Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Frédéric Pajak’

Berck de Gébé

jeudi 28 janvier 2016

9791090875449Le personnage de Berck et ses « aventures » sont la quintessence de l’univers et du talent de leur créateur, Gébé. L’éditeur, et fervent admirateur, Frédéric Pajak a eu la bonne idée de toutes les réunir dans un superbe album (comme c’est toujours les cas dans la collection Les Cahiers dessinés). Un véritable hommage à Gébé (Georges Blondeaux, 1929-2004) dont il ne faut jamais oublier le rôle majeur qu’il a eu dans les domaines de l’humour, du dessin, et de la presse pendant plus de 50 ans : entre autre, rédacteur-en-chef d’Hara-Kiri mensuel de 1969 à 1986, dessinateur, écrivain, découvreurs de nombreux dessinateurs, et (n’en déplaise à Philippe Val), directeur de Charlie Hebdo de 1992 à 2004.

En illustration les différentes éditions de Berck : 1965, éditions du Square, 1978, collection Folio, 1992, éditions La Découverte, 2015, Les Cahiers dessinés.

$_57Berck1975ToutBerck_29092007_153557

 

Mix & Remix, dessins politiques

mercredi 13 mai 2015

Quand Siné parle dans sa Mini zone  de Siné mensuel du dernier livre de Mix & Remix :

mix_remix_03-570x600« Mix & Remix, au pseudo bizarroïde, est l’un de mes dessinateurs préférés.
Je viens de feuilleter son nouveau recueil, « Dessins politiques », édité par Frédéric Pajak, superbe éditeur des très beaux “Cahiers dessinés“ et ces 320 pages de dessins m’ont empli de bonheur.
Rien à jeter ! On peut disséquer chacune de ses trouvailles sans jamais découvrir le moindre trait de trop ni celui qui manque.
Tout est essentiel et sa simplicité apparente est d’une justesse et d’une précision parfaite, exemplaire.
Je ne connais que lui pour se servir de sa plume comme un chirurgien manie son scalpel.
Son imagination est débordante.
Ses gags sont désopilants.
Je ne l’ai jamais surpris en panne d’inspiration.
Un vrai phénomène ! »

Exposition Muzo à Paris

lundi 13 avril 2015

ExpoMuzoOn a pu voir les dessins de Muzo dans la presse et Frédéric Pajak lui a même publié un livre dans sa collection des Cahiers dessinés (Les hommes et les femmes, 2002). Du 10 avril au 23 mai 2015, Corinne Bonnet expose ses peintures.

Présentation de la galerie :

 » Pour sa première exposition à la galerie Dufay/Bonnet, Muzo a choisi de présenter ses toutes dernières peintures : tendres, caustiques, avec juste ce qu’il faut de pudeur, et de férocité, et d’impertinence. Le printemps s’engouffre, tapageur, pour aller vers l’été ! »

Galerie Dufay/Bonnet – Cité artisanale, 63 rue Daguerre – 75014 Paris.
Du mardi au vendredi de 14 h à 19h, le samedi de 15h à 19h et sur rdv le reste du temps.

A noter qu’il participe aussi à l’exposition collective présentée par Les Cahiers Dessinés à La Halle Saint-Pierre (Paris). Dernier album paru « Faut qu’on y aille sinon on va louper le dernier drakkar« , (L’Association).

Merci à J.H.

 

Le dessin se fait des films

jeudi 26 mars 2015

carton-cahierBAf-1En complément de l’exposition organisée par les Cahiers dessinés à la Halle St Pierre à Paris, la Maison des Cultures du Monde présente les 28 et 29 mars 2015, une série de films à base de dessins ou sur des dessinateurs. Parmi eux, le mythique « Les oiseaux sont des cons » de Chaval, mais aussi  « La planète sauvage » de René Laloux et Roland Topor, 1973, « L’An 01 » de Jacques Doillon », Gébé, Alain Resnais et Jean Rouch, 1973.

Les documentaires sur les dessinateurs sont aussi à l’honneur avec « La Ligne de Steinberg » de Thierry Fontaine et Daniela Roman, 2008, « Tomi Ungerer, l’esprit frappeur« , de Brad Bernstein, 2012, « Mourir ? Plutôt crever ! » sur Siné, de Stéphane Mercurio, 2009, « Sempé, rêver pour dessiner » de Françoise Gallo, 2003, « Voix au chapitre – spécial Chaval « , 1976, et « Colère froide de Bernhard Willem Holtrop« , de Cinta Forger et Walther Grotenhuis, 2007, Pays-Bas, ou « L’œil de Willem » de Pierre-André Sauvageot, 2006,

Programme détaillé et horaires sur le site de la Maison des Cultures du Monde.

Dessin de l’affiche en illustration : Frédéric Pajak.

500 dessins à la Halle St Pierre

jeudi 22 janvier 2015

carton-cahierBAf-1Cabu, Honoré, Wolinski, Tignous, pourquoi pas Charb, auraient peut être aimé être sélectionnés pour participer à l‘exposition  « Les Cahiers dessinés » (voir blog du 14.11.2014) présentée du 21 janvier au 14 août 2015 dans ce lieu magnifique qu’est  la Halle Saint Pierre, 2, rue Ronsard, 75018 Paris. La prochaine fois sans doute. En attendant, on peut y découvrir plus de 500 dessins de 60 artistes aussi divers que variés, aussi morts que vivants.

Le site Internet de La Halle Saint Pierre.

A lire sur ce site, l’article sur Frédéric Pajak, publié par Livres Hebdo en janvier 2015, où il évoque son travail d’écrivain, de dessinateur, et sa maison d’édition Les Cahiers dessinés « un écrin luxueux offert par Vera Michalski » directrice du groupe Libella.

En illustration, l’affiche de l’exposition dessinée par Frédéric Pajak son organisateur.

Du dessin en voici, en voilà ( 500 à la Halle St Pierre à Paris )

vendredi 14 novembre 2014

Halle-St-Pierre

On connaît désormais la liste des artistes qui participeront à la grande exposition présentée par Martine Lusardy, directrice de la Halle St Pierre et Frédéric Pajak, commissaire invité, créateur et directeur des éditions Les Cahiers dessinés, à la Halle St Pierre (Paris) du 21 janvier au 14 août 2015 :

Pierre Alechinsky, François Aubrun, Marcel Bascoulard, Bosc, Alejandro Cananles Saenz, James Castle, Chaval, Copi, Comte de Tromelin, Mélanie Delattre-Vogt, Fred Deux, Christian Dotremont, El Roto, Sylvie Fajfrowska, Anne Gorouben, Pierre Fournier, Gébé, Pascale Hemery, Victor Hugo, Jean-Michel Jacquet, George Grösz, Kamagurka, Marcel Katuchevski, Guillaume Lebelle, Leiter, Raphaël Lonne, Michel Macreau, Stéphane Mandelbaum, Micaël, Mix & Remix, Noyau, Olivier O. Olivier, Joël Person, Chantal Petit, Laure Pigeon, Louis Pons, Edmond Quinche, Jean Raine, Hans-Georg Rauch, Reiser, Olivier Saudan, Jean Scheurer, Bruno Schultz, Sempé, Francine Simonin, Siné, Kiki Smith, Anna Sommer, Louis Soutter, Saül Steinberg, Daniel Stotzky, Pierre Tal Coat, Tetsu, Gaston Teuscher, Josefa Tolra, Roland Topor, Tomi Ungerer, Félix Vallotton, Patrick Van Ginneken dit Rommen, Corinne Veret-Collin, Vuillemin, Lin Wei-Hsuan, Willem, Otto Wols, Albert-Edgar Yersin, Unica Zürn.

On pourra juste regretter que André François, Cardon, Lionel Koechlin, Gourmelin, Desclozeaux, Ronald Searle, Maja, Claire Bretécher, Cabu, Wolinski, entre autres, ne figurent pas dans le panthéon graphique de Frédéric Pajak qui présente ainsi l’évènement :

OEILbd « L’exposition est présentée en trois parties : dessins d’artistes, dessins d’humour, dessins d’art brut. Pour la première fois à Paris, ce « mélange des genres » est rendu possible. D’étranges liens se nouent entre des œuvres que tout semble opposer. Ils disent à quel point le dessin, longtemps considéré comme le parent pauvre de la peinture, est un langage essentiel, capable de révéler nos sentiments les plus communs, comme les plus inavoués. Nous passons du portrait le plus expressif à la figure presque abstraite, de l’allégorie foisonnante à l’esquisse d’une attitude, du trait d’esprit le plus drôle ou le plus provoquant au rêve le plus doux, avec chaque fois le peu d’outils que réclame cet art :un crayon, une plume, un pinceau, de l’encre, de la couleur, du papier. »

 Le directeur des Cahiers dessinés signale par ailleurs que « Un important catalogue, reproduisant près de 500 œuvres, accompagne cette exposition. Il s’intitule tout simplement Le Cahier dessiné n°10. »

A noter que Frédéric Pajak vient de se voir attribuer le prix Médicis Essai pour « Manifeste incertain » (éditions Noir & Blanc) qualifié de « troisième tome d’une série éminemment bizarroïde » par L’Obs. Les dessins de ce livre sont exposés jusqu’au 27 novembre à la Galerie Martine Gossieaux, 56, rue de l’université 75007 Paris.

Illustrations : le bandeau de la page d’accueil du site de la Halle St Pierre et un dessin de Pajak qui illustre l’annonce de l’exposition.