Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Dejazet’

Hommage à Georges Wolinski

mardi 1 septembre 2015

wolinski-je-ne-veux-pas-mourir-idiotLe théâtre Dejazet à Paris rend hommage à Wolinski en reprenant sa pièce « Je ne veux pas mourir idiot ».

Sur le site de FranceTVinfo on peut lire à ce propos : «  »Lorsque le directeur du théâtre Jean Bouquin m’a proposé cet hommage, j’ai trouvé cela extraordinaire parce que j’ai précisément rencontré mon mari au moment où il a écrit la pièce en 1968 », a confié à la veuve du dessinateur, Maryse Wolinski. La pièce partira en tournée après les 30 représentations parisiennes du 1er au 26 septembre. Elle est ponctuée de chansons écrites par Evariste et Wolinski, et s’inspire des dessins parus à l’époque dans « L’Enragé ». »

sipa_00721763_000009Maryse Wolinski rajoute, « J’ai demandé à ce que le texte soit respecté mais la chanson finale, qui sera jouée après les applaudissements, a été réécrite par Evariste pour inclure un hommage aux victimes de l’attentat, Cabu, Wolinski… ». Maryse Wolinski. a aussi prêté une quarantaine de dessins, aussi bien politiques que portant sur des sujets de société, qui sont exposés dans le hall du  théâtre. « J’ai essayé de montrer l’évolution du trait de mon mari », dit-elle. »

En illustration, le livre de Wolinski publié en 1968 et une photo (© Sipa) de la pièce avec en décor un dessin de Siné.

Interview de Maryse Wolinski sur RTL (video). Extrait : « 

« J’ai eu plusieurs phases, une phase de sidération, une phase de déni, et puis ensuite j’ai eu une phase de colère donc je me suis dit, il faut que je fasse une contre-enquête, pourquoi une scène de guerre a eu lieu dans les bureaux d’un journal satirique ».

« Pourquoi …, alors que la standardiste recevait de très nombreux appels de menace, pourquoi il n’y avait plus de fourgonnette de police, le journal n’était plus du tout gardé. Charb avait son garde du corps, mais qu’est-ce qu’il pouvait faire? D’ailleurs j’ai interviewé des policiers et la question est quand même de savoir …, les policiers face aux kalachnikovs de ces extrémistes […], qu’est-ce qu’ils peuvent faire ? Je me pose la question », Maryse Wolinski a indiqué que ce serait « en partie » l’objet de son livre dans lequel elle racontera aussi « qu’est-ce que c’est d’avoir perdu Georges Wolinski ».

Parution du livre en janvier 2016.