Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Soledad Bravi’

Les 50 ans de l’éditeur L’école des loisirs

mardi 27 octobre 2015

Tomi Ungerer, Quentin Blake, Grégoire Solotareff, Nadja, Claude Ponti, André François, mais aussi Pef, Serge Bloch, Muzo, ou Soledad Bravi, tous, et des centaine d’autres, sont des auteurs, des  dessinateurs de L’école des loisirs, une maison d’édition pour la jeunesse qui fête avec éclat ses 50 ans.

Jusqu’au 7 février 2016, exposition « Une histoire, encore ! 50 ans de création à l’Ecole des loisirs », musée des Arts décoratifs, 107 rue de Rivoli, 75001, Paris. Du mardi au dimanche 11h-18 h, le  jeudi 21 heures, tarif d’entrée : 6,50 – 9 €.

Les photos du vernissage sur Facebook, une video à voir sur Youtube sur l’installation de l’exposition, et le livre On ne s’en fait pas à Paris ! de Boris Moissard, illustré par Philippe Dumas qui raconte l’histoire de cet éditeur.

5165361_1

8 mars et au-delà

dimanche 8 mars 2015

17-f_missticcdrClaire Bretécher, Florence Cestac, Catherine Beaunez, Françoise Ménager, Marlène Phole, Catherine Meurisse, Camille Besse, Coco, Willis from Tunis, Soledad Bravi, Maïtena, Pénélope Bagieu, Margaux Motin, Gally, Valère, Zoe Thouron, Christine Lesueur, Nardi, Dominique Lemarié, Noëlle Herrenschmidt, Nicole Claveloux, Marjane Satrapi, Anna Sommer, Posy Simmonds, Peggy Adam, Aurélia Aurita, Anne Simon, Nadja, Julie Maroh, Chantal Montellier, Chloé Cruchaudet, Ulli Lust, Lisa Mandel, Laurel, Marion Montaigne, Aude Picault, Catel, Nine Antico, Tanxxx, Liza Donnelly, Doaa El Adl, Cristina Sampaio, Elena Terrin, Toshiko Nishida, et Barbara Yelin, lauréate du prix Artemisia 2015… cette liste, non exhaustive, de dessinatrices, ne demande qu’à s’allonger.

Bien d’autres :

http://www.senscritique.com/liste/Ecrivaines_et_dessinatrices_de_BD/76784#page-1/

http://www.ombres-blanches.fr/dossiers-bibliographiques/themes/bandes-dessinees/adultes/les-femmes-dans-la-bd/les-creatrices.html

Illustration : Miss Tic

Le cuit et le cru

jeudi 8 mai 2014

L’association d’une personnalité connue ou reconnue dans son domaine avec un dessinateur, semble devenir un nouveau filon éditorial et commercial pour les éditeurs. On se souvient, entre autres, des scénarios de Laurent Gerra pour les albums de Luky Luke (Dargaud) dessinés par Achdé, ou de ceux d’Eric-Emmanuel Schmitt pour « Les aventures de poussin 1er » (Dupuis) avec des dessins de Janry.
La tendance se confirme aujourd’hui avec deux nouveaux livres :

« Pierre Hermé et moi » (Marabout) de Pierre Hermé et Soledad Bravi. Un livre à l’initiative de la dessinatrice de l’hebdomadaire Elle qui explique « Mon seul but est de réussir un peu mieux mes gâteaux. Aussi, j’ai décidé de m’adresser au meilleur pour qu’il m’apprenne tous ses trucs et ses astuces ». L’ouvrage détaille avec humour et en dessins les recettes d’un des meilleurs pâtissiers actuels.

Autre rencontre entre une spécialiste et un dessinateur, celle de Brigitte Lahaie, animatrice de radio (RMC), ancienne actrice française de films pornos, et  Philippe Tastet, qui proposent « Le Kamasutra illustré » (éditions Privé-Michel Lafon). Dans le journal Métro Brigitte Lahaie conseille « Même si vous ne faites pas toutes les positions du livre, le lire avec son partenaire fait fonctionner l’imaginaire, ça vous donne envie de le tripoter. Ce qui ne veut pas dire qu’il « faut » toutes les pratiquer. »

Traits féminins

jeudi 20 décembre 2012

Suffit-il aujourd’hui d’être une femme pour émerger dans le monde de la BD ? Bien sûr que non, mais il semblerait que nombre d’entre elles (Mady, Diglee, Mimi Stinguette, Audrey K, Cyrielle, Zelba, Nathalie Jomard, Myriam Rak,… tellement nombreuses qu’on qualifie ce phénomène de « Bd girly ») s’engouffrent (avec l’aide des éditeurs qui cherchent à exploiter le filon) dans ce milieu trop longtemps masculin,  grâce à la brèche ouverte par le succès de Pénélope Bagieu, sa copine Margaux Motin, ou Soledad Bravi.

C’est l’excellent site Actua.bd qui nous apprend que Pénélope Bagieu – 30 ans – a vendu plus de 300 000 exemplaires de ses albums, qu’elle a changé d’éditeur – passant de Jean-Claude Gawsewitch aux éditions Delcourt qui a réédité tous ses titres, qu’un film inspiré des aventures de son personnage Joséphine (incarné par Marilou Berry !?) est cours de finition, et que les droits de son album La page blanche, scénarisé par Boulet (Delcourt-Mirages),  ont été  acquis par Gaumont. On pourrait aussi rajouter que l’intégrale des Joséphine est aussi disponible au Livre de Poche.

Bref tout va bien, ou presque, si on lit sur le forum d’Actua.bd les commentaires que cette réussite suscite.

Soledad Bravi, qui a désormais sa page dans Elle, a publié en avril 2012 Restons calmes ! (Casterman) et plus récemment New-York et moi (Marabout).

Margaux Motin dont un coffret réunissant deux de ses albums est paru en octobre 2012 propose elle un Agenda 2013 au éditions Fluide Glacial-Audie.

Trois dessinatrices

mardi 30 juin 2009

Pénélope Bagieu - Ma vie est tout à fait fascinanteCe blog se demandait il y a quelques mois si les dessinatrices étaient l’avenir du dessin de presse ? L’avenir le dira, mais pour l’instant le présent ne semble leur poser aucun problème.

Pénélope Bagieu publie dans la collection du  Livre de poche  son best-seller « Ma vie est tout à fait fascinante » avec un nouveau format et une mise en page qui mettent en valeur ses dessins. Sur le site de l’éditeur on a même droit à un entretien avec l’auteure.

Soledad Bravi - Pourquoi je suis pas aux maldives ?Autre dessinatrice à tracer sa route dans ce milieu de dessinateurs, Soledad qui publie « Pourquoi je ne suis pas aux Maldives ? » et le « Cahier de vacances des paresseuses » avec Olivier Toja aux éditions Marabout.

Margaux Motin - J'aurais aimé être ethnologue

Les éditions Marabout qui accueillent aussi Margaux Motin avec « J’aurais adoré être ethnologue » un volumineux album de 135 pages toutes en couleurs. Là aussi, interview de l’auteure sur le site de l’éditeur.

Leurs sites Internet :
Pénélope Bagieu,
Soledad,
Margaux Motin.

Bravo Soledad

mardi 7 avril 2009

La dessinatrice Soledad Bravi présentera sa première exposition chez Colette à Paris du 4 au 30 mai 2009. 

Diplômée de l’Esag, et après un passage dans la publicité, Soledad dessine désormais pour la presse magazine et plus particulièrement pour l’hebdomadaire Elle. Soledad a aussi publié La BD des paresseuses (2 tomes), et signé de nombreuses couvertures de livres aux éditions Marabout. Ses nombreux livres pour enfants sont notamment édités par l’École des Loisirs. 

soledad

À propos des dessins présentés dans l’exposition elle dit :

« C’est une chance de pouvoir exposer dans un des endroits les plus tendances, un endroit  où se croisent la mode, les images et la musique. J’aime voir mes illustrations au milieu d’objets plutôt que seuls dans la solennité d’une galerie. L’espace qui m’est dédié m’a permis d’agrandir mes dessins jusqu’à ce que les personnages atteignent la taille mannequin en adéquation avec une boutique de mode. C’est une sensation que j’ai déjà connue quand j’ai peint en grand directement sur les murs, et c’est comme cela que je préfère voir mes dessins. »

Colette, 213 rue Saint-Honoré 75001 Paris.