Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘L’Incurial’

La veine littéraire de Boll

samedi 17 mai 2014

Boll est un dessinateur étonnant. Non seulement parce qu’il continue à travailler la qualité de son trait alors que la plupart des publications aujourd’hui privilégient les crobards mal torchés, mais aussi parce qu’il est un des rares à pouvoir vous parler de la technologie de l’avion Rafale (ou Mirage ?) lorsque vous évoquez avec lui ses dessins.
Boll est également un dessinateur surprenant parce qu’il vient de publier une roman (policier), dense, loufoque, drôle, « L’affaire est dans le sac en papier » (Le Tripode). Et ce qu’il y a de bien avec les dessinateurs qui écrivent c’est qu’ils savent aussi créer des images avec les mots.

Lu sur le site Litterae meae :

« Premier roman du dessinateur Boll, L’Affaire est dans le sac en papier est un coup de maître. Cette « Affaire » (un meurtre des plus violents), avec un A majuscule s’il vous plaît, saisit le lecteur pour ne plus le lâcher. Non que le suspense soit si palpitant – à vrai dire, la résolution du crime devient vite accessoire. Non, c’est le plaisir de lecture qui tient et retient. On s’amuse, on sourit, on rit même franchement, et l’on poursuit page après page avec délectation, gourmandise. Dans un style enlevé, Boll nous conduit à travers les méandres de la nébuleuse histoire du meurtre de l’infect Jean-Jacques de Tréfond-Trévise. Les enquêteurs comme les suspects, tous typés à outrance, sont l’objet de portraits hilarants. Les premiers, victimes d’une étrange malédiction, tendent à disparaître rapidement dans des circonstances pour le moins originales, tandis que les seconds connaissent des trajectoires… surprenantes. Le tout sur fond de bouleversement social et politique. Construit comme une mosaïque de récits intercalés, multipliant les focalisations, ce roman excentrique joue avec une inventivité joyeuse sur les codes du roman policier. Et sur les possibilités qu’offrent la mise en page et la typographie. Celle-ci, exceptionnellement mise en valeur dans l’ouvrage, sert le propos avec brio et réveille l’œil. On applaudit le travail de Sandrine Nugue qui a même créé, pour l’occasion, un nouveau caractère, l’Injurial. »

Deux vidéos très drôles de Juliette Maroni, à partir d’extraits du livre : L’interrogatoire, Consignes en cas d’incendie.

Signatures de l’auteur à Paris, le 22 mai 2014, 19h, librairie Le Genre Humain, 60, rue de Belleville, 75020, et le 23 mai 2014, 18h 30 à la librairie L’Humeur vagabonde, 44, rue du Poteau, 75018.