Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

In memoriam

27 mai 2009 à 9 h 34
Illustration : capture d’écran du site de Télérama.

Illustration : capture d’écran du site de Télérama.

En attendant celui à paraître dans Le Monde et après celui du Nouvel Observateur, Télérama sous la plume d’Emmanuelle Anizon , publie un portrait plus vrai que nature de Philippe Val, ex directeur mais toujours propriétaire de 40% du journal satirique Charlie 2€ Hebdo. À lire, juste pour essayer de comprendre comment autant de monde a pu se laisser subjuger pendant plus de 16 ans par cet ancien humoriste.

Autre portrait, celui de Charb, « Charlie en jeune », paru en dernière page de Libération (20 mai 2009)

Extrait :

« Charb n’a jamais caché son envie de se coltiner la responsabilité de Charlie. Il aime le pouvoir, la ponctualité et le respect de l’autre. Et son exercice de l’autorité pourrait réserver de sévères surprises. Charb est autant un bosseur qu’un farceur. Ce n’est pas un rebelle individualiste, une star à l’ego flamboyant. D’ailleurs, peut-on l’être quand on est né dans les années 68, en tête de pont de la désolation CDD ? Riss conclut la chose d’une double ponctuation : 1) “Avec Charb, on est du même milieu social, de la même génération. On a les mêmes codes, on se comprend.” 2) “Charb est déconneur et rigoureux. Marrant et lucide. Il est très structuré, il ne part pas dans tous les sens.” »

Charb et Riss vont piloter le futur « Charlie 3 » que beaucoup espèrent y compris au sein de la rédaction. Intégralité de l’article de Luc Le Vaillant sur le site Internet de Libération.