Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Stéphane Grimaldi’

Dessin de presse et réalité du métier

jeudi 18 mai 2017

Il y aura bientôt plus de prix, d’associations, et de manifestations autour du dessin de presse que de dessinateurs exerçant ce métier.

Lu dans Ouest-France :

Kianoush Caen“Les Rencontres internationales du dessin de presse organisées par le Mémorial de Caen n’auront pas lieu en septembre 2017. L’an dernier, après l’attaque contre Charlie Hebdo, le Mémorial de Caen les avait maintenues. Mais depuis trois ans, le public était moins présent. Et le Mémorial a décidé de revoir la formule pour atteindre un plus large public. « Nous allons organiser un concours de dessin de presse international sur le thème des Droits de l’homme. Il débutera le 11 septembre 2017 et s’achèvera en janvier pour le Concours de plaidoirie à l’occasion duquel nous remettrons le prix au gagnant de ce concours », explique Stéphane Grimaldi, directeur du Mémorial. Le dessinateur de presse iranien, Kianoush Remezani, exilé en France depuis 2009, est chargé de mettre en place ce concours via l’association United Sketches for freedom qu’il a créé avec d’autres dessinateurs de presse et dont le siège est au Mémorial de Caen.”

Les Rencontres du Mémorial de Caen “reportées”

jeudi 26 février 2015

acc-festival-2014_01Sur Twitter et sur Facebook, le 27 février, le Mémorial de Caen annonce que les Rencontres du dessin de presse sont reportées au mois d’octobre 2015.

Les 5e Rencontres du dessin de presse au Mémorial de Caen sont “reportées” selon les déclarations du directeur Stéphane Grimaldi. Dans une video diffusée par France 3 Basse-Normandie, son organisateur dit ne pas vouloir mettre en danger le public et attendre des jours plus serein.

Dans un message adressé aux dessinateurs il explique ” Vous êtes assez nombreux à m’avoir fait part de vos sérieuses et amicales inquiétudes sur la sécurité de notre 5ème rencontre. Deux d’entre vous, après Copenhague, ont décidé de ne plus venir.
Notre rencontre, pour d’évidentes raisons de sécurité, alors même que le site Internet du Mémorial de Caen a déjà été piraté 6 fois en moins d’un mois par des hackers djihadistes, ne pourrait se faire que sous très haute surveillance policière.
Ce n’est évidemment pas l’esprit qui préside à nos rencontres.
C’est pourquoi nous avons malheureusement décidé d’annuler cette 5ème rencontre, en dépit du fait que vous étiez 43 à nous rejoindre du monde entier et de France, et du travail déjà amorcé.”

En illustration, l’affiche des Rencontres 2014, et une campagne sur le site du Mémorial pour la candidature des plages du débarquement au patrimoine mondial de l’Unesco. C’était le temps où l’on se battait aussi pour défendre la liberté d’expression.

Memorial-Caen