Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Sempé’

Un nouveau prix pour le dessin de presse

mercredi 1 avril 2020

Le prix ” The Worst Cartoon of the Year” sera décerné au mois d’octobre au musée Tomi Ungerer de Strasbourg (sous réserve de changement de lieu) par un jury international de directeurs artistiques, d’anciens dessinateurs, et de spécialistes du genre. Les trois premiers lauréats recevront chacun un dessin original de Sempé d’une valeur de 10 000 euros.

Pour être sélectionnés les dessins devront avoir été impérativement publiés (journal, album auto-édité), ou diffusés sur Internet. Les fichiers doivent être envoyés au format Jpeg. Parmi les critères imposés aux participants/tes on peut noter l’obligation d’absence de graphisme original, la mise en œuvre d’une idée incompréhensible, et une mise en page totalement illisible. Les légendes explicatives devront être humoristiques mais ne pas dépasser les 47 mots, et les caricatures sont exonérées de toute ressemblance. Les dessins mis en couleurs avec Photoshop sont acceptés.

Cette compétition est ouverte à tous. La collecte des dessins se fera avec l’aide des diverses associations représentatives et les salons, festivals, dédiés à ce moyen d’expression.

Une initiative à saluer à l’heure où les ” fantassins de la démocratie” doivent faire front dans les médias pour préserver leurs conditions de travail et leur liberté.

Suivez Fait d’Images sur Facebook

dimanche 26 mai 2019

Fait d’Images continue sur Facebook et sur Twitter (de temps en temps).

Une centaine de dessins de Morez aux enchères

lundi 18 mars 2019

Le dessinateur d’humour Henri Morez disparu en 2017, a eu la malchance de faire carrière en même temps que Sempé à qui il a été souvent comparé. Le 22 mars 2019 aura lieu à Paris Drouot une vente aux enchères d’une centaine de ses dessins organisée par la maison L’Huillier & Associés. http://www.lhuillierparis.com/html/index.jsp…
(Merci à Claude Haber).

Exposition Gourmelin, Moisan, Sempé

vendredi 8 juin 2018

Des originaux de Gourmelin, Moisan, Sempé, seront présentés du 15 juin au 8 juillet 2018 à la Galerie Artmouvances, 42 rue de Paris, 78490 Montfort l’Amaury.

Quelques dessins d’humour

vendredi 19 mai 2017

Autrefois, le dessin d’humour était un genre reconnu en tant que tel et une excellente école de concision (une idée, un dessin) pour ceux qui se sont ensuite dirigé vers le dessin politique ou satirique (on dit aujourd’hui “dessin de presse”) comme Siné, Reiser, Wolinski, Cardon, Gébé, Cabu (entre autres).

Aujourd’hui rares sont les dessinateurs qui choisissent cette voie unique et tentent de suivre les traces profondes des Sempé, Voutch, Desclozeaux, Bridenne, Kiraz, pour n’évoquer que quelques-uns encore vivants.

Parmi eux on peut cependant citer Olivier Tallec (éditeur Rue de Sèvres) et François Maumont. Ce dernier expose en ce moment et jusqu’au 31 mai 2017 à la Galerie Glénat, Carreau du Temple, 22, rue de Picardie 75003 Paris. A noter que le samedi 27 mai il y dédicacera de 15 à 18h son livre “ Le vin, petite cuvée illustrée”.

Remerciements à Gabs.

maumont_ill_viperemaumont_ill_chiens-1

 

Françoise Mouly, directrice artistique du New Yorker

mercredi 19 octobre 2016

the-new-yorker-cover-04-592x800Libération du 14 octobre 2016 a publié un très intéressant entretien avec Françoise Mouly, directrice artistique du prestigieux magazine The New Yorker qui compte 1 million d’abonnés. Courts extraits (à lire dans son intégralité ici ) :

[…] Plus qu’ailleurs, vos lecteurs se sentent propriétaires du magazine et vous le font savoir. Comment réagir à cette pression ?

C’est l’essence même du New Yorker d’avoir des lecteurs intelligents, engagés, fidèles. Ils écrivent des lettres d’injures quand ils ne sont pas d’accord, mais on a une grande liberté, ce qui est très rare aux Etats-Unis, car nos lecteurs sont présumés intelligents : s’ils ne comprennent pas, ils se disent qu’il doit y avoir quelque chose qui vaut la peine de creuser. Nous sommes également peu vendus à l’unité, une grosse partie de la diffusion est faite par abonnement. Et ces abonnements ont un taux de renouvellement énorme : 84 % ! Donc, nous ne sommes pas jugés sur un seul numéro. […]

[…] La caricature est devenue un sujet de grande crispation ici. Etes-vous plus libres aux Etats-Unis ?

C’est un problème qui fait honneur au crayon. Au moment des caricatures de Mahomet qui sont passées dans Charlie Hebdo, mon cœur était du côté de Charlie, qui a reproduit les caricatures tout de suite, alors qu’aux Etats-Unis il y a eu une certaine hypocrisie : beaucoup d’articles écrits dessus, mais pas de dessins montrés. Avec l’excuse qu’on peut les trouver sur Internet – certes, mais il faut avoir le courage de ses opinions. Charlie a non seulement montré les images, mais en a fait faire à tous ses dessinateurs. Sachant que le tollé de protestations était lié à l’idée même du dessin, plutôt qu’aux dessins eux-mêmes – que personne n’a regardés. C’est l’idée d’une vache sacrée qui est un problème, pas la façon de dessiner la vache.

En illustration quelques Unes “empruntées” au site La boîte verte signées Saul Steinberg, 1976, Ronald Searle, 1973, Sempé, 1985, André François, 1988.

the-new-yorker-cover-42-579x800the-new-yorker-cover-07-606x800the-new-yorker-cover-28-613x800