Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Daniel Leconte’

7 janvier 2015 : 1 an

dimanche 3 janvier 2016

Une semaine de commémorations en tout genres pour le premier anniversaire du massacre de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Une débauche d’hommages, sincères pour certains, dont la liste n’est pas exhaustive :

ICONOCLASTES ET LEGION D’HONNEUR

millon CharlieIls en auraient bien rigolé, s’ils étaient encore là.

Le Monde :

« Les victimes de « Charlie » « Parmi les personnes nommées au grade de chevalier figurent les dessinateurs Charb, Cabu, Honoré et Tignous, la chroniqueuse Elsa Cayat et le correcteur Mustapha Ourrad, tués par les frères Kouachi le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo. Le dessinateur Georges Wolinski et le chroniqueur Bernard Maris, qui ont aussi trouvé la mort dans l’attentat contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique, avaient déjà été distingués − au même grade −, le premier en 2005, le second en 2014. Le journaliste Michel Renaud, qui avait été invité au siège de Charlie Hebdo et décoré le 24 juillet, ainsi que l’agent de maintenance Frédéric Boisseau, abattu dans l’immeuble du journal et décoré le 20 janvier, reçoivent la même distinction. »

Illustration : dessin de Million en janvier 2015 (on lui pardonnera de les avoir dessiné en anges et au ciel).

MAIRIE DE PARIS, CHARLIE, ET JOHNNY HALLIDAY

Halliday CharbExit, semble-t-il « une exposition avec pour thématique « Le dessin de Presse » » pour laquelle la Mairie de Paris avait lancé le 15 avril 2015 un appel d’offre, ce sera finalement un hommage public place de la République le 10 janvier 2016.

Europe 1 :

« Il avait été approché, il a finalement accepté. Selon nos informations, Johnny Hallyday sera bien présent pour la cérémonie de commémorations des attentats de Charlie Hebdo, prévue le 10 janvier place de la République. « Un dimanche de janvier ». Bouleversée par les attaques terroristes, la vedette du rock français avait sorti une chanson intitulée « Un dimanche de janvier » pour rendre hommage aux victimes et à la grande marche du 11 janvier qui avait suscité tant d’espoir dans le pays. C’est naturellement ce titre que Johnny Hallyday interprétera pour la cérémonie. Celle-ci ne sera pas un concert avec défilé de vedettes, mais bien un moment de recueillement. On y entendra les chœurs de l’armée française, puis le rockeur seul, point d’orgue d’une série de commémorations. Série de commémorations.

A partir de mardi prochain en effet, trois plaques commémoratives seront dévoilées. L’une devant les locaux de Charlie Hebdo, une autre boulevard Richard-Lenoir, là où le policier Ahmed Merabet avait été assassiné par les frères Kouachi. La dernière sera apposée devant l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, où Amedy Coulibaly avait perpétré une prise d’otages. Enfin, une autre plaque sera dévoilée à Montrouge, là où la policière municipale Clarissa Jean-Philippe avait été abattue. François Hollande a prévu d’assister à toutes ces commémorations. »

LE CANARD N°4966 page 7Illustration : Une du n°757 dessinée par Charb.

UNE JOURNEE SPECIALE SUR FRANCE INTER

CX0ZmrsWYAAFB48France Inter la station dirigée (de 2009 à 2014) par Philippe Val, ex directeur de Charlie Hebdo de 2004 à 2009, propose le 6 janvier une journée spéciale à l’occasion de la parution d’un numéro spécial de 32 pages, diffusé à 1 million d’exemplaires.

A ce propos, Le Canard enchaîné publie dans son n°4966, un écho faisant état de la mise à l’écart d’une partie de l’équipe (doc ci-contre) à cette journée. Une accusation que Anne Hommel, communicante de crise (et semble-t-il toujours présente dans l’équipe du journal), qualifie sans doute en tant que spécialiste, « d’enfumage ». (Merci à D. B.).

En illustration, la Une du n° spécial dessinée par Riss.

LE LIVRE DE MARYSE WOLINSKI

Livre MaryseParution le 7 janvier du livre “Chérie, je vais à Charlie” de Maryse Wolinski (Seuil). La femme du dessinateur Georges Wolinski y évoque sa vie avec lui et mène son enquête pour essayer de comprendre comment cette journée du 7 janvier a pu avoir lieu.

Extrait de l’article que Les Inrocks a consacré au livre :

« La tristesse et le déni, les deux phases par lesquelles est passée Maryse Wolinski, font ensuite place à la colère et au besoin d’avancer : “Je me suis rebellée contre moi-même.” Elle essaye alors de comprendre ce qui a pu amener à la tragédie du 7 janvier : “Y a-t-il quelque part un coupable ? J’interroge, j’écoute, je lis”. La journaliste s’interroge, par exemple, sur le manque d’effectifs pour protéger la rédaction, en dépit des multiples menaces qu’ont subies ses membres. Ou le faible niveau de sécurité du nouvel immeuble de la rédaction. Elle déplore aussi le peu d’entraînement des policiers pour se défendre face aux attaques terroristes : “Aujourd’hui, malgré les menaces, les policiers français de base, qui ne relèvent ni du GIGN, ni du Raid, ni de la BRI, ne sont pas en état de répondre à la menace terroriste.” »

SOIREE SPECIALE SUR ARTE

Le 5 janvier 2016, Arte diffusera plusieurs documentaires pour décrypter la série d’attentats qui ont frappé la France en 2015. Parmi ceux-là :

23h 25  : « La caricature tout un art ! » – Documentaire de Laurence Thiriat. Histoire de la caricature, de ses balbutiements à l’avènement de Charlie Hebdo. Avec la participation de la dessinatrice Camille Besse et de l’ineffable et incontournable « historien » de la caricature, Guillaume Doizy.

La bande annonce (cliquez sur l’image) :

Camille Arte

00h 20 : « Fini de rire » – Documentaire d’Olivier Malvoisin. Rediffusion. Au fil du récit, en Israël, Palestine, Allemagne, Tunisie, France, Belgique et aux états-Unis, le film trace les contours des tabous contemporains et s’interroge : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ?

707192-une-charlieFRANCE 2 RETRACE LES ATTENTATS DE JANVIER 2015

Un documentaire « exceptionnel » sur France 2 « Janvier 2015 : au cœur des attaques » de Dan Reed. Sans doute beaucoup mieux que le film bricolé en toute hâte « L’humour à mort » de Daniel Leconte qui a connu un bide en salle avec moins de 10 000 entrées lors de sa première semaine. Programme de la soirée du 7 janvier sur France 2 :

20h45 : Envoyé Spécial en direct (inédit – 120’). Les équipes d’Envoyé Spécial reviendront sur les attentats qui ont bouleversé le pays en proposant une émission spéciale en direct présentée par Guilaine Chenu et Françoise Joly.

22h40 : Complément d’enquête – Les documents de Complément  (inédit – 80’). Documentaire Janvier 2015 : au cœur des attaques, réalisé par Dan Reed et coproduit par Amos Pictures – Premières Lignes pour HBO, BBC et France 2. Nicolas Poincaré recevra ensuite en plateau un invité qui apportera son éclairage sur ces événements.

A lire à propos du travail de Dan Reed l’article que lui a consacré L’Obs : « Charlie Hebdo : un documentaire qui fera date »

En illustration : la Une de Charlie Hebdo n°1178, dessinée par Luz.

COLLOQUE A LA BPI CENTRE POMPIDOU PARIS

La Bibliothèque Publique d’information du Centre Pompidou à Paris organise les 8 et 9 janvier 2016 le colloque « Humour et société : le rire dans tous ses éclats » avec la participation de nombreux spécialistes, humoristes, cinéastes, sociologues, universitaires.

A noter le parmi les débats le samedi 9 janvier de 18h30-20h « Après Charlie : le dessin de presse en France », avec la participation de Christian Delporte, historien, Professeur à l’UVSQ, Thibault Soulcié, dessinateur de presse (L’Equipe, Télérama.fr, La Revue dessinée), et Maël Nonet qui parlera de la création de journaux.

A VOUS DE VOIR

Le lundi 4 janvier, à 20h55, NRJ 12 proposera un numéro spécial et inédit de « Crimes », présenté par Jean-Marc Morandini :  « Janvier 2015 : la France tremble ». Un « document exceptionnel », ainsi qualifié par le blog de… Jean-Marc Morandini.

L’humour à mort, un film sur Charlie Hebdo

vendredi 11 décembre 2015

l-humour-a-mortDès les jours qui ont suivi l’attentat du 7 janvier à Charlie Hebdo, Daniel Leconte a flairé le bon sujet et a mis en route, avec son fils, un film sur le massacre.

Tout le monde n’ayant pas voulu témoigner, il a donc recueilli la parole de quelques-uns et bricolé le reste avec des images d’actualités et des images d’archives qui ressuscitent les disparus.

Des images il en avait puisqu’il est également l’auteur « C’est dur d’être aimés par des cons ! », film sur le procès des caricatures de Mahomet, mais échec commercial en salle malgré une montée des marches du festival du cinéma de Cannes de toute l’équipe (ou presque) de Charlie Hebdo en 2008. Il faut quand même noter que le film a connu une seconde carrière puisqu’il est opportunément réapparu après le 7 janvier à diverses occasions.

« L’humour à mort » le nouveau film de Daniel et Emmanuel Leconte sort donc le 16 décembre à quelques jours du premier anniversaire de l’attentat contre Charlie Hebdo. Un hasard sans doute. On ne sait pas également si une partie des bénéfices sera reversée aux familles des victimes comme on disait il n’y a pas si longtemps.

Pour la petite histoire, Daniel Leconte avait fait le forcing pour que son film soit présenté lors du dernier festival de Cannes en lieu et place de celui de Denis Robert sur Cavanna. Finalement aucun des deux n’a été projeté.

La bande-annonce sur Youtube.

Le dessin de l’affiche en illustration est signé Coco.

Charlie Hebdo, un bon filon pour P. Val et R. Malka

mercredi 29 avril 2015

Affiche du film de Daniel Leconte "C'est dur d'être aimé par des cons"Sidérant.

Alors que Philippe Val et son « ami » son « frère » l’avocat Richard Malka, se sont pendant des années honteusement goinfrés sur le dos de Charlie Hebdo, on lit maintenant ceci dans L’Express, sous la signature de Renaud Revel *:

« Deux « Charlie » pour une Croisette

L’ancien dirigeant de Charlie Hebdo, Philippe Val, l’avocat de l’hebdo satirique, Richard Malka, ainsi que le réalisateur Daniel Leconte, font le siège du Festival de Cannes et de son président, Pierre Lescure, pour que leur dernier film, « C’est dur d’être aimé par des cons 2″, mis en chantier au lendemain même de l’attentat, mais auquel une majorité de journalistes de « Charlie » a refusé de collaborer, soit présenté sur la Croisette. A l’embarras du délégué général du Festival, Thierry Frémaux, qui a sur son bureau un autre film sur le sujet : celui de Denis Robert « Cavanna, jusqu’à l’ultime seconde j’écrirai ». Et dont Frémaux pense le plus grand bien. »

A noter que la production du film a sollicité de nombreux dessinateurs.

Après l’attentat de Charlie Hebdo, le film c’est « Dur d’être aimé par des cons » (qui avait connu une carrière désastreuse au cinéma malgré une présentation au festival de Cannes),  a été de nouveau projeté lors de divers hommages. Les producteurs ont alors déclaré que les droits seraient reversés aux victimes. Pour le 2, on n’a aucun doute sur la destination des recettes.

* L’Express a rajouté ceci à son article (toujours en ligne) : « Richard Malka a tenu à réagir à la suite de cet entrefilet, expliquant qu’il n’a participé de près ou de loin à la confection de ce film. Et donc, qu’il n’a fait le siège de quiconque.«  Il est vrai qu’on l’a très peu vu dans les médias après le 7 janvier…

MalkaTV

Illustration : affiche signée Cabu. Merci à Charlie enchaîné

Les bonnes affaires de JeSuisCharlie

mercredi 11 février 2015

c-est-dur-d-etre-aime-par-des-cons-jeudi-a-cap-cinema_914366_500x280pAprès le massacre les affaires reprennent.

Le film « C’est dur d’être aimé par des cons » de Daniel Leconte énorme bide commercial lors de sa sortie en 2008 malgré sa présentation au festival de Cannes, est réapparu dans une centaine de salles de cinéma, et en DVD, après la tuerie  à Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.

On apprend également que le film documentaire a été acheté par un distributeur américain pour une sortie aux Etats-Unis, que ses producteurs sont en discussion « avec des Suisses, des Italiens, des Allemands », et que le film a aussi été vendu à des distributeurs de télévision au Danemark et en Allemagne… L’occasion fait le producteur.
Bien évidemment, « La totalité des recettes salles et DVD en France sont reversées à Charlie Hebdo. »…

Le film qui raconte l’histoire de la publication des caricatures de Mahomet dans Charlie et les procès qui s’en suivirent, fait la part belle au directeur de l’époque Philippe Val et à l’avocat Richard Malka (immortalisé sur l’affiche par Cabu (en illustration), à gauche c’est Francis Szpiner).
Et qui revoilà dans le numéro de février du Causeur ? : Philippe Val et Daniel Leconte le réalisateur du film qui répondent aux questions d’Elisabeth Lévy, « Fondatrice et directrice de la rédaction de Causeur » (et ex-compagne de Richard Malka). Le monde est ridiculement petit.
10888483_870925702929682_8656228718654342741_nA noter que le film n’aborde pas la répartition des gros bénéfices de l’année 2006 dus à la vente record du numéro spécial de Charlie et que se partagèrent alors les principaux actionnaires de l’hebdomadaire : 330 000 euros chacun pour Philippe Val et Cabu, 110 000 euros pour Bernard Maris et 55 000 euros pour Eric Portheault (Le Monde 30.7.2008). Si les salariés touchèrent une prime, les collaborateurs payés en droits d’auteurs, eux, n’eurent droit à rien.

Pour la petite histoire, en même temps que Charlie Hebdo, un autre journal France Soir, consacra sa Une à l’affaire (En illustration – dessin de Delize) et publia dans ses pages toutes les caricatures de Mahomet sans que cela ne donne matière à film.

Dur d’être aimé

jeudi 2 avril 2009

C'est dur d'être aimé par des cons - DVDMalgré sa tonitruante médiatisation, la sortie en salle du film de Daniel Leconte « C’est dur d’être aimé par des cons » qui raconte l’affaire des douze caricatures danoises de Mahomet publiées par Charlie 2€ Hebdo, a été un échec commercial. 

Il faut dire aussi que l’affaire Val-Siné a quelque peu perturbé sa promotion, un réseau de salles ayant finalement refusé de le projeter, et les débats publics qui devaient accompagner certaines projections n’ont pas eu lieu, les protagonistes s’étant défilés par crainte d’interpellations inopinées et hors sujet.

Cependant, tous ceux qui veulent revivre cette folle épopée éditoriale et judiciaire vont pouvoir le faire avec la parution dans le commerce d’un DVD, diffusé par TF1 et Pyramides. 

Sur ce DVD on trouve le documentaire, un débat avec le réalisateur et Philippe Val : séquence tournée après une projection avec Daniel Leconte, Philippe Val et Richard Malka (14 mn), quatre entretiens coupés : Antoine Sfeir (écrivain, journaliste : Les cahiers de l’Orient), Dominique Sopo (Président de SOS Racisme), Daniel Leconte (réalisateur et témoin au procès), et Monseigneur Gaillot (9 mn), le making of de l’affiche du film dessinée par Cabu, la page spéciale Charlie Hebdo en édition limitée, une note d’intention de Daniel Leconte, 8 projets d’affiches refusées et un texte drôlissime et alarmant d’un prof en colère !

Le film serait également visible en intégralité sur un site Internet Les Filocharts.

Mahomet de choix

mercredi 7 mai 2008

Affiche du film de Daniel Leconte "C'est dur d'être aimé par des cons"L’excellent site Actuabd annonce que le film de Daniel Leconte « C’est dur d’être aimé par des cons », consacré à l’affaire des caricatures de Mahomet et à la position courageuse de l’hebdomadaire Charlie hebdo, a été sélectionné pour être présenté dans le cadre du prochain festival de Cannes.

Le film sera diffusé dans les salles en fin d’année. Philippe Val n’en a pas fini de vivre sous protection policière