Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Scorbut : le journal virtuel

12 juin 2006 à 11 h 00

Sarko Mon amour, couverture, dessin de couverture de KiroSCORBUT le journal virtuel créé par le dessinateur Wozniak en est déjà à son 358ème numéro mis en ligne et continue a évoluer.

On y retrouve notamment – dès le mercredi 13 h –
les dessins de Cabu, Cardon, Kerleroux, Kiro, Delambre, Pétillon, auxquels vous avez échappé dans Le Canard enchaîné. SCORBUT propose aussi la rubrique Hyde Park qui publie des dessins envoyés par des amateurs.

Un site à garder dans vos favoris, ne serait-ce que pour la séquence vidéo où l’on voit Cabu dessiner un Chirac…avec la bouche, et les mains dans le dos (oui, je sais on en a déjà parlé…).

Dans sa rubrique culture, SCORBUT annonce la sortie du livre de Anne Martin, Joël Martin, Marjorie Guigue, Sarko mon amour, avec des dessins de Brito, Cabu, Cardon, Delambre, Kiro, Pétillon et Wozniak, aux éditions de L’Archipel. Dessin de couverture de Kiro. e-mailLe site

Exposition Cambon

12 juin 2006 à 10 h 30

Cambon (La Vache, La Vache, la suite, Le prix du bonheur, Glénat Humour), expose ses dessins dans le cadre de PHENO 5, Phénomène de l’image d’Humour et de presse de Dreux, manifestation qui se déroule du 10 juin au 5 juillet 2006.

Autre exposition présentée dans le même cadre, « Photo-gag », hommage à René Maltête.
Phéno 5, Chapelle de l’Hôtel-Dieu, Grande rue Maurice-Viollette, 28100 Dreux.

Exposition Bosc

12 juin 2006 à 10 h 00

Dessin de BoscExposition de dessins de Bosc
au café-animé LA MER A BOIRE
à partir du 20 juin 2006.

Cette exposition accompagne la parution
du n°9 de la revue Les papiers nickelés
qui consacre un dossier au dessinateur.
La mer à boire, 1-3 rue des Envierges,
75020 Paris. Tél. 01 43 58 29 43

e-mailLe site

Willem à Beaubourg

12 juin 2006 à 9 h 30

Couverture du catalogue de l'exposition Willem à Epinal.Willem abandonne sa rubrique Images dans Libération quelques jours avant l’inauguration de l’exposition de ses dessins au Centre Beaubourg.

Cette rubrique a été créée en 1981 à la demande de Claude Maggiori, mais Willem tenait déjà une revue de presse dans la version originale de Charlie Hebdo. Visiteur infatigable de galeries d’art, « non-jeteur de journaux », Willem, semaines après semaines, nous a offert dans Images un panorama subjectif des évolutions et des nouveautés de la production graphique contemporaine.Il n’arrête pas pour autant sa collaboration à Libération.

Tous à Beaubourg, présentation de l’expo par le Centre :
« L’exposition Willem organisée par la Bibliothèque publique d’information au Centre Pompidou, du 14 juin au 02 octobre 2006, ne sera pas une rétrospective exhaustive, mais bien plutôt une plongée au cœur de cet univers multiple, fait d’illustrations, d’assemblages, de reportages, d’impressions de voyages, de galeries de portraits, marqués au sceau de notre actualité bouleversée. »
Bibliothèque publique d’information au Centre Pompidou du 14 juin au 2 octobre.

Illustration : couverture du catalogue de l’exposition Willem à Épinal en 1990.

Dubout à la BNF

12 juin 2006 à 9 h 00

Albert Dubout pris d’assaut par ses personnagesJacques Chirac inaugurera-t-il l’exposition Dubout à la Bibliothèque Nationale de France ?

En effet, comme Wolinski l’a raconté dans Charlie Hebdo du 4 août 2004, c’est une conversation avec le Président de la République qui est à l’origine de cet événement : « J’avais fait connaissance avec Jacques Chirac lorsqu’il était maire de Paris. Je dessinais pour l’émission « Mon zénith à moi » de Denisot, sur Canal +. Déjà, il m’avait appelé « Le Maître ». depuis, comme pour Mitterrand, je lui envoyais mes albums avec un petit dessin. Et il ne manquait pas de m’écrire un petit mot charmant. En 2004, le hasard nous réunissait à la Réunion, dans les Villas du Lagon, et justement j’avais quelque chose à lui demander. »

A noter que Dubout et Wolinski partagent, au-délà des ans, un point commun, celui d’avoir reçu la légion d’honneur attribuée par un Président de la République, Vincent Auriol pour Dubout et Jacques Chirac pour Wolinski.

Du 4 juillet au 3 septembre. Site François Mitterrand, Quai François Mauriac 75013

Illustration : Albert Dubout pris d’assaut par ses personnages. Photo parue dans le numéro spécial (21-22 – 1949 ?) du mensuel Éclats de rire. Dans ce numéro, Sennep, Grove, Effel, Francis Blanche, Aldebert, Barberousse, Peynet, Pol Fer Jac, A. Breffort, rendaient un hommage à celui que Wolinski qualifie aujourd’hui de : « Plus grand dessinateur du siècle. »

Association Le Crayon

17 mai 2006 à 17 h 40

Il est assez rare que les dessinateurs se réunissent en association tant le métier est foncièrement individualiste, et cela est encore plus rare lorsque ces dessinateurs ont une certaine notoriété.

C’est pourtant le cas avec LE CRAYON où l’on retrouve quelques grands noms de l’illustration d’aujourd’hui : François Avril (Président), Jean-Claude Götting (Vice Président), Ted Benoit (Secrétaire), Philippe Petit-Roulet, Emmanuel Pierre, Madeleine DeMille, Philippe Gauckler, Miles Hyman, Geneviève Gauckler, Dominique Corbasson, Lionel Koechlin, Emmanuel Kerner, Serge Clerc, Cyril Cabry, Jacques de Loustal, André Juillard, Lorenzo Mattotti, Charles Berberian, Philippe Dupuy, Philippe Lardy.

Extraits de la présentation de la « société de dessinateurs du livre, de la presse et de la publicité » sur son site internet :

« Le Crayon est une association “loi 1901” qui réunit des illustrateurs, des auteurs de bandes dessinées et des graphistes. Plus largement, et au sens noble du terme, elle réunit des Dessinateurs. Partageant tous la même exigence créative et le même amour de leur profession, l’apport de chacun de ses membres au paysage graphique est évident et largement reconnu, que se soit dans la presse, l’édition, ou la publicité. » […]

« Pourquoi : Notre métier est par essence un métier solitaire.
Le dessinateur, seul à sa table n’a que rarement l’occasion de confronter son travail, son expérience à ceux de ses pairs, et d’y trouver ainsi l’émulation nécessaire à l’évolution de son art. Le Crayon n’est pas une organisation syndicale ou corporatiste, mais un point de rencontre entre des créateurs. Son ambition est de devenir un lieu réel d’échanges, d’entraide et de partage d’expériences. » […]

Le site de l’association présente ses membres avec une courte biographie et un porfolio éloquent. On y trouve également les principaux textes légaux concernant les droits d’auteur.