Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour août 2012

La SPH est de retour le temps d’un été et plus

jeudi 9 août 2012

La Société Protectrice de l’Humour association de dessinateurs créée en 1966 par Jean-Pierre Desclozeaux présente une grande exposition rétrospective du 23 juin au 28 octobre au musée Louis Voland à Avignon. Les dessins présentés sont issus du fonds de 250 dessins ou archives déposés au Musée Calvet à Avignon par la SPH.

La liste est longue des dessinateurs qui ont participé à ces expositions présentées dans le cadre du festival d’Avignon jusqu’en 1976 :

Avoine, Baechi, Ballestra, Barbe, Bartak, Blachon, Bonnot, Born, Bosc, Cabu, Chaval, Copi, Cretin, Desclozeaux, Ferh, Folon, André François, Fred, Gal, Gourmelin, Guerrier, Haem, Maurice Henry, Joke, Kerleroux, Konk, Koren, Mihaesco, Mose, Pascal, Philippe, Picha, Posada, Poussin, Puig Rosado, Rauch, Reiser, Rupinski, Savignac, Scarfe, Ronald Searle, Sempé, Serre, Siné, Soulas, Ralph Steadman, Tim, Topor, Urs, Vasquez de Sola, Wolinski, Zabransky.

A noter qu’une exposition consacrée essentiellement à Desclozeaux, dessins, affiches, cartes postales, serait en préparation à la Bibliothèque Forney à Paris.

Un site consacré au dessinateur du quotidien Le Monde.

Michel Polac in memoriam

mercredi 8 août 2012

Disparition à l’âge de 82 ans de Michel Polac, journaliste, écrivain, cinéaste, homme de radio et de télévision.

De 1981 à 1987, dans son émission Droit de réponse, sous-titrée « l’esprit de contradiction » sur TF1, il contribua à populariser le dessin d’actualité avec la séquence « Rebuts de presse » dessinée par Cabu, Loup, Siné, qui ouvrait l’émission, et avec l’intervention de dessinateurs qui commentaient en en toute liberté les propos tenus à l’antenne. Beaucoup de dessinateurs se sont succédés à la palette graphique, parmi lesquels on peut citer, Plantu, Bridenne, Laville, Chenez, Soulas, Blachon, Wolinski, Piem, Serre.

Droit de réponse fût aussi « sauvée » par l’émission consacrée à la mort de Charlie hebdo, première version. En effet, l’audience des premières émissions étaient décevantes lorsque Michel Polac eut l’idée d’inviter l’équipe de l’hebdomadaire qui venait de cesser de paraître. Le charivari qui eut lieu en direct, du notamment au mélange détonnant, d’un journaliste d’extrême droite, de lycéens niaiseux, de Siné, d’un Pr Choron sou et mis à l’écart, sans oublier Serge Gainsbourg, créa le scandale. La polémique qui s’en suivit dans les médias aida l’émission à se faire connaître. Extraits sur le site de l’INA.

Quelques années plus tard, un dessin de Wiaz (en illustration) qui s’en prenait à Francis Bouygues, patron du BTP et nouveau propriétaire de la chaîne récemment privatisée, servit de  prétexte pour arrêter l’émission.

A noter que Catherine Sinet, aujourd’hui directrice de Siné mensuel était la rédactrice-en-chef de Droit de réponse.

Michel Polac collaborait depuis 1996 à la nouvelle formule de Charlie hebdo.