Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘James Tanay’

Noirs dessins et insultes

jeudi 9 juin 2016

Je suis bien conscient qu’en traitant de ce sujet je vais faire de la publicité au compte Facebook intitulé (de façon originale) Noirs Dessins. Un compte qui revendique « 38 000 fans, dont 22 000 en un an » et qui doit son succès à la reprise de dessins parus ça et là sur Facebook.

On notera également que cette page totalement anonyme a pour « amis » les dessinateurs Deligne, Jiho, Chimulus, Berth, Lasserpe, Lacombe. Des dessinateurs qui publient régulièrement et intentionnellement sur le site Urtikan.net. Nombre de ces dessins, au lieu d’être « partagés » sont republiés par Noirs Dessins avec un lien vers la source Facebook. Ce qui leur permet de se dédouaner et de capter une audience pour leur propre page au lieu de faire la promotion de la source en partageant la publication, comme il est normalement d’usage sur les réseaux sociaux.

Donc, James Tanay qui s’occupe d’Urtikan.net depuis 2011 a envoyé un message à Noirs Dessins leur demandant de partager les dessins plutôt que de les republier afin d’aider Urtikan.net à se développer. Ce qui fut fait quelque temps…

Constatant que les mauvaises habitudes reprenaient le dessus, un nouveau message leur a été adressé, concis et direct, mais explicite : « Partager, c’est mieux que piller ».

La réponse de Noirs dessins ne s’est pas fait attendre avec un florilège d’insultes et de propos incohérents, et au final la publication d’un communiqué (sic) ordurier et toujours anonyme.

De nombreux dessinateurs professionnels et journaux connaissent le travail entrepris depuis des années par James Tanay avec Iconovox.com (mon voisin de blog) pour et avec les dessinateurs, et je ne peux pas le laisser insulter publiquement par de courageux anonymes velléitaires dont tout le talent consiste à repiquer le travail des autres, sans d’ailleurs être très regardants puisqu’on y trouve aussi bien le « cégétiste » Babouse que le dessinateur d’extrême droite Miège, ou même les dessinateurs qui participent aux escroqueries éditoriales de Satire Hebdo et Hara Kiri.

Depuis le 7 janvier 2015 sont apparus sur Internet et les réseaux sociaux des cohortes de dessinateurs de presse autoproclamés et des blogs qui n’existent qu’en pillant le travail des autres. Faut-il rappeler que « dessinateur de presse » reste l’appellation d’un métier et tout comme la restauration rapide ne peut être apparentée à de la nourriture, ces pseudos dessins bâclés ne font que dévaloriser une profession qui n’a vraiment pas besoin de telles vitrines en ce moment. ff

Noirsdessins

Rions un peu : la réponse à cet article – toujours aussi anonyme – du Conducator (sic) de Noirs Dessins sur Facebook.

Le lien ci-dessus n’est plus lisible sur Facebook mais a été remplacé par celui-ci : https://www.facebook.com/Noirs-Dessins-214332265321223/?fref=ts Les limites au débat ayant été atteintes par le niveau d’insultes, j’ai déposé plainte pour injures publiques contre le valeureux anonyme qui les a proférées. ff

Nouveau tombereau d’injures publié sur Facebook par celui qui se fait appeler « Conducator » (sic) ou « Maximus Conducator » (resic) mais toujours courageusement anonyme. Pas de chance pour lui ou elle, j’ai toujours pensé que les injures ne déconsidèrent que ceux qui les profèrent, aussi je vous invite à les lire avant qu’elles ne soient retirées : https://www.facebook.com/Noirs-Dessins-214332265321223/?fref=ts

Petit exemple de la prose de M. ou Mme « Maximus Conducator », en réponse aux lignes ci-dessus :

« Notons quatre grotesqueries ; la première est que cette publication ne nommant personne, le « tombereau d’injures » est blowing in the wind ! La seconde est que des gens qui dénoncent anonymement pour censurer et bloquer des pages sont mal placés pour parler du nôtre, qui n’est inconnu qu’en dehors du milieu… La troisième est qu’il ne faut pas manquer de souffle pour écrire ces lignes sous un article diffamatoire et insultant. Et la quatrième, la plus belle, est l’aveu noir sur blanc que ces individus sont derrière les délations, censures et blocages dont nous sommes l’objet… CQFD… »

Mougey en 3 dimensions

vendredi 5 avril 2013

C’est une expérience originale que vivent les visiteurs de l’exposition Mougey (« Fourre tout ») présentée actuellement à la galerie An-Girard à Paris. En effet, c’est munis de lunettes 3D (fournies sur place) qu’ils vont découvrir toutes les subtilités des dessins présentés sous formes d ‘anaglyphes. Un procédé fondé sur la notion de stéréoscopie qui permet à notre cerveau d’utiliser le décalage entre nos deux yeux pour percevoir le relief (Wikipedia). Prévoir quelques pauses dans le parcours car la lecture attentionnée des nombreux dessins est un peu entêtante, surtout si on varie les angles de vue (conseillé).

Le 4 avril, soir du vernissage, étaient présents Cabu, le parrain tutélaire de Philippe Mougey, Kerleroux, Boll, Gabs (en photo à droite), Redon, Christophe Besse, Dubouillon, Nicolas Vial, mais aussi Frédéric Pagès, Gérard Vandenbroucke président du salon international du dessin d’humour et de la caricature et du Centre du dessin de presse de St Just le Martel, Alban Poirier (en photo à gauche), James Tanay, entre autres, tous accueillis par les adorables Danièle Delorme et Marie-France Beaucourt, responsables des lieux.

Jusqu’au 18 mai 2013.

Atelier-galerie An-Girard, 7, rue Campagne-Première, 75014 Paris. Galerie ouverte du mardi au vendredi. Tél. : 01 43 22 01 16.

Des rendez-vous pour le dessin de presse / 1

jeudi 1 mars 2012

On en sait un peu plus sur la prochaine « Biennale du dessin de presse » et sur les évènements qui vont l’accompagner, après la conférence de presse de Bruno Racine, président de la BNF (Bibliothèque Nationale de France). Cette deuxième biennale s’intègrera dans le cadre d’une année de la presse à la BNF et sera présentée en parallèle à une grande exposition « La Presse à la Une. De la Gazette à Internet », à diverses conférences et à une après-midi d’étude sur le sujet.

Au programme de la Biennale qui se déroulera le samedi 24 mars 2012 de 14h à 18h 30 :

Un forum du dessin de presse et de la caricature, rencontre avec des festivals de dessins de presse, collectionneurs, dessinateurs, directeurs de journaux spécialisés en ligne et sur papier, responsables de sites web dédiés au dessin de presse, écoles d’art…

Présentation et dédicace du livre « Les présidents de la République et la caricature » (Flammarion) par Guillaume Doizy, Charb et Morchoisne.

Un débat « Dessin de presse sur papier ou sur internet » avec des dessinateurs de presse.

Une joute graphique entre quatre dessinateurs animée par James Tanay (Iconovox.com).

Remise du prix jeune talent du dessin de presse. Le thème choisi est la mondialisation.

Du 21 mars au 24 juin 2012, la BNF et l’Association France-Algérie présenteront l’exposition « France-Algérie, dessins de presse » avec la participation des dessinateurs algériens Dilem, Hic, Ayoub. A noter que « Les dessinateurs sont également invités pour toute la durée de l’exposition à créer, une fois par semaine, des dessins de presse qui présentent l’actualité. Une partie de l’exposition leur sera réservée à cet effet. » (Bnf – Allée Julien Cain)

Enfin, et contrairement à ce que ce blog a annoncé, l’exposition Wolinski, réalisée à partir du dépôt à la BNF plus de 10 500 dessins de l’auteur ainsi que ses carnets de notes et d’études, de plusieurs centaines d’affiches, et d’albums, ne sera pas présentée dans le cadre de la Biennale mais du 29 juin au 9 septembre 2012 (BnF – François Mitterrand – Galerie François Ier).

Tout Maja ou presque

mardi 9 novembre 2010

L’Internet est un outil formidable qui permet quelquefois de compenser les lacunes du monde de l’édition. Encore que, Maja dont il est question aujourd’hui, avec plus d’une centaine de livres publiés, n’est pas le plus mal loti dans l’affaire.

Son nouveau site Internet conçu avec la complicité de James Tanay et de Nicolas Got, permet cependant non seulement de renouer le fil de son blog « La vie brève » suspendu depuis quelques mois, mais aussi d’apprécier ou de découvrir l’ensemble de son parcours  d’auteur.

Une biographie, une bibliographie complète, des interviews didactiques, une galerie de dessins publiés, nous permettent de prendre toute la mesure de son travail depuis des années. Et de l’apprécier.

À noter aussi la participation de Maja à l’illustration du site « Le sauvage ». Ce site, animé par Alain Hervé, fait renaître  sur Internet le journal écologiste fondé en 1973 et dont le dernier numéro est paru en 1981.

En illustration : la couverture du catalogue édité par la galerie An. Girard à l’occasion de l’exposition Maja (2009).

Dessin de presse et Internet

vendredi 9 avril 2010

Au premier abord on peut se demander à quoi peut bien servir le livre « Dessin de presse et Internet » qui vient d’être publié dans la collection « Héritages & constructions dans le Texte & l’Image ».

En feuilletant, on trouve une réponse dans la préface de l’universitaire Jean-Claude Gardes :

« Cette étude nous invite à réfléchir aux transformations profondes des pratiques, non seulement des créateurs d’images, mais aussi des récepteurs, simples internautes ou chercheurs passionnés de satire imagée. En se tournant délibérément vers l’avenir, ces recherches ouvrent des pistes fort intéressantes aux membres de l’EIRIS, dont les travaux ont prioritairement porté jusqu’à présent soit sur la définition du genre caricatural, soit sur l’analyse du passé, soit sur l’interprétation de phénomènes culturels, sociaux et politiques « intemporels ».»

Outre les analyses et la mise en perspective de l’usage d’Internet par les dessinateurs (aurait-on publié, il a une vingtaine d’années, un livre sur le fax ?) par Guillaume Doizy, le livre nous livre les témoignages de plusieurs dizaines de dessinateurs du monde entier sur ce nouvel outil de diffusion (ainsi que celui de James Tanay (Iconovox) et celui de l’auteur de ce blog). Réjouissons-nous, les chercheurs ont du pain sur la planche.

On peut commander « Dessin de presse et Internet » sur le site de l’EIRIS, co-éditeur du livre avec l’Université de Bretagne Occidentale. 222 pages, 10 euros.

Le dessin de presse s’anime à Nîmes

jeudi 8 octobre 2009

nimes-2009« Le dessin de presse s’invite à Nîmes d’octobre à mars 2010 », c’est le titre de l’importance manifestation organisée du 9 octobre au 3 janvier 2010.

Au programme plusieurs expositions : « Permis de croquer », « Traits d’impertinence », « Le dessin d’humour dans la presse de 1914 à nos jours », « L’actualité de l’an 2000 et 2001 vue par Honoré, Di Rosa, Duterte, Cabu, Gébé, Mosner, Kerleroux, Wozniak, Haas, Willem, Cavanna, Le Gac, Velickovic, Maja, Floc’h, Götting, Gardon, Hémery, Boisrond, Loustal, Picard, Picard LB, Wolinski, Pignon-Ernest », « Femmes à la une » et « Dessins de la presse internationale ».

De nombreux débats et rencontres sont également organisés durant cette période avec la participation, entre autres de Plantu, Wiaz, Baha Boukhari (Palestine), Caro (Suisse), Dilem (Algérie), Ramize Erer (Turquie), Stavro Jabra (Liban), Michel Kichka (Israël), Brito, Aurel, Lécroart, et de spécialistes du dessin de presse comme Odile Conseil (Courrier International), Guillaume Doizy (Caricatures & Caricature.com), Bernard Fournier, éditeur et scénographe d’expositions, Luce Mondor (École Estienne) et James Tanay (Iconovox.com).

Seuls regrets, il est dommage que la ville de Nîmes et la MGEN, co-organisatrice de l’événement, n’aient pas pensé à intégrer à cette célébration du dessin de presse deux « enfants du pays », les dessinateurs Bosc et Desclozeaux, en leur consacrant des expositions spécifiques.

Programme très complet, dates et lieux d’expositions, au format Pdf.