Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Michel Onfray’

Quand on cause du dessin de presse

lundi 14 septembre 2015

2015 CaenTous ceux qui n’ont pu se rendre aux 5èmes Rencontres Internationales du dessin de presse qui se sont déroulées du au 13 septembre 2015 au Mémorial de Caen peuvent en revivre les meilleurs moments sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=Ur0irQJMjc0&feature=youtu.be.

La conférence de Michel Onfray, les interventions des dessinateurs étrangers, la présence de Siné et d’une (petite) partie de l’équipe de Siné mensuel (photo), ou l’historique du dessin par Guillaume Doizy qui aurait mérité d’être placé au début des rencontres pour « cadrer » le sujet.

On peut juste regretter qu’il y ait eu plus de discours que de dessins (à saluer pourtant les interventions dessinées de Jiho depuis Toulouse par Skype), et souhaiter que sur un ultérieur compte-rendu filmé soient précisés les noms et qualités des intervenants.

A lire sur le sujet l’article de Libération «« Charlie » n’a pas changé, c’est la France qui a changé » et celui du Parisien « Dessinateurs de presse : entre précarité professionnelle et menace islamiste » (Sic).

La prochaine rencontre de ce type « Le dessin de presse dans tous ses États » organisée par Plantu et son association Cartooning for Peace, se déroulera le 21 septembre 2015 au Conseil économique, social et environnemental (Palais d’Iena) en présence de quelques dessinateurs, d’un grand nombre de partenaires, et d’une cohorte de personnalités et ministres.

Mon « entrée libre / sur réservation » n’ayant pas été confirmée, j’espère que l’on pourra suivre l’événement sur Internet (et sûrement sur de nombreux médias).

Caen : Michel Onfray parle du 7 janvier à Charlie Hebdo

samedi 12 septembre 2015

Intervention de Michel Onfray au 5èmes Rencontres Internationales du dessin de presse à Caen :

 

Pour suivre en direct sur YouTube les 5èmes Rencontres Internationales du dessin de presse à Caen : https://www.youtube.com/watch?v=K0s9Bs_2Dwg (samedi intervention de l’équipe de Siné mensuel).

Le dessin de presse à Caen

vendredi 11 septembre 2015

Caen 2015– La liste complète des dessinateurs participants et leur biographie.

– Le programme complet des trois jours.

– Préinscription obligatoire sur le site du Mémorial de Caen.

A lire, en marge de ces rencontres, le texte de Michel Onfray paru dans Ouest France et qui prend la défense d’un dessin de Chaunu publié sur Facebook. Celui-ci a valu à son auteur, un lot de réactions diverses et variées sur les réseaux sociaux. Le philosophe et le dessinateur seront présents à Caen ce week-end.

En illustration dessin de Kianoush.

 

Le dessin de presse au Mémorial de Caen

jeudi 3 septembre 2015

11990601_10153614008517431_2829789552019479182_nAnnoncées comme annulées, puis annoncées reportées, les 5èmes Rencontres du dessin de presse du Mémorial de Caen se dérouleront du 11 au 13 septembre 2015 dans la plus grande discrétion, et sur « préinscription obligatoire » (les visites du Mémorial seront fermées au grand public pendant ces 3 jours).

A 8 jours de la manifestation on ne connaît pas encore la liste des 37 dessinateurs participants, hormis Siné qui devrait animer un débat « Siné mensuel comment ça marche ? », et Kianoush qui signe le dessin de l’affiche.

Les thèmes des autres débats seront « Les dessinateurs sont-ils des journalistes ? », « Le dessin est-il un langage universel ? », « Qu’est-ce qu’un bon dessin, ici ou ailleurs ? », ou encore « La liberté d’expression a-t-elle ses limites ? », « Comment, pourquoi dessiner le sacré ? ».

A noter que l’événement sera inauguré par le philosophe Michel Onfray (intervention sur le thème « Le 7 janvier est-il notre 11 septembre ? », retransmise en direct sur le site du Mémorial), et que Guillaume Doizy, « historien », clôturera la manifestation avec une conférence « Le dessin de presse dans l’histoire, le crayon armé ? » (sic).

Les 5èmes Rencontres du dessin de presse du Mémorial de Caen à suivre sur Facebook.

L’affable Maja

lundi 8 décembre 2008

« Daniel Maja propose de visiter les songes et les rêves, les labyrinthes de l’âme et les couloirs d’une mémoire sans contraintes, libre, libérée, comme l’expérimente l’enfant un jour sans instituteur ou une après-midi d’école buissonnière. Cette visite accomplie, on comprend que le dessinateur parle comme Esope, sauf qu’il se tait… ».

maja-exposition-angirardCes quelques lignes signées Michel Onfray sont extraites du texte de présentation de l’exposition que l’Atelier An-Girard consacrera du 11 décembre 2008 au 21 février 2009 à Daniel Maja.

On ne compte plus le nombre de livres et d’albums que ce dessinateur prolifique et flamboyant a illustré. Que ce soit pour des textes de grands auteurs, de la littérature enfantine, ou pour accompagner ses propres légendes, les dessins de Maja nous entraînent dans des univers fantasques qui enrichissent avec bonheur notre imaginaire.

Galerie An-Girard, 7 rue Campagne-première 75014 Paris.
Tél. : 01 43 22 01 16 .
La galerie est ouverte du mardi au vendredi de 13h30 à 19h.

Un catalogue est édité à cette occasion.

Le site de la Galerie An-Girard

Siné viré de Charlie / Suite

lundi 21 juillet 2008

La pétition initiée après le licenciement du dessinateur Siné, viré de Charlie hebdo par Philippe Val suite à une dénonciation de soupçon d’antisémitisme, aurait recueilli d’après le site du NouvelObs.com plus de 2 000 signatures.

Siné dans Charlie hebdoDe très nombreux dessinateurs, parmi lesquels Pétillon, Plantu, Desclozeaux, Geluck, Willem, Chimulus (fils de Jacques Faizant), Lefred-Thouron, comptent parmi les soutiens du dessinateurs, mais il faut aussi remarquer que de nombreuses personnalités comme Guy Bedos, Gisèle Halimi, Fernando Arrabal, Benoît Delépine, Michel Onfray, Gilles Perrault, François Maspero, entre autres, ont pris fait et cause pour Siné. A noter parmi les signataires Nicole Blondeaux, la femme de Gébé.

le site de soutien à Siné

Du côté de l’hebdomadaire satirique, Philippe Val déclare : « Je vais arrêter de répondre à tout ça », trouve que « cela devient trop dégueulasse, tellement ignoble » et être en bute à des menaces d’agression physiques qui débordent de sa boîte d’e-mails. Une « chance » pour lui, P. Val est déjà occasionnellement sous protection policière depuis la publication des caricatures sur Mahomet et le procès qui a suivi.

A Charlie hebdo, le site bakchich.info raconte que « Val, qui parle d’un « moment pénible », estime que Siné « a préféré s’exclure ». Il ajoute : « Je le regrette ». De leur côté, Bernard Maris (directeur adjoint de la rédaction), Gérard Biard (rédacteur en chef) et Charb (rédacteur en chef adjoint) écrivent, dans une « note aux lecteurs », que Siné a porté « atteinte » aux « valeurs essentielles » de Charlie. « Il était prévu que la rédaction (le) réprouve sobrement et qu’(il) s’en explique et s’en excuse », ajoutent-ils, mais « finalement il a refusé ». Et de conclure : « Nous regrettons la décision de Siné. Nous regretterons aussi Siné ».

C’est pas nous c’est lui…

Quelle que soit l’issue de cette « affaire » nul doute qu’elle laissera des traces au sein de Charlie hebdo, les positions au sein de la rédaction n’étant pas unanimes, Wolinski et Willem soutiennent Siné et d’autres s’interrogent. Pour le lectorat également cela ne risque pas d’être simple si l’on en juge par les commentaires sur Internet, beaucoup semblent déplorer ce licenciement.

A noter pour la petite histoire que Claude Askolovitch, journaliste du Nouvel observateur qui a «dénoncé l’affaire à Philippe Val et sur RTL est annoncé comme futur n°2 du Journal du Dimanche, hebdomadaire du groupe Lagardère.

Le texte de Plantu publié dans L’Est Républicain :

« Charlie fait le contraire de ce qu’il prône »

« Oui, Siné est viré alors qu’il n’a fait que de la provocation. Charlie Hebdo fait le contraire de ce qu’il prône, censure la liberté de parole. Mais ce n’est pas la première fois. Il faut arrêter la démagogie qui laisse à penser qu’on peut tout dire ou dessiner à Charlie Hebdo. Cela fait des années que je dis que c’est faux. J’y ai travaillé quelques semaines et il n’était pas imaginable que je puisse faire le moindre dessin positif sur l’école privée. Que ce soit clair, Charlie Hebdo est un journal de provocateurs, un journal que j’aime, qui fait du bien, avec des dessinateurs provocateurs, mais, dans la provocation, il convient également d’accepter les dérapages. Siné a fait un dérapage mais on ne peut pas le taxer d’antisémite pour autant. Après avoir poussé dehors le dessinateur Lefred Thouron il y a quelques années, Charlie vient de faire la plus belle connerie qu’il a jamais faite ! Je ne veux pas croire que les dessinateurs de Charlie Hebdo acceptent une telle censure ».

A suivre

Pour en savoir plus sur le site du Gloupier…