Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

La presse satirique et les temps de crise

24 octobre 2014 à 8 h 34

Sarko_back_zelium_lightSiné annonce dans sa dernière Mini zone que Siné mensuel a recueilli après son appel aux dons près de 12 000 euros en deux semaines, une somme importante mais « encore loin du compte pour commencer à apercevoir des lendemains qui chantent ! ». Selon le journal, 2 000 acheteurs supplémentaires permettraient de lui assurer un avenir plus serein.

De son côté le journal Zélium dévoile dans un communiqué avoir atteint son objectif de 8 500 euros sur le site participatif Ulule pour financer ses deux prochains numéros. L’équipe dit vouloir continuer la collecte avec l’intention de consacrer ces nouveaux financements à un troisième numéro, et, si les 15 000 euros sont atteints, à la création d’« un bistro Zélium, bar associatif dédié au dessin de presse et aux médias indépendants. »

Pour Charlie Hebdo, qui a échangé son slogan de « Journal irresponsable » contre celui de « Nouvelle formule », son directeur Charb interrogé sur ses projets a répondu au Courrier Picard « faire vivre Charlie Hebdo dans un contexte difficile : celui de la crise de la presse et de crise qui touche tout le monde. La situation est compliquée, mais c’est une lutte de tous les jours. » Prochainement les abonnés de l’hebdomadaire devraient pouvoir consulter le journal en ligne.

Enfin, Le Canard enchaîné, pilier de la presse satirique française avec ses 399 567 exemplaires a annoncé pour 2014 une baisse de son chiffre de ventes de 16 % en 2013. L’année précédente il avait déjà été de 5,7%. A noter que l’hebdomadaire continue à faire des « essais » pour recruter de nouveaux dessinateurs.

En illustration dessin de ÏoO pour Zélium.