presse Agrumes

Le thème du Prix Presse Citron 2012 qui sera décerné le 22 mars 2012 au sein de  l’école Estienne, puis à la Mairie du 13e arrondissement de Paris, sera “la mouche”.

Les dessins de Marianne

Numéro spécial (en illustration) de l’hebdomadaire  Marianne qui rassemble les meilleurs dessins sur l’actualité 2011 de ces deux dessinateurs Tignous et Gros.

Louison nouvelle observatrice

Du nouveau sur le site Internet du Nouvel Observateur « La semaine politique de Louison », la dessinatrice commente à sa façon les péripéties de la campagne présidentielle.

Humour franco-algérien

Les dessinateurs Plantu et Dilem ont échangé leur place en Une de leurs journaux respectifs Le Monde pour Plantu et le quotidien algérien Liberté pour Dilem. Cet échange, pendant une semaine » était organisé à l’occasion des 50 ans de l’indépendance de l’Algérie. Les dessins de ceux que Le Monde qualifie de « piliers de l’organisation Cartooning for peace » sont visibles sur le site du quotidien.

Luz sur France Info

Luz, dessinateur à Charlie Hebdo était l’invité de l’émission de Philippe Vandel “Tout et son contraire” sur France Info le 16 janvier 2012.

Où est passé Chimulus ?

lundi 23 janvier 2012

Le Huffington Post nouveau site Internet d’information a été mis en ligne le 23 janvier 2012 . La version française, de ce journal américain, dont une des principales particularités est d’être dirigée par Anne Sinclair a été créée en association avec le Groupe Le Monde. Le Huffington  a  d’ailleurs intégré  une partie de l’équipe du site Le Post.fr qui lui a cessé de paraître le 22 janvier 2012 .

Si le site ne présente pour l’instant aucune nouveauté éditoriale bouleversante, certains esprits curieux et attentifs, ont constaté qu’il n’y a pas de dessins de Chimulus. Il faut savoir  que ce dernier collaborait au Post depuis 2007 et était suivi chaque jour par plusieurs milliers d’Internautes. Il faut aussi préciser que le dessinateur avait beaucoup traité les multiples péripéties de l’affaire DSK (le mari d’Anne Sinclair), aussi bien dans Le Post, que sur Rue89, ou dans Urtikan.net.

Les dessinateurs Xavier Delucq et Hervé Baudry sont eux accueillis dans les billets du Huffington Post.

En illustration le dernier dessin
de Chimulus publié sur
Le Post.