Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour juin 2012

Satiradax 2

mardi 12 juin 2012

La deuxième édition de Satiridax se déroulera du 21 au 24 juin 2012 à Dax avec la présence des dessinateurs Aurel, Barrigue, Barros, Berth, Coco, Coyote, Decressac, Faujour, Flavien, Gaël, Giemsi, Gros, Lasserpe, Lindingre, Margerin, Pakman, Ptiluc, Sergio, Soulcié, Tignous, Vuillemin, Widenlocher, Willem, Willis from Tunis. Ils dédicaceront de 14h à 18h Parc Théodore Denis (voir blog du 17.3.2012) .

Marc Large, dessinateur et créateur de Satiradax explique comment il a eu l’idée de cette manifestation :

« Cette idée est née il y a environ trois ans. Mon métier de dessinateur est un travail solitaire et les projets éditoriaux sont aujourd’hui élaborés par le biais d’échanges d’emails et de fichiers sur internet. Rares sont les occasions de rencontres entre les humoristes, les auteurs, les dessinateurs de presse et le public. J’ai donc eu envie de créer un grand rassemblement de tous ces acteurs, en décloisonnant leurs modes d’expression. Le festival est l’occasion de présenter au public des concerts, des conférences, des spectacles, des dédicaces, des films, des expositions, mais aussi d’établir un véritable contact entre les festivaliers et les invités. Il y a souvent des festivals du cinéma, des festivals de dessin ou encore du rire, mais jamais tout ça en même temps. J’avais donc écrit ce concept, créé une association (Satirailleurs) et proposé cette idée à la ville de Dax. Le Maire et Stéphane Mauclair, adjoint au Maire à la Culture, ont tout de suite adhéré au projet. Les invités, également ! »

Plus d’informations sur le site Internet de Satiradax.

Cambon c’est bon

lundi 11 juin 2012

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple, voilà le texte qui figure sur le carton d’invitation de l’exposition que l’Atelier-galerie An Girard consacre au dessinateur Cambon jusqu’au 13 juillet 2012 :

« Cambon est un dessinateur d’humour. Un authentique, qui pratique avec gourmandise l’exercice du dessin « sans paroles », dans la grande tradition de ceux qui, comme Bosc, ou Chaval, ont donné ses lettres de noblesse à ce genre. L’image devient alors universelle et provoque le sourire aussi bien en Haute-Vienne que dans une province éloignée du Baktoushistan oriental. Ou à Grenoble, et même à Philadelphie.

C’est la force du dessin d’humour. Et lorsque Cambon utilise les mots, c’est pour mieux souligner la fantaisie ou l’incongruité de ses idées. Des inventions d’humoriste bien sûr, où tout est imaginable, où le non-sens et l’absurde trouvent leur logique. Mais Cambon aime bien aussi se coltiner avec le monde réel, celui de l’actualité. Son humour incite alors à la réflexion, provoquant la prise de conscience de celui qui ne voulait pas voir la réalité des choses. Nous amuser et nous rendre intelligents, que peut-on demander de plus aux dessins de Cambon ? »

On peut juste rajouter que lors du vernissage, on a pu croiser les dessinateurs Soulas, Pessin, Gabs, Napo, Redon, Nicolas Vial, Boll, Chimulus, et que la galerie a co-édité avec Iconovox un beau catalogue qui présente quelques-uns des dessins de l’exposition.

Atelier-galerie An.Girard, 7, rue Campagne-Première, 75014 Paris.
Galerie ouverte du mardi au vendredi. Tél. : 01 43 22 01 16.

Le site Internet de Cambon

Daniel Maja : le trait vivant

jeudi 7 juin 2012

« J’ai une passion pour le trait, sa vibration, son caractère, sa graisse, ses ruptures, ses glissendos, son agonie quand il s’efface… pour l’écrivain, c’est le style ! Il y a des graphismes classiques, ordonnés, mesurés, académiques, des traits rageurs céliniens, hachés, essoufflés, la ligne claire, froide sans émotion, clinique, le trait timide, en retrait, l’hypocrite, le doucereux, l’équivoque, le boursouflé. La même composition, le même thème traité avec des graphismes différents changent totalement de sens. Idem pour les textes : la typo du Monde appliquée au Parisien et le lecteur lira avec inquiétude un autre journal. Difficile de dissocier le fond de la forme, on peut en jouer, dire des choses affreuses avec le détachement d’un microbiologiste. Les psy ont l’art de cela, mais tout de même lorsqu’il y a adéquation, c’est le bonheur ! Les Caprices de Goya ou les stupéfiants raccourcis de Steinberg. Et puis le rapport du trait à la couleur, le trait comme expression physiologique, comme rythme, comme séquence, nous entraîne dans des hypothèses séduisantes. » Daniel Maja (extrait de l’entretien accordé à Pascale Arguedas en 2008).

Jeudi 7 juin 2012 à partir de 18 h 30 aura lieu le vernissage de l’exposition « Daniel Maja, un trait vivant », des dessins de toutes époques et de toutes techniques, des marouflés et des autres parus dans la presse (Le Magazine Littéraire, Lire, Le Monde) ou l’édition. Quelques fables, des îles imaginaires, le rire de Rabelais, du Bonheur dans la Vie Brève…

L’exposition sera présentée du 8 juin au 7 juillet 2012 à la Galerie Petits papiers, 91, rue Saint Honoré 75001. Heures d’ouverture : le jeudi et vendredi de 15h à 19h, le samedi de 11h à 19h.

Le blog de Daniel Maja.

Z Minus arrive chez les marchands de journaux

vendredi 1 juin 2012

On connaissait Zélium, on va découvrir ces jours-ci  Z Minus, bimestriel « 100% dessins », et dont le premier numéro est diffusé à 50 000 exemplaires. La parution des deux titres va alterner chaque mois. Dans ce nouveau journal on peut lire les dessins, les strips, les pleine-pages, de Sergio, Bar, Decressac, Aurel, ÏoO, Giemsi, Berth, Lasserpe, Lindingre, Flavien, Rifo, Kev Klub, Chimulus, Clé, Mutio, Lardon, Valère, Mykaïa, Besse, Soulcié, Félix, Gab, Coco, Bauer, Revenu, Bedrossian, Large, Caza, Goubelle, Marsault, Rémy Cattelain, Ben Radis,Troud, Rodho, Glez, les Frères Guedin, Pakman, Babet, Faro, Matieu Zanellato.

A noter que la même équipe se lance dans l’édition avec « Klomp ! », recueil de « dessins de presse énervés » signés Decressac, Flavien, Giemsi et Sergio (éditions de Jack is on the road). Préface de Noël Godin et textes d’Etienne Liebig. En vente sur http://www.zelium.info/boutique.

A noter encore que Zélium et Z Minus auront un stand au 2ème festival Satiridax qui se déroulera du 21 au 24 juin 2012 à Dax.

Dernière précision : « Les colonnes du Z Minus sont ouvertes à tout talent. Aucune étiquette politique, aucune censure, aucun ostracisme » et les « artistes » peuvent même proposer leurs dessins à cette adresse dessins@zelium.info.