Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Actu Média’

Les votes pour Le Trop Fait de la caricature 2018

samedi 15 septembre 2018

Pour « voter » les dessinateurs/trices doivent envoyer un dessin (par catégorie : Politique, Etranger, Hors-catégorie) concernant la personnalité qu’il/elle a pris le plus plaisir à caricaturer dans l’année écoulée, à cette adresse : tropfait@iconovox.com.Ce dessin doit avoir été publié dans un journal ou un livre, car le Trop Fait de la caricature est destiné à promouvoir l’utilisation du dessin satirique dans la presse et les médias.

Les dessins seront diffusés sur Internet, les réseaux sociaux, et chacun mentionnera le nom de l’auteur/trice en tant que membre du jury et son journal.

Premières salves de nominations

Politique :

Emmanuel Macron

Edouard Philippe

Laurent Wauquiez

Gérard Collomb

Nicolas Hulot

Manuel Valls

Nicolas Sarkozy

Anne Hidalgo

François Hollande

Marine Le Pen

Jean-Marie Le Pen

Marion Maréchal

Jean-Luc Mélenchon

François Fillon

Etranger :

Donald Trump

Vladimir Poutine

Kim Jong-un

Recep Tayyip Erdoğan

Mariano Rajoy

Rodrigo Dutertre

Harvey Weinstein

Le Pape François

Manuel Valls

Hors-catégorie :

Guillaume Pepy

Johnny Halliday

Laetitia Halliday

Cyril Hanouna

Gérard Depardieu

Eric Zemmour

Nordahl Lelandais

Société Lactalis

Alexandre Benalla

Didier Deschamps

Brigitte Macron

Stéphane Bern

Manuel Valls…

Listes non exhaustives, ces nominations ne sont données qu’à titre indicatif chaque dessinateur/trice peut y rajouter la personnalité de son choix.

Les résultats définitifs seront dévoilés fin novembre 2018.

Le Trop Fait 2018 est organisé par l’association Un bon dessin vaut mieux qu’un long discours, Iconovox.com, Urtikan.net, avec la participation du Centre International Baixois de Promotion des Revues et Journaux Satiriques et de BD

Dessins du logo : Lefred Daumier et Honoré Thouron.

Siné mensuel célèbre Mai 68

mardi 1 mai 2018

Le dessin de la Une de Siné mensuel du mois de mai 2018 est signée Lacombe et fait référence à une célèbre affiche de Mai 68 éditée à l’époque par l’atelier de sérigraphie de École des Beaux-arts. Celle-ci répondait à une phrase attribuée au général de Gaulle alors au pouvoir : «  La réforme oui, la chienlit non ! » Il en a existé plusieurs versions successives que l’on retrouve sur le site de la BnF et a fait l’objet de diverses parodies dont celle de Siné pour la couverture de son livre paru en 1978 (Balland).

Siné fondateur de L’Enragé en mai 1968, dessinateur satirique, graphiste, créateur de journaux, écrivain, disparu le 5 mai 2016.

Glénat de retour dans les kiosques avec Cabu

vendredi 6 avril 2018

Présentation de l’éditeur :

“À l’occasion du cinquantième anniversaire de Mai 68, les éditions Glénat présentent les meilleurs extraits et planches des aventures du Grand Duduche dans un numéro de 100 pages qui resitue le personnage dans la vie et l’œuvre de Cabu, tué lors de l’attentat contre Charlie Hebdo en 2015.

Ce numéro, en kiosques dès le 26 avril, sera tiré à 40 000 exemplaires et proposé au prix de 6.95 €. Disponible pour une durée de 2 mois, il inaugure le grand retour de Glénat en presse avec le lancement de la collection « Glénat présente » : une série de magazines reprenant les œuvres des plus grands auteurs de la bande dessinée d’humour autour de compilations thématiques.

Ainsi, les lecteurs auront le plaisir de retrouver Vuillemin et ses sales blagues le 26 juin ; Les Voyages de Wolinski dès le 26 août ; et enfin, pour conclure l’année en beauté, Les Femmes de Reiser à partir du 26 octobre.”

Les Arts dessinés, n°2

jeudi 29 mars 2018

Qu’ont de commun André François, Serge Bloch, Fromanger, Loustal, Gérard Garouste, Claude Ponti, Carol Bailly, Fabcaro, Plantu, Pierre Etaix, ils sont tous – et bien d’autres – au sommaire du n°2 de la revue Les Arts dessinés (beau titre) publiée par Frédéric Bosser. Beaucoup de sujets intéressants et en couverture un dessin de Joost Swarte posé au milieu.

On trouve Les Arts dessinés en kiosques ou au format numérique sur son site.

Présentation de la revue par son éditeur : “Les Arts Dessinés, c’est un trimestriel uniquement consacré au dessin, sous toutes ses formes : dessinateurs de presse, illustrateurs, auteurs de bande dessinée, peintres, décorateurs, architectes, designers, graphistes, couturiers, concepteurs de jeux vidéo, directeurs artistiques…”

Exposition Les Indégivrables à Tours

jeudi 8 mars 2018

Mardi 13 mars 2018, 18h, à la Bibliothèque Centrale de Tours, 2 bis avenue André Malraux 37000, vernissage de l’exposition “Les indégivrables” suivi d’une rencontre avec leur auteur Xavier Gorce. Cet événement est présenté dans le cadre de la 11ème édition des Assises Internationales du Journalisme et de l’Information de Tours.

La série Les Indégivrables a été créée en 2005 et publiée chaque jour dans les pages du quotidien Le Monde de 2011 à 2015, ainsi que dans Clés, TGV Magazine et d’autres supports. Les Indégivrables sont édités en recueils par Inzemoon et ont été adaptés en série animée pour France Télévision en 2012.

Dates de l’exposition du 6 au 31 mars 2018.

En illustration un dessin “spécial” 8 mars Journée internationale des femmes. © Xavier Gorce.

Dessiner est aussi un métier

lundi 5 mars 2018

On peut dessiner pour son seul plaisir, en amateur, mais aussi en faire son métier. Et ceux-ci ne manquent pas : architectes, designer, ingénieur, graphiste, etc., etc.. A cette série on peut rajouter les dessinateurs de presse, salariés d’un journal, pigiste, ou artistes et travailleurs indépendants, car de plus en plus de journaux dans l’illégalité la plus totale (ne respectant pas la loi Cressard) payent les dessinateurs en droits d’auteurs ou sur factures (pour les journaux c’est autant de charges sociales à payer en moins).

Mais quel que soit le statut, tout travail commandé ou publié doit être rémunéré. Hélas nombre de journaux usent et abusent des conditions de paiement, jouant avec les délais estimant sans doute qu’on ne vit pas de ce métier. Une situation d’autant plus difficile pour les auteurs qui en même temps sont confrontés depuis quelques années à une baisse drastique des tarifs pratiqués.

Une attitude désinvolte mise en œuvre par le magazine Playboy, édité en Belgique, et qui a amené Erwan Terrier (28 minutes Arte, Schnock, Technikart) à diffuser sur les réseaux sociaux un communiqué expliquant son cas. Un cas loin d’être unique.