Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Bande dessinée’

La “profession” de dessinateur de BD sinistrée

mardi 16 décembre 2014

Maintenant c’est sûr, l’information est arrivée jusqu’à la rédaction de Télérama, les dessinateurs de BD gagnent très mal leur vie (contrairement à leurs éditeurs). Extrait :

[…] “Quelles perspectives pour ces professionnels ? Se reconvertir ? Se diversifier en devenant aussi illustrateur, ­graphiste ou animateur ? Certains pourraient, tout bonnement, simplifier leur trait pour dessiner plus rapidement. Ou adopter de grosses ficelles bien éprouvées pour se ­garantir un certain nombre de ventes. Dans tous les cas, la créativité et la diversité des bulles made in France en pâtiraient.

Et que faire des futurs auteurs qui sortent chaque ­année d’écoles de BD de plus en plus nombreuses ? « Il faudrait se rendre en délégation devant le ministère de la Culture habillés en Schtroumpfs, puis se balancer des seaux de faux sang ! » L’idée choc lancée par Lewis Trondheim n’a pas (encore ?) fait recette, mais ses collègues prévoient une « marche des auteurs et de soutien à la création » lors du ­prochain festival d’Angoulême, du 29 janvier au 1er février. Histoire de casser le mythe rose bonbon entourant leur ­métier. Et, peut-être, le sauver.”

Lire l’intégralité de l’article de Stéphane Jarno et Laurence Le Saux.

Illustration : dessin d’Erwann Surcouf pour Télérama.

greve-des-dedicaces-la-bd-traverse-une-grave-crise,M184237

Le dernier tango à St Just-le-Martel

mardi 9 décembre 2014

790043 Ce blog s’interrogeait il y a peu sur la programmation et l’utilisation des locaux du Centre International de la Caricature, du Dessin de Presse et d’Humour de Saint-Just-le-Martel, et la réponse est : tango et bande dessinée.

On apprend sur le site Internet de St Just que du 11 décembre 2014 au 13 mars 2015 sera présentée l’exposition « Figures de tango » réunissant les planches originales de la biographie de Carlos Gardel signée Muñoz-Sampayo, et : « les samedis 17 et 31 janvier, ainsi que les 7 et 21 février 2015 : Des ateliers vous invitons à découvrir le tango argentin grâce à un cours d’initiation donné par les professeurs bénévoles de l’association « Tango à Vivre ». « Tarif 10 euros par personne. L’inscription est à faire au Centre International de la Caricature, du Dessin de Presse et d’Humour de Saint-Just-le-Martel au 05 55 09 26 70. ».

9782952455503« Le samedi 7 février 2015 à 20h30, grande milonga avec le Cuarteto Batacazo,le chanteur Gaspar Pocai ( chanteur du célèbre collectif Roulotte Tango)et DJ El Furio. Entrée 15 € » et « Exposition de vêtements et de chaussures de tango argentin avec la boutique Tanguera. »

Pour ceux qui ne trouveraient pas l’information sur le site de St Just, la biographie de Carlos Gardel est éditée par Futuropolis. Les amateurs de dessins, d’humour, et de musique, peuvent aussi se procurer « Tango » le très beau livre CD du dessinateur Napo.

Les auteurs se rebiffent

mardi 2 décembre 2014

affiche-des-auteursIl y a semble-t-il pire que la situation des dessinateurs de presse, celle des auteurs de bandes dessinées et celle des auteurs de livre jeunesse.

Précarisation, paupérisation, rémunérations dérisoires, sont les mots les plus entendus dans la lutte qu’ils mènent pour la reconnaissance de leurs droits.

Sur le site ActuaBD.com on apprend que le SnacBD, syndicat d’auteurs de BD appelle à une marche des auteurs le samedi 31 janvier 2015, pendant le prochain festival d’Angoulême pour manifester leur mécontentement sur la réforme brutale et soudaine de leur régime de retraite complémentaire obligatoire (RAAP). Le communiqué du SnacBD.

Déjà au cours du dernier festival de Saint-Malo, 400 auteurs avaient participé à une grève des signatures pour le même motif et on annonce déjà une initiative du même ordre pour le prochain festival du livre de Paris.

A cela s’ajoute le mépris pour les auteurs manifesté par des maisons d’édition comme Gallimard qui se débarrasse sans état d’âme ni préavis de sa filiale Autrement Jeunesse qu’elle a achetée il y a à peine deux ans. Une situation que les auteurs ont dénoncée lors du dernier salon du livre jeunesse de Montreuil comme le raconte le site ActuaLitté.com.

La BD est un métier

lundi 17 novembre 2014

createurbdLa première édition de « Comment devient-on créateur de bandes dessinées ? » publiée en 1969 aux éditions Marabout (et vite épuisée), était devenu un livre culte pour nombre de dessinateurs, son auteur Philippe Vandooren (ancien rédacteur en chef du Journal de Spirou et directeur éditorial de Dupuis, décédé en 2000) y dialoguait avec les dessinateurs Franquin et Jijé (Joseph Gillain).

51X37ZRXYMLUn livre toujours utile pour nombre de « créateurs » de bandes dessinées qui peuvent y trouver de précieux conseils sur les techniques de dessin et de narration.

Les éditions Nifle ont eu la bonne idée de le rééditer en 2001, et à nouveau en 2014, sous le titre “Profession créateur de bandes dessinées”. Certains textes ont été réactualisés et la maquette, beaucoup plus agréable, enrichie de documents inédits.

En illustration la couverture de la première édition et celle des éditions Nifle avec un dessin de couverture est signé Gir (Jean Giraud).

Bilal, les jaloux et les aigris

dimanche 16 novembre 2014

9782203033092Extrait de l’article que Paris Match consacre au dernier album de d’Enki Bilal ” La couleur de l’air” (Casterman). Couverture en illustration :

[…] En étant le premier auteur à dépasser les 150 000 euros pour une planche, Bilal est devenu la bête noire du milieu. Lui, balaie les critiques, excédé par « les jaloux et les aigris ». « Déjà, pour moi, la bande dessinée n’a plus de sens. Je ne travaille plus sur des planches ­depuis au moins dix ans, je dessine des cases sur des grands formats qu’ensuite je scanne pour finalement les ajuster à mon histoire. J’ai une plus grande liberté de dessin depuis que j’utilise ce système. Ceux qui pensent que je fais ça pour des raisons mercantiles sont idiots… » Alors oui, le dessinateur a laissé des plumes en vol, mais l’homme n’en a que faire. « Si je me suis coupé de ceux qui ne jurent que par la bande dessinée classique, de “Pilote” à “Tintin” en passant par “Spirou et Fantasio”, franchement ce n’est pas très grave. Moi j’ai progressé, avancé. Pas eux ! »

Bill Watterson signe l’affiche d’Angoulême 2015

mercredi 5 novembre 2014

B1qqXW4IEAA4gZIOn connaît déjà l’affiche (en illustration) du prochain festival de la BD d’Angoulême dessinée par Bill Watterson, créateur de la série « Calvin et Hobbes » et Grand prix 2014.

Le Monde, écrivait lors de l’annonce de cette distinction surprise : « Aspirant à mener la « fameuse vie tranquille » à laquelle il a toujours rêvée, Bill Watterson s’est, depuis, totalement retiré du monde de la bande dessinée et même de la vie publique. Il se consacre à la peinture chez lui, dans la banlieue de Cleveland (Ohio), et n’a donné que deux interviews à des médias américains depuis la fin de Calvin et Hobbes. » (en 1995…). (Voir blog du 2.2.2014).

A lire dans 20 minutes une interview exclusive de Bill Watterson par Olivier Mimran sur cette affiche.