Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Fakir’

Satiratroyes, festival de la satire

mercredi 7 octobre 2015

Sous le parrainage du dessinateur Large, créateur de Satiradax et de l’association Satir Ailleurs, le festival  Satiratroyes se déroulera du 8 au 10 octobre 2015, à L’Arrivage, 6, rue Larivey à Troyes.

Extrait du programme :

12072785_1491511964508731_7257871650105627716_nExposition de plus de 300 œuvres de 23 dessinateurs de presse et caricaturistes 15 dessinateurs de presse et de 8 caricaturistes à l’Arrivage:
Antoine HLT, Carali, Caritte, Decressac, Deloire, Dieu, Duck, Eno, Flavien, Gab, Galuska, Gibo, Giemsi, Grillot, Lardon, Large, Moyne, P. Françoise, Pierick, Puiss, Sergio, Sondron, Spone.

Une grande table de presse pour présenter 17 journaux satiriques :
AAARG !, CQFD, Fakir, Foutou’Art, La Brique, La Lettre à Lulu, Le Bateau Ivre, Le Nouveau Jour J, Le Poiscaille, Le Postillon, Le Psikopat, Le Ravi, Le Sans-Culotte 85, Même pas peur, Vigousse, Zarma, Zelium.

Animations par la réalisation de dessins :
– par les dessinateurs de presse au sein de l’Arrivage les après-midi et les soirées,
– par les caricaturistes à l’Arrivage les après-midis et dans des bars et restaurants partenaires en soirée.

A noter l’incontournable conférence de Guillaume Doizy « spécialiste de l’histoire de la caricature et du dessin de presse satirique français » le samedi 10 à 19h.

 En illustration, l’affiche signée Large.

Charlie Hebdo financerait Siné mensuel

mercredi 1 avril 2015

Charlie-LuzLe 1er avril 2015 est passé, désolé pour tous ceux qui y ont cru et pour tous ceux qui aimeraient que ce soit possible…

Charlie Hebdo a encore un peu de mal à se réorganiser après l’attentat du 7 janvier mais sa situation, au moins matérielle, devrait s’améliorer avec son déménagement ces jours-ci dans de nouveaux locaux, ceux de la rue Nicolas Appert étant toujours inaccessibles.

On en sait aussi un peu plus sur la redistribution de la quantité de dons reçus par le journal (plus d’une quinzaine de millions d’euros selon Le Monde). Une grande partie sera répartie entre les blessés et les familles des victimes, une autre partie financera une fondation du dessin de presse créée en hommage aux cinq dessinateurs disparus SM41_COUV-webCabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, et dont la direction sera confiée à Joachim Roncin, directeur artistique, inventeur du slogan « Je suis Charlie ».

C’est dans ce cadre, que des journaux satiriques comme Siné mensuel, Zélium, Fakir, Le Ravi, Urtikan.net, devraient obtenir chacun un aide substantielle. Le Canard enchaîné (qui a diffusé à un million d’exemplaires son numéro hommage à Cabu) a décliné cette proposition. Pour Siné mensuel, l‘accord, déjà négocié par Richard Malka, avocat de Charlie et qui d’après Libération « a tenté l’impossible pour pacifier les rapports avec Siné » lors du procès avec Philippe Val, devrait être signé aujourd’hui. La fondation aurait également l’intention de financer des stages pour dénicher et former de nouveaux dessinateurs, on parle de la dessinatrice Louison (Charlie Hebdo, Marianne, Voici ), assistée de Jérôme Fournier (ESJ Lille) pour mener à bien ce projet.

En illustration : la Une de Charlie Hebdo et de Siné mensuel.

Angoulême rend hommage à Charlie Hebdo

mardi 20 janvier 2015

affiche_angouleme_jesuischarlieLes organisateurs du prochain festival de la BD d’Angoulême sortent de leur chapeau promotionnel la création d’un prix intitulé « Le prix Charlie de la liberté d’expression » qui sera remis pour sa première édition aux dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, exécutés par des terroristes le 7 janvier dans les locaux de Charlie.

Il n’est pas dit que cette récupération fédératrice efface les problèmes internes entre les organisateurs du festival qui trouvent dans cet hommage éploré au dessin de presse un échappatoire à leurs conflits éthiques et commerciaux.

Il n’est pas dit non plus que cette initiative « solidaire », ainsi que celle des éditeurs avec la publication de l’album hommage collectif « La BD est Charlie », occulte les Etats généraux de la BD et la grève des signatures contre la paupérisation du métier, qui se dérouleront pendant le festival.

Enfin, Charb, Cabu, Honoré, Tignous, Wolinski, ne seront plus là pour expliquer que, même s’ils en faisaient parfois, leur métier n’était celui de dessinateur de bandes dessinées comme le grand public, et hélas les professionnels, le catégorise trop souvent dans un raccourci simplificateur. On se souvient du tollé provoqué en 2013 par le grand prix remis à Willem, dessinateur pas tout à fait estampillé 100% BD.

Il paraît que des Unes de Charlie Hebdo seront affichées dans toute la ville, une bonne idée qui aurait pu être complétée par l’affichage de Unes de Siné mensuel, Zélium, Fakir, Le Ravi, etc. …

Et tant qu’ils y sont ils pourraient rendre un hommage à Gébé avant qu’on ne l’oublie encore.

Ce sera –  sûrement – pour les prochaines éditions du festival de la bande dessinée. f.f.

En illustration, affiche dessinée par Lewis Trondheim.

Le dessin c’est simple comme une video (ou presque)

jeudi 23 octobre 2014

La naissance d’un dessin est toujours une étape fascinante. Le dessinateur Soulcié (Télérama, L’Equipe, Fluide glacial, Fakir,…) nous invite à y participer avec une vidéo trépidante réalisée lors de la création du « Dessin de la rédaction » publié par la Revue dessinée (21 octobre 2014).

 

Soulcié, bilan de compétences

mardi 25 février 2014

Soulcié a tous les talents, il dessine bien, il a – plus que la moyenne -, de bonnes idées, il excelle dans la caricature, il maîtrise la mise en couleur, il a commis quelques bandes dessinées de jeunesse éditées en album, on peut voir ses dessins sur le site de Télérama, quelquefois sur Urtikan.net, bientôt dans Fluide Glacial, et aussi dans Zélium, Psikopat, Fakir, Spirou, CQFD, La Revue dessinée (en illustration). Le plus significatif de ses talents est qu’il est encore relativement jeune – 31 ans – dans un métier où l’on publie encore à 75, 80 ans, et il peut donc espérer qu’un journal finira bien par miser exclusivement sur tout ce potentiel.

En attendant, il travaille (beaucoup), peaufine son style, apprend à maîtriser tous ses dons, et publie de temps en temps quelques opuscules pour nous faire partager ses progrès.

Un petit aperçu de sa production est visible dans  « Bilan d’incompétences » (hélas en noir & blanc) que l’on peut se procurer chez l’éditeur Vide Cocagne.

Son site Internet.

La presse différente 2 : Fakir

vendredi 21 mai 2010

Bench, Bouzon, Mathieu Colloghan, Damien Cuvillier, Fabian, Mabic, Rash Brax, Soulcié, Stébar, Valfret, Zag, sont quelques-uns des dessinateurs qui publient dans le bimestriel satirique Fakir.

Créé à Amiens il y a une dizaine d’année et essentiellement diffusé en Picardie, le journal part à la conquête des kiosques nationaux. Le n°45 de mai-juin 2010 est actuellement en vente.

Fakir se présente comme n’étant « lié à aucun parti, aucun syndicat, aucune institution. Il est fâché avec tout le monde, ou presque ».

Sur le site Internet de Fakir on peut trouver les sommaires des numéros précédents, la liste des points de ventes les plus proches de chez soi, et aussi le numéro spécial gratuit diffusé à 50 000 exemplaires (et réimprimé depuis) dans plus de 100 villes en France à l’occasion des manifestations du 1er mai.

Le prochain numéro paraîtra le 26 juin 2010.