Médiathèque Jean Falala | Fait d'images - le blog de françois forcadell sur Iconovox.com

Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Médiathèque Jean Falala’

Exposition Gus Bofa à Reims et à Paris

mardi 2 décembre 2014

bofa bette2Reims
Jusqu’au 4 janvier 2015, exposition « On verra bien… » : Gus Bofa et la guerre de 14 ».
Présentation des organisateurs :
« Illustrateur de génie, Gus Bofa (1883-1968) publia de nombreux dessins consacrés à cette guerre à laquelle il participa comme simple soldat d’infanterie. Grièvement blessé en décembre 1914, il recommence à dessiner depuis son lit d’hôpital. Il tirera de ce séjour un pamphlet cinglant, Chez les Toubibs (1917), où il dénonce l’incompétence et l’optimisme meurtrier des personnels de santé.
Avec son ami Pierre Mac Orlan, il collabore à La Baïonnette, un hebdomadaire satirique au titre évocateur, tout en charge contre l’ennemi. Mais Gus Bofa ne participe jamais au concert des « bourreurs de crâne ». Il s’attache à traduire avec justesse et tendresse la vie des soldats et leur « cafard ». Avec Gus Bofa, c’est la guerre vue par les poilus, leur quotidien avec ses côtés dramatiques mais aussi cocasses. L’exposition rassemble de nombreux dessins originaux (dessins au crayon, gouachés ou mis en couleur) accompagnés d’exemplaires de La Baïonnette. »

Médiathèque Jean Falala, 2 rue des Fuseliers, 51100 Reims. Horaires d’ouvertures : du mardi au samedi, de 12h à 19h. Mardi 13h-19h / mercredi 10h-19h / jeudi 13h-19h / vendredi 13h-19h / samedi 10h-18h

Paris
« Gus Bofa : l’adieu aux armes », exposition du 26 novembre 2014 au 31 janvier 2015 à la Mairie du 17ème.
Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h ; jeudi de 9 h à 19 h ; samedi de 9 h à 12 h. Visites guidées par le commissaire de l’exposition les mercredis 17 décembre 2014, 13 et 20 janvier 2015.
201311-Bofa_l_enchanteur_cPrésentation des organisateurs :
« Gus Bofa (Gustave Blanchot de son véritable nom) – né en 1883 et mort en 1968 – fut, pour Pierre Mac Orlan « le meilleur interprète du fantastique social ». Ami de Francis Carco et de Maurice Constantin Weyer, cet illustrateur prodigieux a été associé à la création des plus belles éditions rares de l’entre-deux-guerres.Toute l’œuvre de Bofa est marquée par son expérience du Front durant la Première Guerre Mondiale. Mobilisé à 31 ans, grièvement blessé, il revient chez lui « à l’état de mutilé translucide et décoloré », titulaire de la Croix de Guerre et de la Médaille Militaire. Les souffrances et les peurs endurées au combat et à l’hôpital nourrissent chez lui un pessimisme profond et une vision désabusée de la condition humaine. Une grande partie de son œuvre fut créée au 4 rue Edouard-Detaille où il vécut quarante ans. »

Emmanuel Pollaud-Dulian, auteur de la biographie « Gus Bofa, l’enchanteur désenchanté » (éditions Cornélius), dédicacera son livre dimanche 7 décembre 2014, à partir de 14 h, dans le cadre de la Journée du Livre à la mairie du 17ème, 16-20, rue des Batignolles, 75017 Paris.