Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Zélium’

Pakman, l’humour en rouge et noir (souvent)

lundi 27 mars 2017

5-pakman-rouge-sang-et-humour-noir“Pakman – Rouge sang et humour noir”, est le cinquième titre de la collection Les Iconovores* consacrée au dessin de presse publiée par les éditions Critères.

Elodie Cabrera qui signe les textes de ce livre de dessins présente ainsi le travail de Pakman : « Pakman ne voit pas la vie en rose. En noir et rouge plutôt. Son trait et son humour cinglants renouent avec la tradition d’un dessin de presse violent et impétueux. Violence toute symbolique bien sûr, car elle se pratique sur papier et au crayon, et extra-forte, car elle nous met face à l’insupportable et l’inacceptable. Mais telle est la destinée du caricaturiste : faire rire et pleurer en proposant une vision différente et libre des événements et de ceux qui les font.
Et c’est là que Pakman excelle. Impitoyable et cynique, il s’attaque aux oppresseurs, imposteurs, usurpateurs en creusant les sillons de la vérité avec des dessins allégoriques élégants et puissants. Après 25 ans dans la publicité, diplômé de l’École Estienne, Pakman s’amarre au dessin de presse en 2008. Il collabore avec différents journaux papier ou en ligne tels que Bakchich.info, la revue Siné hebdo, La Mèche, Zélium, Urtikan.net, Ravages, Fabula, Lui, Monsieur.

Les autres titres déjà publiés sont Coco, Samson, Camille Besse, Faujour, un Willem est également annoncé prochainement :

1-coco2-samson 3-besse 4-faujour

 

 

 

 

 

 

*A ne pas confondre avec Iconovox (mes voisins de blog) qui éditent Chimulus, Cambon.

Berth à Paris

mercredi 15 mars 2017

Berth ProfondBerth poursuit inexorablement sa carrière de dessinateur et publie “Profond” un recueil des ses meilleurs dessins récents. J’ai toujours aimé son humour à nul autre pareil selon la formue consacrée, même lorsque à ses débuts il essayait de faire exister ses gags dans des mises en images inextricables. Depuis cette lointaine époque, il a énormément gagné en lisibilité ce qui lui a permis de publier dans nombre de journaux (La Grosse Bertha, Fluide Glacial, L’Écho des Savanes, L’Humanité, Psikopat, Zoo, Urtikan.net) et d’affirmer son style très original. Aujourd’hui on peut voir ses dessins dans Siné mensuel, Mon Quotidien et même Spirou, en passant par Zélium et Reporterre. Il est un des rares dessinateurs à faire des dessins drôles, y compris sur l’actualité, et à s’en contenter. “Profond” est le sixième livre de Berth. ff

Berth sera présent à Paris le 18 mars pour une série de signatures : de 11h à 13h à la librairie Le Monte en l’air  (20ème), de 15h à 18h à la Boutique Ulule (4ème), et de 18h 30 à 20h à la librairie Barberousse (9ème)

Le blog officiel de Berth C’est facile de se moquer

RifoCette parution permet d’attirer l’attention sur les éditions Rouquemoute créées par Maël Nonet, un des fondateurs de Zélium, désormais installé à Bordeaux. Parmi les premiers titres publiés on peut également citer “L’intégrale d’Hiroshiman, vol.1” une bande dessinée de Rifo. Ces ouvrages sont édités avec le concours d’Ulule, site de financement participatif.

islam-arts-Berth-sine-mensuel

Chimulus 1946-2016

vendredi 23 septembre 2016

chim-facebook« Ne comptez pas trop sur moi pour la promo et les signatures » nous avait-il prévenu. Avec James Tanay, on préparait la publication de son premier livre de dessins. Chimulus a hélas tenu parole, il est mort le 17 septembre 2016 d’un cancer qu’il avait caché à tous. Le livre paraîtra fin octobre comme prévu même si on est profondément tristes et c’est rien de l’écrire.

Michel Faizant faisait le même métier que son père, mais en fait pas vraiment, ses dessins étaient irrespectueux, cinglants, et drôles. Ils nous manqueront. Ces dernières années, libéré d’une encombrante filiation professionnelle, il réussissait à exprimer toute la plénitude de son humour, sans limites, pour le plus grand plaisir des milliers de lecteurs qui le suivaient sur Internet, ou dans les journaux publiant ses dessins.

Voilà, Chimulus n’est plus et la liste des dessinateurs trop tôt disparus ces derniers temps ne fait que s’allonger. Dur métier. f.f.

Chimulus a dessiné pour Le Journal du Dimanche, Elle, Paris Match, Télé 7 jours, Marianne, Télé Magazine, Presse-Océan, La Tribune, Siné Hebdo, Zélium, le Nouvel Obs. Chimulus a illustré de nombreux livres et participé à l’aventure d’Iconovox.com et d’Urtikan.net, dont toute l’équipe présente ses condoléances à ses proches.

Le blog de Chimulus sur L’Obs.

Sur son métier :

2481462527

Chimulus Dessins malfaisants (éditions Iconovox). Tirage limité, disponible sur le site : editions.iconovox.com

Nadia Khiari, dessinatrice satirique

lundi 12 septembre 2016

ob-d8bd1a-36398-expo-nadia-khiari-1A l’occasion de sa participation* à la troisième édition du Monde Festival (16 au 19 septembre 2016), Le Monde a consacré un article au parcours de la dessinatrice Nadia Khiari qui signe ses dessins Willis from Tunis.  Extrait :

[…] “C’est pendant ses études en France, à la faculté d’arts plastiques d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), que la jeune femme a découvert le dessin satirique. Récompensée par le prix Honoré-Daumier en 2012, elle continue de travailler comme professeur d’arts plastiques dans un lycée de Tunis.

« Le fait d’avoir un boulot me permet de choisir avec qui je veux travailler », explique celle qui publie en France dans Siné Mensuel, Zélium et Courrier International tout en continuant à poster sur Facebook l’essentiel de ses dessins. La presse tunisienne ? « Ça ne m’intéresse pas d’être la mascotte d’un parti. »

Le rire contre la peur

Les réseaux sociaux restent la clé de son indépendance. Willis leur réserve ses insolences de chat bavard et mal embouché. Pour le dessinateur Plantu, Nadia incarne « un dessin de résistance ». « Elle est doublement courageuse, insiste son collègue israélien Michel Kichka, en tant que dessinatrice satirique et en tant que femme dans le monde arabe. »

sinewillis« J’essaie que mes dessins ne puissent pas être manipulés par la ”fachosphère”, nuance la caricaturiste. Pour moi une caricature récupérée par des extrémistes pour manipuler l’opinion est par définition un mauvais dessin. » Elle dit conjurer la peur par l’humour. Après l’attentat contre l’équipe de Charlie Hebdo, en janvier 2015, elle a publié un chat en train de faire ses courses : « Je voudrais du papier, un crayon et un gilet pare-balles », dit-il.” […]

* Débat « Le pouvoir du dessin de presse », table ronde animée par le dessinateur Plantu. Avec les dessinateurs Michel Kichka, Louison, Firoozeh Mozaffari et Willis from Tunis. Dimanche, 18 septembre, de 11 heures à 12 h 30, Opéra Bastille (amphithéâtre), Paris 12e.

En illustration, dessin de Willis from Tunis et de Siné.

Nadia Khiari sur Facebook.

Une exposition Willem ET Vuillemin

vendredi 17 juin 2016

13411960_1080287108730753_3506019413730373333_oLe 25 juin sera inaugurée à La Louvière en Belgique une exposition Willem – Vuillemin. Même si on peut regretter cette nouvelle mode qui consiste à regrouper des dessinateurs qui mériteraient une exposition individuelle, il faut saluer l’événement (un peu moins l’affiche fourre-tout).

En complément de cette exposition proposée par le Musée Ianchelevici jusqu’au 4 septembre 2016, les amateurs de dessins pourront également visiter une exposition de dessins sur le thème « Le sport dans tous ses états », assister à une rencontre avec Nicolas Vadot qui évoquera le dessin de presse aujourd’hui, participer à un débat avec l’équipe du journal satirique El Batia moûrt soû, et visionner le film de 46 minutes réalisé par ACTV dans lequel Philippe Decressac s’entretient avec Willem (Libération, Charlie Hebdo, Siné mensuel) et Vuillemin (Charlie Hebdo, L’Echo des savanes, dBD).

A noter que les maîtres d’œuvre de cette exposition sont le dessinateur Philippe Decressac (Zélium, L’Echo des savanes), et Guillaume Doizy, l’historien bien connu de la caricature et du dessin de presse qui signe la préface du catalogue et présente son exposition “Le dessin de presse face à la censure”.

Musée Ianchelevici, place Communale 21, 7100 La Louvière, Belgique

Petite précision apportée par P. Decressac via Facebook : “Pour info, puisqu’il m’est permis de préciser deux ou trois couilles de mouche, l’idée finale d’exposer ensemble vient d’eux ! Et perso, je trouve particulièrement excitant cette “confrontation”… Quant à l’affiche, le côté foutraque est également une décision collective. Aucun des deux ne voulant un visuel avec deux dessins (un de chaque dessinateur) ni un seul qui “lèserait” le second, on a opté pour un beau bordel fait de détails de leurs travaux…”

Perso, je maintiens ce que j’ai écrit même si moi aussi je trouve excitante cette “confrontation” de deux de nos plus talentueux dessinateurs actuels. ff

Deuxième précision de Guillaume Doizy, reçue par mail : “Je me permets de rajouter que Philippe Decressac est le seul commissaire de l’exposition. On m’a juste demandé d’écrire des textes. Tout le mérite lui revient, ainsi bien sûr qu’aux deux dessinateurs. Le principe du dialogue entre ces deux géants si différents est je crois bien plus riche que deux expos en solo. Il y aurait eu par ailleurs peu de chance pour qu’un musée de La Louvière programme coup sur coup deux expos de dessin de presse. Pour le public belge, il y a là une très belle occasion de croiser ces DEUX dessinateurs, ce qui n’aurait pas été possible autrement.

Qui est qui, et qui fait quoi, dans le programme officiel :

Willem Vuillemin Louviere 2016

Le n°7 de Zélium est paru

jeudi 11 février 2016

Zelium 7Le bimestriel Zélium serait à deux doigts d’être un magazine comme les autres avec des dossiers, des enquêtes, des entretiens, etc., s’il ne publiait pas autant de dessinateurs. Et même si la maquette a plutôt tendance à (un peu) se normaliser au fil des numéros, les dessins de Bar, Berth, Bésot, Besse, Cambon, Clé, Decressac, Deloire, Didier Fraisse, Djony, Espé, Faro, Faujour, Flavien, Flock, Gab, Giemsi, ÏoO, Ivars, Lardon, Large, Lasserpe, LB, Lerouge, Mutio, Mykaïa, Pakman, Pichon, Picotto, Rodho, Rousso, Sergio, Slobodan Diantalvic, Soulcié, André Stas, Troud et Wingz, sont là pour nous rappeler que Zélium reste un des rares journaux satiriques français à exister et à défendre sa place dans les kiosques.

La dessin de couverture (en illustration) est signé Decressac.