Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Bande dessinée’

Bartholdi éclairant le monde et Lucky Luke

lundi 18 juin 2018

Les médias ont dévoilé que le prochain album de Lucky Luke signé Jul et Achdé pour les dessins, se déroulera à Paris et que l’on y croisera la statue de la Liberté et son sculpteur Auguste Bartholdi.

Un dessin présenté à l’Institut du monde arabe à Paris dans le cadre de l’exposition “L’épopée du Canal de Suez“, nous apprend que le projet initial de l’artiste était un phare destiné au canal de Suez et représentait une paysanne égyptienne tenant une torche ( l’Égypte éclairant l’Orient ). Le projet refusé, Bartholdi le transforma en 1869 créant “la Liberté éclairant le monde” une statue érigée à New-York en 1886.

En illustration l’aquarelle originale de 1869 (Musée Bartholdi, Colmar).

 

Les grands espaces de Catherine Meurisse

jeudi 17 mai 2018

Les premières images de l’album « Les grands espaces », de Catherine Meurisse (couleurs d’Isabelle Merlet), dévoilées par Thomas Ragon sur Twitter . A paraître en septembre 2018 aux éditions Dargaud.

44ème festival de la BD d’Angoulême 2017

dimanche 29 janvier 2017

Palmarès de la 44ème édition du festival international de la bande dessinée d’Angoulême, dont le jury était présidé par la dessinatrice Posy Simmonds.

Grand Prix 2017 : Cosey.

Pour les albums :

Paysage après la bataille d’Eric Lambé et Philippe de Pierrepont (Actes Sud BD) : Fauve d’or

Ce qu’il faut de terre à l’homme de Martin Veyron (Dargaud) : Prix spécial du jury

Mauvaises filles d’Ancco (Cornélius) : Prix révélation

Le Club des divorcés de Kazuo Kamimura (Kana) : Prix du patrimoine

Chiisakobé tome 4 de Minetaro Mochizuki (Le Lézard Noir) : Prix de la série

L’homme qui tua Lucky Luke de Mathieu Bonhomme (Lucky Comics) : Prix Cultura du public

L’été diabolik d’Alexandre Clérisse et Thierry Smolderen (Dargaud) : Fauve Polar-SNCF

Sans oublier les deux prix attribués en dehors du festival officiel :

Prix Couilles au cul/Fluide glacial : Ramize Erer, dessinatrice turque exilée en France.

Prix Charlie Schlingo 2017 : Gab pour son album Les aventures hallucinatoires et psycho-masturbo-gélatineuses de Jésus (Zélium).

Prix Tournesol :  récompensant la BD la plus écologiste de l’année, Martin Veyron ”Ce qu’il faut de terre à l’homme” (Dargaud).

p313_1612151013_iMVEYRON9782205073454-couvGab-COUV-web

La mort de Gotlib

lundi 5 décembre 2016

gotlib-marcel-numero-special-pilote-fluidegotlib-afficheMarcel Gotlib, 1934-2016 : Gai Luron, Les Dingodossiers avec René Goscinny, La Rubrique à brac, L’Echo des savanes avec Mandryka et Claire Bretécher, Fluide glacial avec Jacques Diament, SuperDupont avec Alexis, Jacques Lob, Solé.

J’existe, je me suis rencontré. Flammarion 1993.

Pour plus de détails sur son œuvre : http://www.marcelgotlib.com/High/biblio.html

En illustrations, le dessin de l’affiche pour l’exposition du Musée d’art et d’histoire du Judaïsme qui a célébré en 2014 les 80 ans de Gotlib, la couverture du Hors-série Pilote et Fluide Glacial publié à cette occasion, et deux de ses personnages, le commissaire Bougret (Gébé) et son adjoint, l’inspecteur Charolles (Gotlib).

lesindicessontmaigres-1024x8071

Ce beau métier qui est le notre (dessinateur)

mercredi 9 novembre 2016

mitraille-450« Pur produit de l’underground des années 90 », Matthias Lehmann et Nicolas Moog racontent dans « Qu’importe la mitraille » leur parcours de survie dans le monde supposé enchanté de la bande dessinée. Tout y est raconté, les débuts, les galères professionnelles, les refus, les frustrations, l’abnégation (vue par madame), les influences, les parutions. Un album que devraient lire tous les aspirants auteurs de BD avant de se lancer dans la carrière. C’est drôle, grinçant, mais surtout réaliste.

« Qu’importe la mitraille » est publié par 6 pieds sous terre, heureux éditeur de Fabcaro (Zaï, Zaï, Zaï, Zaï) mais également de Tanx, James, Rémy Cattelain, Fabrice Erre, Jampur Fraize, Joël Legars, Gilles Rochier (et bien d’autres), et de la revue Jade.

moog-et-lehmann

Jul scénarise Lucky Luke

vendredi 4 novembre 2016

Lu dans 20 minutes : “On avait presque fini par accepter l’idée que Lucky Luke ne serait plus jamais Lucky Luke ; en tout cas plus celui, si flamboyant qu’il s’est vendu plus de 300 millions de ses aventures, que créa Morris en 1946 et que sublima le scénariste René Goscinny de 1956 à 1978. Ces deux maîtres disparus, les scénaristes se sont succédé au chevet du cow-boy le plus célèbre de la bande dessinée franco-belge sans jamais parvenir à en ranimer l’esprit d’origine… Et puis Jul est arrivé, qui a si bien compris les codes de la série que son premier scénario, La terre promise, n’aurait pas été renié par le grand Goscinny !” Olivier Mimran

Vidéo. Jul parle de son travail sur cette série, dessinée aujourd’hui par Achdé, qui fête ses 70 ans  :

jul-lucky-luke