Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Laurent Ruquier’

L’enquête Gorce (jeu de mots)

mardi 26 janvier 2021

Le dessinateur Xavier Gorce publie un dessin dans la news-letter du Monde diffusée uniquement sur Internet et aux abonnés.

Devant les premières remarques concernant son contenu jugé ambigu, la rédaction en interne lui demande de s’expliquer sur le sens qu’il a voulu donner à son dessin traitant de l’inceste.

Désormais accessible au public le dessin commence à susciter des réactions sur les réseaux sociaux.

La rédaction du Monde publie à posteriori des excuses pour avoir diffusé ce dessin.

La polémique continue à monter sur les réseaux sociaux et la rédaction du Monde propose au dessinateur un nouveau processus de validation de ses dessins avant parution, ce que Xavier Gorce n’accepte pas et décide de quitter le journal. Il le fait savoir sur Twitter.

S’ensuit alors une polémique publique alimentée par les tenants de la liberté d’expression alors que le dessin litigieux n’a jamais été censuré et est toujours accessible sur le site du journal.

Toujours au nom de la défense de la liberté d’expression Xavier Gorce est sollicité et parfois soutenu par nombre de médias. Libération consacrera 3 pleines pages et un portrait à « l’affaire » et il sera reçu dans plusieurs émissions télé dont On est en direct de Laurent Ruquier.

Pendant tout ce temps il ne sera jamais question des conditions déplorables de travail communes à nombre de dessinateurs de presse : contrôle et modifications des contenus avant parution, sujets interdits, tarifs de piges dérisoires, de moins en moins de protection sociale, pas de respect de la loi Cressard, etc. Le site Arrêt sur Images détaillera les habitudes de travail au Monde, conditions que Xavier Gorce avait acceptées jusque-là. Pour la petite histoire, Gorce avait déjà eu en 2018 un dessin refusé et ceci n’avait provoqué aucune campagne pour la liberté d’expression.

La plupart des dessinateurs qui exercent ce métier connaissent ce manquent de respect des rédactions vis-à-vis d’eux et acceptent souvent à contrecœur cette situation pour essayer de continuer à vivre de leur métier. Il est là le vrai débat pour la liberté d’expression.

Et si Le Monde après avoir publié le dessin n’avait pas à s’en excuser, invoquer à grands cris la défense de la liberté d’expression pour un dessin équivoque, et un conflit de travail assez courant dans ce métier, tout cela semble disproportionné.

Le combat pour la liberté d’expression est vital pour tous, autant veiller à ce qu’il soit mené à bon escient.

La polémique vue en vidéo par Le Point qui devrait, dit-on, accueillir les pingouins de Xavier Gorce : https://www.lepoint.fr/video/l-essentiel-de-l-affaire-xavier-gorce-27-01-2021-2411518_738.php#xtmc=xavier-gorce&xtnp=1&xtcr=1

Catherine Meurisse vue à la télé

dimanche 19 juin 2016

Extrait de l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché du 18 juin 2016, dans laquelle Catherine Meurisse était invitée à parler de son album “La légèreté” (Dargaud). C’est réconfortant de voir élever le dessin, et la parole sur le dessin, à un tel niveau (surtout à la télé) Cliquer sur l’image pour voir la vidéo :

CMeurisse

(Merci à Virginie Vernay).

Vu à la télé

mercredi 12 novembre 2014

Coup de pouce à Siné mensuel et Charlie hebdo de Laurent Ruquier qui a rappelé dans son émission On n’est pas couché du 8 novembre 2014 que ces deux journaux avaient lancé un appel aux dons à leurs lecteurs pour continuer à paraître.

La séquence consacrée aux dessins parus dans la presse dans son intégralité.

Ruquier-SMCH-RuquierDessin de Faujour pour Siné mensuel et de Reiser pour le livre de Charlie hebdo.

Marine Le Pen et l’étron satirique

lundi 26 mai 2014

Laurent Ruquier qui en 2011 dans son émission de France 2 « On n’est pas couché » avait montré un dessin représentant Marine Le Pen au centre d’un arbre généalogique en forme de croix gammée a été condamné par la 17e chambre du tribunal correctionnel à 1.000 euros d’amende. Le PDG de France Télévisions Rémy Pflimlin, directeur de la publication, a lui été condamné à la même peine pour injure publique. Tous deux ont été condamnés solidairement à verser 2.000 euros de dommages et intérêts à la présidente du Front national, et la même somme au titre des frais de justice. Laurent Ruquier a déclaré sur Europe 1 qu’il allait faire appel.
Marine Le Pen a par contre été déboutée dans une autre plainte contre  Laurent Ruquier qui avait montré en 2012, parmi d’autres affiches « électorales » parues dans un cahier spécial de Charlie Hebdo, un dessin de Charb représentant un étron fumant avec le slogan « Le Pen, la candidate qui vous ressemble» (en illustration). Le tribunal a estimé que l’animateur s’est contenté de montrer l’ensemble des affiches en précisant qu’elles provenaient de l’hebdomadaire, « sans les reprendre à son compte et en marquant au contraire une certaine distance » avec cet avertissement « c’est satirique, c’est Charlie Hebdo ». L’hebdomadaire n’a jamais été poursuivi pour cette publication.

A propos de cette polémique, le site Caricatures & caricature a publié une série de dessins d’étrons dessinés parus dans les journaux depuis plusieurs siècles.

Quel dessinateur fera mieux ? :

dimanche 12 janvier 2014

 

Nicolas Bedos sur Dieudonné dans l’émission de Laurent Ruquier, sur France 2.

La mort de Bernar

lundi 25 septembre 2006

Dessins de Bernar au générique de l'émission On a tout essayéLe dessinateur de presse Bernar (Bernard Boulitreau) est décédé le 21 septembre 2006.

Bernar était né à Vincennes en 1957. Il a suivi les cours de Georges Pichard aux Arts appliqués, et a publié ses dessins dans Témoignage Chrétien, Turbule, Alternatives économiques, Fluide Glacial (depuis 1983). En 1991, il intègre l’hebdomadaire La Grosse Bertha puis en 1992, la nouvelle version de Charlie Hebdo.

Excellent dessinateur et caricaturiste, il était l’auteur des dessins qui figuraient au générique de l’émission de Laurent Ruquier On a tout essayé sur France 2. Ironie du sort ce générique venait d’être abandonné à la rentrée et les caricatures remplacées par des photos.

Fait à souligner, le ministre de la Culture et de la communication Renaud Donnedieu de Vabres (en déplacement à la Martinique) a rendu hommage à Bernar. Communiqué intégral :

« Avec Bernar, disparu prématurément, la presse perd l’un de ses meilleurs dessinateurs et caricaturistes. Il a mis au service de plusieurs magazines son regard caustique et son trait acéré : Jeune Afrique, Fluide Glacial et surtout Charlie Hebdo.

D’une patte rapide et féroce, il savait arracher les masques et faire voler en éclats de rire le paysage de l’audiovisuel. « Vu à la Télé », en particulier, la chronique irrésistible qu’il avait inventée pour les lecteurs de Charlie Hebdo, restera comme un modèle graphique et éditorial, une vraie révolution dans l’art de fixer les images et de rendre malicieusement complices deux supports de communication aussi éloignés que le dessin de presse et le petit écran. »

Bernar a publié en 1997 “Attention Chien Léchant ” (Fluide Glacial – Audie), en 1999, le hors-série “Vu à la Télé” (Charlie Hebdo) et en 2005 “Le Zapping de Bernar : Chroniques télé parues dans Charlie Hebdo” (Hoëbeke, 2005).