Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Anouk Burel’

Les « enfants » du dessin de presse

vendredi 19 juin 2015

BesseCoco

Pas facile de parler du dessin de presse dans une émission de grands reportages, pas évident de traiter de ce sujet à travers trois jeunes dessinateurs, pas facile, ni évident surtout lorsqu’on choisit de titrer la séquence  « Les enfants de Charlie Hebdo» comme l’a fait Envoyé spécial le 18 Juin 2015.

Les témoignages de Camille Besse, Coco, Soulcié, mais aussi de Pascal Gros qui fait une apparition, donnent pourtant une idée exacte de la profession aujourd’hui, de ses difficultés de travail et de ses doutes après le 7 janvier. Une situation complexe que l’incontournable et pointilleux historien de la caricature Guillaume Doizy n’hésite pas à résumer avec cette formule « le dessin de presse est derrière nous » (il explicite cependant).

L’espoir est peut-être dans la parole d’un élève de l’école Estienne filmé dans le cadre du Trophée Presse citron : « Le dessin de presse pouvait avoir un petit côté désuet et on se demandait s’il avait encore un peu de pouvoir. Mais de voir que ça pouvait faire réagir de façon aussi violente, dans ma classe, il y en a qui ont pris conscience qu’on pouvait s’engager par le dessin. »

Le reportage d’Anouk Burel et Frédéric Bazille est à revoir en replay sur Pluzz.fr (3ème reportage du magazine).

Illustrations : captures d’écran Besse, Coco, Gros, Soulcié.

Gros 2Soulcie

Besse, Coco, Soulcié, dans Envoyé spécial (France 2)

lundi 15 juin 2015

BesseLes « jeunes » (moins de 35 ans) sont peu nombreux dans le métier de dessinateur de presse. Non pas que les vocations soient rares, mais l’exercice de cette profession nécessite un long apprentissage fait de beaucoup de travail, de portes de rédactions qui se Coco Rferment, de portes qui s’entrouvrent, d’expérience, et quelquefois d’un peu de chance (indissociable cependant d’un certain talent, à commencer par celui d’avoir quelque chose à dire et de savoir l’exprimer graphiquement).

Après le massacre de Charlie Hebdo, une équipe d’Envoyé spécial a voulu savoir s’il existait une relève à Cabu, Honoré, Charb, Wolinski, Tignous, et a suivi trois dessinateurs qui tentent de se faire une place dans ce milieu : Camille Besse (Causette, L’Humanité), Coco (Charlie SoulcieThHebdo, Les Inrocks), et Soulcié ( Télérama.fr, L’Equipe, La Revue dessinée). Tous trois témoignent des difficultés de ce métier après le 7 janvier 2015 et des perspectives qu’il offre.

Reportage « Les enfants de Charlie Hebdo » d’Anouk Burel et Frédéric Bazille, diffusion le jeudi 18 juin 2015 sur France 2 (rediffusion le 19 juin à 1h 15, ou à voir en replay sur Pluzz.fr).

Autocaricatures de Besse, Coco et Soulcié.