Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Laurent Tirard’

Sempé, tout se complique

samedi 28 juin 2014

Sordide : Le 26 juin 2014 Le Parisien titrait « Paris : le dessinateur Sempé victime d’un abus de faiblesse » et indiquait « Le dessinateur, âgé de 81 ans et très affaibli, s’est fait dérober des œuvres chez lui à Paris. Comme en 2013 déjà, il a été victime de personnes censées l’aider à domicile… »

Deux personnes on été arrêtées, une qui tentait de vendre des dessins dérobés en 2012 chez le dessinateur, la seconde, une aide médicale qui avait en 2013 utilisé la carte bancaire de Sempé à son insu pour retirer d’importantes sommes d’argent sur son compte.

Ces dernières années Jean-Jacques Sempé est accompagné dans ses activités par Martine Gossieaux, galériste, avec qui il a été marié, et qui a participé à ses dernières expositions et publications. Sempé a également deux enfants de mariages précédents, Nicolas et Catherine (Inga).

L’article à lire en intégralité dans Le Parisien.

Sempé filmé par BFMTV (photo) a l’occasion de l’exposition de dessins originaux « Les vacances du Petit Nicolas » – mairie du 4ème à Paris, salle Jean-Mouly, entrée gratuite, jusqu’au 31 juillet 2014. Horaires : 11h-17h30 lundi-samedi – nocturne jeudi jusqu’à 19h -, et de la sortie du film au titre éponyme de Laurent Tirard.

Le grand petit Nicolas

jeudi 16 octobre 2008

 » Nous pensons que les enfants se retrouvent dans Nicolas et que les parents retrouvent dans Nicolas leurs enfants en même temps qu’ils se souviennent de leur propre enfance. « 

René Goscinny

Le petit Nicolas - Le film

Le petit Nicolas « en vrai » dans le film de Laurent Tirard produit par Fidelité films.

Jusqu’à aujourd’hui, les aventures du Petit Nicolas c’était l’excellence des histoires écrites par René Goscinny et les dessins évocateurs de Jean-Jacques Sempé. La rencontre de ces deux talents nourrissait notre imagination et celle de plusieurs générations puisque la série a débuté en 1959.

Hélas notre monde moderne étant ce qu’il est, l’industrie du cinéma et la télévision vont s’emparer de ces histoires intemporelles pour en faire un long métrage et une série de dessins animés en 3D.

Le tournage du premier est terminé. Réalisé par Laurent Tirard, (co-écrit avec Alain Chabat ?), avec Kad Merad et Valérie Lemercier dans le rôle des parents, il devrait sortir dans les salles de cinéma le 30 septembre 2008.

Marcelin Caillou le DVDLa série de dessins animés – 52 épisodes de 13 minutes – devrait être diffusée en septembre 2009 sur M6 (qui coproduit la série avec Method Animation, la chaîne allemande ZDF). Un studio indien, DQ Entertainment et le studio luxembourgeois Luxanimation réaliseront l’animation en 3D.

Exit les dessins de Sempé. Pourtant les techniques modernes d’animation auraient pu traduire en images animées les aventures du petit Nicolas tout en respectant l’esprit de la série (voir l’adaptation de Marcellin Caillou par Claude Allix – sortie en DVD en 2004).

Heureusement pour conforter notre imaginaire, il nous reste les textes et dessins d’origine disponibles chez Folio Junior et Imav éditions, et on annonce même pour le mois de mars 2009 à l’occasion des 50 ans de la création du personnage la parution de nouveaux « inédits ». L’occasion pour chacun de se faire son propre film.

À voir sur le site du Figaro.fr un entretien d’Olivier Delcroix avec Anne Goscinny «Le Petit Nicolas est une gageure cinématographique». 

L’entretien d’Olivier Delacroix avec Anne Goscinny sur le site Figaro.fr

 

Le petit Nicolas en 3DLe petit Nicolas en 3D. Selon Aton Soumache de la société chargée de l’animation et cité sur Le Zapping du paf :

« Il s’agissait en effet de respecter scrupuleusement l’héritage du personnage tout en l’ouvrant à toutes les potentialités du média télévisuel. Nous avons ainsi développé un modèle d’animation basé sur de la 3D figurative qui retranscrit le trait de Sempé à l’image dans une vision moderne. La technique disparaît donc derrière des personnages qui prennent immédiatement vie et qui peuvent déployer des subtilités de jeu déterminantes pour une comédie tendre comme le Petit Nicolas. »