Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Bastien Vivès’

Zep, premier prix Wolinski de la BD – Le Point

jeudi 10 décembre 2015

fd06a7f6cada6331563aea6ac5f33601Le premier Prix Wolinski de la BD Le Point, a été attribué à « What a Wonderful World ! », de Zep (Delcourt). Le jury était composé de Albert Algoud, Romain Brethes, Florence Cestac, Jacques Dupont, Jul, Marie-Françoise Leclère, Christophe Ono-dit-Biot, Albert Sebag, Bastien Vivès. L’article du Point sur ce prix.

Sur le site du Point, Christophe Ono-Dit-Biot, rédacteur-en-chef adjoint, raconte la création de ce prix :

Ainsi naquit le prix Wolinski…

C’était notre Président. Notre Président aux penchants gourmands, clôturant chaque session de délibération par un dessin où, évidemment, pointait souvent le tétin (dirait Ronsard) d’une jolie fille, sur le menu du déjeuner qui avait couronné le nouveau lauréat. Riad Sattouf, Jean Harambat, Nicolas de Crecy, Lucie Durbiano, il en aura révélé, des jeunes pousses. Georges Wolinski nous a été enlevé le 7 janvier. Comment continuer sans notre Président ? Du coup, on a appelé son épouse, la tendre Maryse, dont il nous parlait tout le temps avec amour, et on lui a demandé : « Maryse, ça vous embête si on rebaptise le prix que présidait Georges, et qu’on l’appelle le prix Wolinski ? Comme ça il sera encore avec nous. Comme ça il sera TOUJOURS avec nous. » Maryse, ça ne l’embêtait pas. Elle a même trouvé que c’était une « très belle idée ». C’est un grand honneur qu’elle nous a fait, et nous tâcherons d’en être dignes. En n’oubliant pas de rigoler, de regarder avec exigence et tendresse les jeunes talents en train d’éclore, et en pensant à sortir, quand les délibérations s’enlisent, l’argument massue, l’argument caresse de Wolin : « Il [ou elle] dessine bien les filles, quand même… »

Les Arts et Lettres pour Pénélope Bagieu

mercredi 30 janvier 2013

D’après des informations qui circulent de-ci de-là, la dessinatrice Pénélope Bagieu, 30 ans, recevra l’insigne de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres des mains d’Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, le jeudi 31 janvier 2013 à 14h30 à la préfecture de la ville d’Angoulême. Deux autres dessinateurs Jean-Claude Denis, Grand Prix 2012 et président du jury 2013, et Emmanuel Guibert, Grand Prix 2013 de la Critique de la Bande dessinée, recevront également cette distinction.

Rappelons que cette décoration est proposée aux « personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde. »

Une exposition des dessins de Pénélope Bagieu intitulée « Pattes de mouches » est présentée dans le cadre de la 40ème édition du festival d’Angoulême.

Pénélope Bagieu a publié aux éditions Delcourt : Joséphine  (3 tomes), Ma vie est tout à fait fascinante et La Page Blanche (scénarisé par Boulet). Elle est aussi l’auteur de Cadavre Exquis (Gallimard) Voir blog du 20.12.2012.

Sa vie, son œuvre sur Wikipedia. En illustration : la Une de Télérama en septembre 2012 signée Pénélope Bagieu.

Toujours à propos d’Angoulême, Télérama consacre la couverture de son n°3290 à la 40ème édition du festival (dessin de Bastien Vivès), et publie, 15 pages de bandes dessinées signées Etienne Davodeau, Bastien Vivès, Clément Oubrerie, Jean Harambat, Mathieu Sapin, Boulet, Pénélope Bagieu, Jul, et Catherine Meurisse.