Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Bill Plympton’

Un film brésilien primé au festival d’Annecy

vendredi 20 juin 2014

Lu sur le site du magazine Première :

« Ca y est : le palmarès du 86ème Festival d’Annecy 2014 a été dévoilé. Et c’est Le Garçon et le monde qui triomphe, sans conteste. Le film d’Alê Abreu repart avec le Cristal du long métrage et le Cristal du public. Une (double) victoire sans appel qui arrive un an après que Rio 2096, également brésilien, a été couronné du Cristal suprême et qui confirme donc la bonne santé du cinéma d’animation brésilien. « Dès l’étape de la sélection, la montée en puissance de l’animation brésilienne s’est confirmée », a déclaré Marcel Jean, délégué artistique du Festival. « Le double sacre du Garçon et le monde envoie encore un signal fort de la vitalité de cette cinématographie. » Côté longs métrages, le délirant Les Amants électriques du vétéran Bill Plympton et le beau L’Ile de Giovanni de Mizuho Nishikubo (la cohabitation de Japonais et de Russes dans une île en 1945) repartent avec les Cristaux du Prix du Jury et de la Mention du Jury, respectivement. »

Fiche technique, interview du réalisateur, extraits et synopsis du film sur Première.

Images animées

mercredi 14 janvier 2009

Des idiots et des angesSortie dans les salles de cinéma du film  Des idiots et des anges entièrement scénarisé, dessiné et réalisé par le seul Bill Plympton.

Thomas Sotinel dans Le Monde (13.1.2009) le qualifie de « film artisanal à grand spectacle » et précise :

«Pour l’occasion, Bill Plympton s’est acheté quelques outils numériques. Rassurez-vous, il dessine encore chaque image au crayon, les hachurant de gris. Grâce à de nouveaux scanners, il a teinté ces figures aux traits brutaux de couleurs froides, assourdies. Ses paysages urbains ou suburbains confinent à l’abstraction, deviennent une espèce de chambre d’écho dans laquelle les interrogations que marmonnent ou hurlent les personnages (le film n’est pas dialogué) rebondissent sans fin. »

 

Dessin extrait du film de Bill Plympton : Des idiots et des anges © ED distribution

Dessin extrait du film de Bill Plympton : Des idiots et des anges © ED distribution