Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Bande dessinée’

J-C Menu et l’esprit Charlie à Angoulême

vendredi 30 janvier 2015

1-3-LAUREAT2015-CH2Extraits de la prise de parole de Jean-Christophe Menu (L’Apocalypse) lors de la remise du Grand prix spécial à Charlie Hebdo à Angoulême (source La Charente libre) :

“Etre Charlie, c’est d’en avoir rien à branler. C’est ça la meilleure réponse”

“L’esprit Charlie, ce n’est pas de transformer en héros nationaux des satiristes qui chiaient sur le pouvoir, de faire sonner Notre Dame pour des anticléricaux“… “c’est de dire que le maire d’Angoulême est un con quand il pose des grillages sur des bancs. Voilà, je transmets”.

“Tout se mélange avec tous ces hommages un peu foireux. On a juste envie de dire fuck”. (Venir chercher ce prix ?) “C’est Luz qui me l’a demandé. Il m’a dit : ‘sois toi et tu seras nous. Démerde toi’. J’en ai pas dormi pendant trois jours”.

“L’humour et la démocratie, c’est kif kif. Le progrès, c’est 250 ans depuis la Révolution. La régression, elle, prend 15 secondes avec une kalachnikov. L’humour est la meilleure réponse, car une société qui ne rit plus, qui vit dans la terreur, n’a plus de sens”.

“Vive Charlie Hebdo, vive Le Canard enchaîné, vive Siné mensuel, vive toute la presse satirique, et l’autre, l’autre, quand elle se sera sorti les doigts du cul et qu’elle commencera à contribuer à sauver la planète, alors ce jour-là, l’autre, on lui dira peut-être aussi Vive la France et qu’elle est Charlie.”

Une autre perception de l’intervention par France Inter qui titre sur son site Internet : “Angoulême : l’hommage à Charlie, l’insulte au maire…”. A écouter sur ce même site l’intervention intégrale de Jean-Christophe Menu (4,17′)

Comment Charlie va (peut-être) sauver Angoulême

jeudi 29 janvier 2015

9782344009345_1_75Dessin de presse, bande dessinée, dessin animé, pour le grand public, aidé en cela par des médias peu scrupuleux, c’est souvent le même métier.

Festival de la bande dessinée d’Angoulême ou Charlie Hebdo, cette année ce sera la même chose. Ce blog l’a déjà écrit reprenant les informations du site ActuaBD, l’édition 2015 se présentait assez mal ; grève des dédicaces, dénonciation publique des conditions de travail des auteurs, mode de désignation du Grand Prix, absence de Bill Watterson qui aurait du présider cette 42ème édition, etc., etc.

Et puis la tuerie de Charlie a mis tout cela, pour l’instant, au second plan.

Le FIDB et 9ème Art, la société commerciale qui co-organise la manifestation, se sont empressés d’introduire dans le programme un hommage à Charlie Hebdo.

Là-dessus, les éditeurs de BD, réunis au sein du Syndicat National de l’Edition, ont eu l’idée de boucler en quelques jours « La BD est Charlie », un livre collectif de dessins réunissant plus de 173 auteurs parmi lesquels, Pétillon, Zep, Larcenet, Trondheim, Blutch, Crumb. L’album imprimé à 100 000 exemplaires sera présenté en avant-première pendant le festival et disponible en librairie le 5 février au prix unique de 10 euros, bien évidemment « l’intégralité des bénéfices sera reversée aux familles des victimes. »
psiko2015A noter que les noms de Cavanna, Choron, Gébé, fondateurs de l’hebdomadaire, rarement cités depuis le 7 janvier, figurent dans l’ouvrage.

Special-CharUn livre collector, mais aussi des revues de BD collector. Après Spirou, Casemate « L’esprit BD » propose un hors-série spécial « 277 dessinateurs sont Charlie », avec 32 pages de dessins hélas pas toujours très inspirés de « dessinateurs se sentant un peu Charlie », et « un peu Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski,… » etc..
Autre magazine, le Psikopat de Carali, qui lui mêle depuis longtemps dessins sur l’actualité et bandes dessinées, et dont le numéro de février est dédié au victimes de Charlie Hebdo avec un dessin de couverture signé Coco (en illustration).

« La Bd solidaire » titre Le Monde dans son édition du 28 janvier 2015, oubliant que le milieu de la BD et celui du dessin de presse n’ont jamais fait bon ménage. Qui se souvient des articles de Charlie Hebdo dénonçant les dérives mercantiles du festival, il est vrai sponsorisé à l’époque par les hypermarchés Leclerc ? Aujourd’hui, c’est Cultura, la Caisse d’Epargne, la SNCF, Sodastream, GDF Suez, qui participent à la glorification de Charlie Hebdo. Il n’est pas sûr que Cabu, Charb, Tignous, Honoré, et même Wolinski, Grand Prix 2005 à l’usure, auraient vraiment apprécié cette récupération posthume.

Les dessinateurs solidaires entre eux, faudrait-il plutôt écrire, car vivre de ce métier est déjà difficile, en mourir encore plus. f.f.

Angoulême rend hommage à Charlie Hebdo

mardi 20 janvier 2015

affiche_angouleme_jesuischarlieLes organisateurs du prochain festival de la BD d’Angoulême sortent de leur chapeau promotionnel la création d’un prix intitulé “Le prix Charlie de la liberté d’expression” qui sera remis pour sa première édition aux dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, exécutés par des terroristes le 7 janvier dans les locaux de Charlie.

Il n’est pas dit que cette récupération fédératrice efface les problèmes internes entre les organisateurs du festival qui trouvent dans cet hommage éploré au dessin de presse un échappatoire à leurs conflits éthiques et commerciaux.

Il n’est pas dit non plus que cette initiative « solidaire », ainsi que celle des éditeurs avec la publication de l’album hommage collectif « La BD est Charlie », occulte les Etats généraux de la BD et la grève des signatures contre la paupérisation du métier, qui se dérouleront pendant le festival.

Enfin, Charb, Cabu, Honoré, Tignous, Wolinski, ne seront plus là pour expliquer que, même s’ils en faisaient parfois, leur métier n’était celui de dessinateur de bandes dessinées comme le grand public, et hélas les professionnels, le catégorise trop souvent dans un raccourci simplificateur. On se souvient du tollé provoqué en 2013 par le grand prix remis à Willem, dessinateur pas tout à fait estampillé 100% BD.

Il paraît que des Unes de Charlie Hebdo seront affichées dans toute la ville, une bonne idée qui aurait pu être complétée par l’affichage de Unes de Siné mensuel, Zélium, Fakir, Le Ravi, etc. …

Et tant qu’ils y sont ils pourraient rendre un hommage à Gébé avant qu’on ne l’oublie encore.

Ce sera –  sûrement – pour les prochaines éditions du festival de la bande dessinée. f.f.

En illustration, affiche dessinée par Lewis Trondheim.

Multiplication des hommages aux dessinateurs de Charlie Hebdo

vendredi 9 janvier 2015

TignousCastelnaudary

Les Croquignous organisateurs du Festival du dessin de presse et de la caricature de Castelnaudary, ont décidé de rendre un hommage à leurs amis dessinateurs lâchement assassinés et en particulier à Tignous.
Ils vont organiser une exposition de ses derniers dessins, des hommages rendus par les dessinateurs qui sont déjà venus à Castelnaudary, et des photos des festivals auquel il a participé. Le titre de cette exposition sera : Merci Tignous ! Nous sommes Charlie.
Cela se passera samedi 10 et dimanche 11 janvier de 10h à 12h et de 15h à 18h et lundi 12 de 10h à12h à la galerie Paul Sibra.
L’hommage avec la municipalité de Castelnaudary sera rendu le samedi 10 janvier à 11h.

St Just-le-Martel

Le message “Un hommage aux dessinateurs samedi 10 janvier à 11h à l’espace Loup à St Just le Martel” accompagne les photos anonymes de Cabu, Charb, Tignous, Wolinski, Honoré, et le logo “Nous sommes Charlie”, sur le site Internet du Festival International de la Caricature, du Dessin de Presse et d’Humour.

Dans 20 minutes :

Strasbourg

“Le Musée Tomi Ungerer va rendre hommage pendant une semaine aux illustrateurs et aux victimes disparus dans l’attentat contre Charlie Hebdo, du 10 au 18 janvier. Des dessins originaux de Cabu, Tignous, Charb et Wolinski vont être présentés au public ainsi que des numéros historiques de Hara-Kiri et Charlie Hebdo et des documents audiovisuels.
L’accès au musée sera gratuit le samedi 10 et le dimanche 11 janvier «pour permettre au plus grand nombre de s’associer à l’hommage rendu par la Ville», indique un communiqué des musées de la ville de Strasbourg.”

648x415_fauve-angouleme-deuilAngoulême

“La bande dessinée est en deuil alors même qu’elle s’apprêtait à «être en fête» à l’occasion du prochain festival d’Angoulême (du 29 janvier au 1er février), les dessinateurs de presse œuvrant souvent également dans le 9e art. Georges Wolinski, une des victimes de Charlie Hebdo, avait d’ailleurs reçu le Grand Prix du festival en 2005.
Dès jeudi, l’organisation du festival a réagi et témoigné de son émotion, de sa solidarité et de son engagement dans un communiqué de presse s’achevant par un émouvant : «Le dessin est éternel, et les dessinateurs disparus de Charlie Hebdo le seront toujours dans nos cœurs».
Le FIBD (Festival International de la Bande Dessinée) ouvrait alors une page Facebook sur laquelle il invitait les dessinateurs du monde entier à rendre hommage à leurs collègues disparus.Ce vendredi soir, plus de 400 dessins ont été recueillis.

Prix France Info 2015

lundi 5 janvier 2015

Sélection des albums pour le Prix France Info de la bande dessinée d’actualité et de reportage décerné tous les ans à l’occasion du festival de la BD d’Angoulême :

« Clandestino », Aurel. Glénat
« Energies extrêmes »,  Blancou et Lapoix. Futuropolis.
« Etre là », Christophe Dabitch + collectif. Futuropolis.
« Florange, une lutte d’aujourd’hui “, Tristan Thil et Zoé Thouron. Dargaud.
« Frères de terroirs », Jacques Ferrandez et Yves Camdeborde. Rue de Sèvres.
« Journal d’une Femen », Michel Dufranne et Sévérine Lefebvre. Le Lombard.
« La Fantaisie des dieux, Rwanda 1994 », Hyppolyte et Patrick de Saint-Exupéry. Les arènes.
« La Lune est blanche », Emmanuel et François Lepage. Futuropolis.
« La Machine à influencer », Brooke Gladstone et Josh Neufeld. Cà et Là.
« Les Larmes du seigneur afghan », Campi, Zabus et Pascale Bourgaux.Dupuis.
« Omaha Beach, 6 juin 1944 », Bertail, Morwan, Séverine Tréfouël. Magnum photos + Aire Libre.
« Yékini, le roi des Arènes », Lisa Luguin, Clément Xavier. FLBLB.

Présentation des livres à lire sur le site de la radio.

Illustration : document France Info.

prix-finfo-bd-2015-selectio

Noël approche / 4

lundi 22 décembre 2014

florange-tome-1-florange-lutte-d-aujourd-hui chereauECH-2014-reprise-273

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cadeaux de dernière minute :

Florange une lutte d’aujourd’hui
de Tristan Thil et Zoé Thouron pour les dessins.
La BD n’hésite plus à s’inspirer de faits réels. L’album raconte la tragédie industrielle et surtout humaine vécue de l’intérieur. Dargaud.
 
Encore un petit effort !
de Chereau
Des dessins drôles sur le monde du travail et de l’entreprise dans un très bel album publié par Pixel Fever éditions.
 
La reprise tranquille
Les meilleurs dessins de l’année 2014 parus dans Charlie Hebdo. Dessin de couverture de Luz. Les échappés.
 
Le strict minimum
de Charlie Poppins.
L’humour de Glen Baxter, Voutch, et Gary Larson, réunis, plus le talent de Charlie Poppins. Dargaud.
 
Les Parisiennes
de Kiraz.
Un bel album de 256 pages publié par les éditions Larousse qui proposent également un agenda 2015 avec des dessins de Kiraz.
 
Les rennes aussi sont des ordures
de Ballouhey.
Nouvel album à thème pour cette collection des éditions Lajouanie inaugurée par les dessinateurs Deligne, Ranson, Lécroart et Soulcié.

charlie-poppins-tome-1-strict-maximum9782035902719-Xballouhey-livre-rennes2