Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Alain Gauthier’

L’illustration jeunesse célébrée à Beaugency

mardi 17 mars 2015

11054317_816627561717863_2238604465742282222_nCoucou, revoilà Janine Kotwica, poussée vers la sortie du centre André François qu’elle avait créé, elle est la commissaire de l’exposition « Dans les coulisses de l’album », sous-titrée «  50 ans d’illustration pour la jeunesse (1965-2015). Cerise sur l’album, cette exposition est complétée par un hommage à Henri Galeron un de des plus grands illustrateurs jeunesse actuels.

Ces expositions sont organisées dans le cadre du jubilé du CRILJ (Centre de Recherche & et d’Information sur la Littérature Jeunesse) et de la 30ème édition du Salon du livre pour la jeunesse de Beaugency (10, 11, 12 avril 2015) Affiche d’Henri Galeron en illustration ci-dessous.

Affiche-Beaugency-OK-72Parmi les 81 exposants on peut citer : Béatrice Alemagna, Gilles Bachelet, Christophe Besse, Guy Billout, Serge Bloch, Danièle Bour, Christian Broutin, Nicole Claveloux, Patrick Courantin, Etienne Delessert, André François, Alain Gauthier, Bénédicte Guettier, Bruno Heitz, Alain Letort, Daniel Maja, Pef, Yvan Pommaux, Claude Ponti, Gilles Rapaport, Grégoire Solotareff, Marcelino Truong, Tomi Ungerer, Zaü et Jean Claverie qui signe le dessin de l’affiche (en illustration, ci-dessus).

Inauguration le 25 mars à 18h 30. Les expositions seront présentées jusqu’au 16 avril à l’église St Etienne, Place du martroi, 45190 Beaugency.

La seconde mort d’André François

lundi 8 septembre 2014

logoAF« Les orientations et choix étriqués de la nouvelle direction du Centre André François, ajoutées à l’amateurisme de la gestion budgétaire et à la persistance accrue des raideurs administratives, ne me permettent plus de mener à bien les missions d’excellence, sans doute trop ambitieuses, que je m’y étais assignées. L’incompréhension et les réticences initiales de l’équipe municipale se sont progressivement transformées en frein puis obstacles, hostilité et mépris. Les indélicatesses ont fait place aux vexations et humiliations.
L’énormité croissante des couleuvres à avaler est devenue incompatible avec mes capacités de déglutition.
Je mettrai donc fin, en septembre, à la fin des deux expositions en cours, à mes fonctions de directrice artistique du Centre André François que j’avais créé, avec amertume et tristesse, certes, mais aussi avec un immense soulagement. »

Ces lignes sont signées Janine Kotwica directrice artistique du Centre André François qu’elle animait avec passion et intelligence depuis 4 ans et « poussée » vers la sortie après les dernières élections municipales à Margny-lès-Compiègne.

Kotwica-UngererA son actif plus de treize expositions dont plusieurs consacrées à l’œuvre d’André François, artiste à qui, début 2014, une exposition collective rendait hommage avec la participation de Beatrice Alemagna, May Angeli, Gilles Bachelet, Michel Backès, Christophe Besse, Quentin Blake, Serge Bloch, Michel Boucher, Alice Charbin, Nicole Claveloux, Jean Claverie, Pierre Cornuel, Katy Couprie, Michelle Daufresne, Thierry Dedieu, Etienne Delessert, Claudine Desmarteau, Malika Doray, Jacqueline Duhême, Philippe Dumas, Stasys Eidrigevicius, Pierre Etaix, Isabelle Forestier, Claire Forgeot, Henri Galeron, Letizia Galli, Alain Gauthier, Martin Jarrie, Louis Joos, Kitamura Satoshi, Lionel Koechlin, Léo Kouper, Georges Lemoine, David McKee, Daniel Maja, Alan Mets, Consuelo de Mont Marin, Sarah Moon, Pef, François Place, Yvan Pommaux, Claude Ponti, Denis Pouppeville, Laura Rosano, Tony Ross, Sara, Jean-Charles Sarrazin, Ronald Searle†, Carme Sole-Vendrell, Grégoire Solotareff, Frédéric Stehr, Tomi Ungerer, Christian Voltz, Anne Wilsdorf, Zaü.

A lire aussi sur le blog LU cie & Co de Lucie Cauwe la lettre de soutien du dessinateur Etienne Delessert que le site Ricochet pourtant spécialisé dans l’illustration a refusé de publier.

Illustration : Janine Kotwica vue par Tomi Ungerer.

André François toujours

vendredi 7 mars 2014

L’exposition « Remember » présentée au Centre André François de Margny-les-Compiègne (60280), rassemble les œuvres d’une cinquantaine d’illustrateurs en hommage au dessinateur André François disparu le 11 avril 2005.
Tous ses dessins avaient été créés pour l’exposition « Un posthume sur mesure » qui avait circulé, du vivant de l’artiste (c’est lui qui avait trouvé le titre), en France et en Roumanie de 2005 à 2009.
Cet événement fait aussi l’objet d’un très beau catalogue où les illustrations sont accompagnées de textes de Janine Kotwica (commissaire de l’exposition) et d’une biographie de chaque auteur.

L’exposition « André François Remember » se terminera le 3 mai 2014.

Liste des illustrateurs :
Beatrice Alemagna, May Angeli, Gilles Bachelet, Michel Backès, Christophe Besse, Quentin Blake, Serge Bloch, Michel Boucher, Alice Charbin, Nicole Claveloux, Jean Claverie, Pierre Cornuel, Katy Couprie, Michelle Daufresne, Thierry Dedieu, Etienne Delessert, Claudine Desmarteau, Malika Doray, Jacqueline Duhême, Philippe Dumas, Stasys Eidrigevicius, Pierre Etaix, Isabelle Forestier, Claire Forgeot, Henri Galeron, Letizia Galli, Alain Gauthier, Martin Jarrie, Louis Joos, Kitamura Satoshi, Lionel Koechlin, Léo Kouper, Georges Lemoine, David McKee, Daniel Maja, Alan Mets, Consuelo de Mont Marin, Sarah Moon, Pef, François Place, Yvan Pommaux, Claude Ponti, Denis Pouppeville, Laura Rosano, Tony Ross, Sara, Jean-Charles Sarrazin, Ronald Searle†, Carme Sole-Vendrell, Grégoire Solotareff, Frédéric Stehr, Tomi Ungerer, Christian Voltz, Anne Wilsdorf, Zaü.

Renseignements et réservations : 03 44 36 31 59 – contact@centre andrefrancois.fr

Exposition Gilles Bachelet

vendredi 13 décembre 2013

Les dessins de Gilles Bachelet réussissent la parfaite synthèse entre la prouesse graphique et l’humour, une alchimie savoureuse appréciée aussi bien par les enfants que par les adultes, ce dont on ne peut que se réjouir.

Ses albums sont un véritable régal pour l’œil et l’intelligence et méritent largement leur succès. Parmi eux on peut citer « Mon chat le plus bête du monde » (2004), « Il n’y a pas d’autruches dans les contes de fées » (2008), « Des nouvelles de mon chat » (2009), et « Madame Le Lapin Blanc » (2012), tous parus au Seuil Jeunesse.

Depuis le 5 octobre et jusqu’au 11 janvier 2014, le Centre André François à Margny-lès-Compiègne propose « Humour toujours » une rétrospective du travail (accompagnée d’un catalogue) de ce formidable auteur-illustrateur, formé à l’école Supérieure des Arts Décoratifs de Paris et professeur à l’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Cambrai.

A noter que le Centre André François, centre régional de ressources sur l’album et l’illustration, poursuit avec cette exposition, et toujours sous l’autorité de sa conseillère artistique Janine Kotwica, une programmation de qualité qui à présenté dans ces lieux non seulement les œuvres d’André François, mais aussi celles d’Alain Gauthier, Sacha Poliakova, Emmanuelle Houdart, et plus récemment celles de Louis Joos.

Centre André François, 70 rue Aimé Dennel, 60280 Margny-les-Compiègne.

Sur Internet et sur Facebook.

« Pour adultes seulement », la suite

lundi 25 octobre 2010

Encore quelques jours, jusqu’au 5 novembre 2010, pour aller voir à la Maison de l’Avocat à Amiens, l’exposition « Pour adultes seulement : quand les illustrateurs de jeunesse dessinent pour les grands ».

Des dessins érotiques qui ont déplus au président du Conseil général de la Somme Christian Manable, (PS), qui à la dernière minute avait interdit que ces œuvres soient présentées – comme cela était prévu – dans le cadre de la bibliothèque départementale (voir blog du 28 mai et 7 juin 2010).

L’exposition a finalement été accueillie par l’Ordre des avocats près de la Cour d’appel d’Amiens dans ses locaux.

Entrée gratuite, du lundi au vendredi de 14h à 18h
à la Maison de l’avocat, 21 square Jules Bocquet, 80090 Amiens.

En illustration : « Le Train de petite ceinture »,
d’Alain Gauthier ©

De la censure en Somme

lundi 7 juin 2010

Sous le titre « Cachez ces dessins érotiques qui heurtent le président du conseil général », Le Monde revient dans le détail sur la suppression de dernière minute de l’exposition « Pour adultes seulement » qui devait se dérouler à la Bibliothèque départementale de la Somme à Amiens du 19 mai au 19 juillet 2010 (voir blog du 28.5.2010).

Le quotidien donne la parole à Christian Manable, président PS du Conseil général, qui déclare :

« Nous aurions dû réagir plus tôt. Il y a eu un dysfonctionnement interne. Mais ces deux oeuvres, au moins, heurtent mes valeurs de gauche. La modèle dans le pré donne une image dégradante de la femme, et celle qui a le sexe épilé est ambiguë par rapport à la représentation de l’enfance. Et puis des textes qui analysent les oeuvres sont également choquants. Je vais passer pour un facho, un pisse-vinaigre, un censeur, alors que ceux qui me connaissent savent que c’est absurde. Je ne vois aucun problème à ce que ces dessins et peintures figurent dans une galerie privée, mais pas dans un lieu du conseil général, avec de l’argent public. ».

Le Monde donne également la parole à Janine Kotwica, l’organisatrice de l’exposition, qui précise qu’elle était prête à retirer certaines oeuvres mais que « On ne me l’a même pas demandé. C’est un torpillage », et publie sur son site Internet un portfolio contenant les illustrations incriminées  (en illustration).

Illustrations : Le dessin « Benjamin Rabier au travail » est signé Bruno Heitz ©. On peut penser que ce dessin ne fait pas preuve d’un grand respect envers les femmes, mais sa présentation ne nuit qu’à son auteur, et le prétexte semble un peu léger pour interdire toute une exposition prévue de longue date.
« Le Train de petite ceinture », d’Alain Gauthier ©, une des œuvres qui ont heurté Christian Manable. Les enfants portent tous des porte-jarretelles c’est bien connu.

À noter que ce week-end se tenait dans cette même ville le 15ème « Rendez-vous de la bande dessinée » qui lui, semble-t-il, n’a posé aucun problème même si un chien à poil figure sur l’affiche.