Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Les Requins marteaux’

Willem sur Charlie Hebdo

lundi 1 juin 2015

Le dessinateur Willem est une des figures « historiques » de Charlie Hebdo dont il a connu tout les versions depuis sa création en 1969. Il s’est peu exprimé sur la situation actuelle du journal, l’article ci-dessous est paru dans Le Parisien le 21 mai 2015 à l’occasion de la parution de son dernier livre Willem Akbar ! (éditions Les requins marteaux). Comme à son habitude il parle simplement et clairement.

Willem Akbar

Merci à J.H.

Un livre de Willem

jeudi 2 avril 2015

Présentation du livre par son éditeur Les Requins Marteaux :willem_akbar_couv_web

« Willem Akbar ! est le recueil d’un an de dessins de presse de Willem, parus dans Libération et Charlie Hebdo.
Depuis la guerre au Mali jusqu’aux attentats du 7 janvier, cette actualité qui s’est rapprochée pour s’attaquer à ceux qui la racontent, cette accumulation d’instantanés qui devient l’histoire, Willem Akbar ! nous permet de la lire, de l’analyser et surtout d’en rire. »

Willem toujours excellent, même pour les titres d’albums.

707314-willem-dessin-charlie-hebdo

Satiradax : un vrai succès

mardi 7 juin 2011

La première édition de Satiridax (2-5 juin 2011) organisée par le dessinateur Marc Large avec le concours de la ville de Dax a été une grande réussite. La manifestation a fait la part belle aux humoristes, Christophe Alévêque, Didier Porte, l’équipe de Groland, mais aussi aux dessinateurs de presse : Carali, Lindingre, Berth, Biz, Barros, Lasserpe, Gaël, Mo/CDM, Ballouhey, Gab, Widenlocher, Pixel Vengeur.

Le journal mensuel Zélium était également représenté par une partie de son équipe, avec les dessinateurs Decressac, Sergio, Giemsi, la dessinatrice Clé, mais aussi Étienne Liebig, Christophe Faizant et Maël Nonet.

Guillaume Doizy, Jacky Houdré, Stéphane Mazurier, ont animé des débats autour du dessin de presse d’hier et d’aujourd’hui, et une exposition était entièrement consacrée aux dessins de Faujour (au Splendid Hôtel qui porte bien son nom).

À noter également la présence de l’excellente maison d’édition Les Requins marteaux.

La deuxième édition qui devrait se dérouler en 2012 après les élections législatives est déjà en route, et célèbrera – entre autre –  les 20 ans de la création de Groland.

Photo : un public nombreux a assisté au débat sur la censure avec Jacky Houdré, Stéphane Mazurier,  Xavier Mathieu, Guillaume Doizy, Étienne Liebig, Marc Large, Éric Martin, Faujour.

Willem

mardi 12 janvier 2010

Casse toi pauvre con - WillemCet album de Willem devrait servir de manuel de référence à tous les dessinateurs de presse. Débutants et parfois même confirmés. Ou comment réaliser tous les jours un dessin sur l’actualité (ou sur le même thème), avec chaque fois une idée originale et une mise en image inventive.

Depuis 1986, date de son entrée au quotidien Libération, Willem n’a cessé de nous surprendre par l’originalité de son son point de vue et par sa traduction graphique. On y trouve rarement deux fois la même caricature, encore plus rarement la même mise en scène d’une situation. À chaque fois son dessin nous propose une lecture immédiate et intelligente. Pas de surcharge de traits ou d’effets inutiles, l’habileté avec laquelle il utilise le noir et le blanc suffit à séduire notre œil et à nous faire jubiler de ses trouvailles.

Depuis 1968 et ses débuts – en France – dans L’Enragé de Siné, jamais Willem n’a renoncé à inventer, à se renouveler. Plus de 40 ans qu’il nous donne une véritable leçon de dessin de presse. Mais il ne faut pas l’écrire, il n’a de leçon à donner à personne, Willem dessine uniquement pour le plaisir et cela se voit.

« Casse toi pauvre con », éditions Les Requins Marteaux. Collection Carrément. 14 x14 cm. 160 pages N&B.  7,50 €.

Chez Lindingre

vendredi 6 février 2009

Le prix Charlie Schlingo - Dessin de Florence CestacLe site Mediapart publie un long entretien avec Yan Lindingre qui vient de recevoir le Prix Charlie Schlingo du Gros Nez pour son album Chez Francisque (tome 3) réalisé avec Manu Larcenet (Dargaud). Ce prix sera remis par Jean Teulé et Florence Cestac auteurs de l’album Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps consacré à la vie de ce dessinateur disparu à 49 ans en 2005.

Lindingre dessine Laure ManaudouDans le jeu de questions-réponses avec Dominique Bry, Lindingre évoque ses multiples collaborations, sa façon de travailler, ses amis dans le métier et ses prochains albums ; Short Scories (Les Requins Marteaux) et Et puis il y a Allo, t’es où ? avec Lefred Thouron.

Yan Lindingre dessine régulièrement pour Fluide glacial et  Siné Hebdo.

Illustrations : dessin de Florence Cestac et dessin de Lindingre. © les auteurs.

Angoulême c’est fini (pour 2009)

mardi 3 février 2009

Pinocchio WinshlussSur quel site peut-on lire à propos du dessinateur Blutch « Mozart de la bande dessinée » couronné par Angoulême 2009 : « C’est probablement le dessinateur le plus doué de ce que l’on a surnommé « La Nouvelle bande dessinée ». C’est aussi un des rares qui ne soit pas arrivé au faîte de la gloire. Il est élu cette année par l’Académie des Grands Prix. Une fois de plus, l’édition indépendante se trouve couronnée. » ? Bien évidemment sur ActuaBD.com, un des sites les mieux informés sur le monde de la bande dessinée et qui a suivi le festival heure par heure.

Sur quel site Internet peut-on lire : « Quand Georges Wolinski lui a remis la statuette du Fauve, trophée de la ville d’Angoulême, on a senti qu’il y avait passation de pouvoir entre deux générations d’auteurs de BD » ? Sur le site du Figaro qui propose de nombreux entretiens et vidéos et qui héberge également le blog de son journaliste spécialisé BD, Olivier Delcroix  (avec Aurélia Vertaldi).  

Pour des infos plus « officielles », l’amateur de BD et du festival peut consulter le site officiel ou celui de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image 

À noter qu’un autre site spécialisé dans la bande dessinée BDZoom.com, vient de perdre son directeur de la rédaction Claude Moliterni. Il fut un de ceux qui œuvra dès les années 60 pour la reconnaissance de la BD comme un Art, le 9ème. Il était un des co-fondateurs du festival d’Angoulême. En 2007, il a fondé le Carrefour du 9° art et de l’image à Aubenas.

Le petit Christian de BlutchIllustrations : la couverture du Pinocchio de Winshluss (Requins marteaux), désigné Fauve d’or du meilleur album. Sous son vrai nom, Vincent Paronnaud,  il a participé à la réalisation de Persepolis le film de Marjane Satrapi.

La couverture de Le petit Christian un des livres récemment paru de Blutch. À noter que le talent de Blutch (Christian Hincker) est publié par plusieurs éditeurs audacieux L’Association, Les Requins marteaux, Futuropolis et Cornélius. Sans oublier Fluide glacial où il a débuté à 20 ans.