Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Spirou’

Berth dessinateur de presse

jeudi 16 avril 2015

BerthFCPELa revue des parents, magazine de la FCPE, consacre la rubrique métier de son numéro d’avril (n°399) à celui de dessinateur de presse « un métier qui participe de l’activité démocratique ». Louison n’étant sans doute pas disponible, c’est Berth (Siné mensuel, Zélium, Spirou, et Mon Quotidien qui est cité en exemple.

Le journal explique que « Outre d’évidentes compétences en dessin, le métier requiert de savoir jongler avec les codes, d’avoir de l’esprit, un minimum de culture politiques et une grande réactivité. Et surtout un esprit de synthèse à toute épreuve pour combiner plusieurs idées en un seul dessin. »

En conclusion l’article rappelle que selon l’Observatoire des métiers de la presse, 107 dessinateurs étaient titulaires d’une carte de presse en 2000, en 2013, ils n’étaient plus que 77. Et encore moins depuis le 7 janvier 2015.

A lire aussi un article sur Berth dans Le Progrès: “Car Berth, c’est pas Plantu. Ses références, ce sont Reiser, Willem, Lefred-Thouron, Vuillemin…”

Berth, Prix Charlie Schlingo 2015

samedi 31 janvier 2015

Berth_CaSentMauvais_Livre_FermeLe Prix Charlie Schlingo 2015 a été décerné à Berth, dessinateur, entre autres, à Siné mensuel, Urtikan.net, et Zélium.

Les livres de Berth : “ça sent mauvais” (Zélium), “Les expulsables” (Hoëbeke), “C’est facile de se moquer” (Le chien rouge), “Flic-Flop” (Wygo), “La vie de la rédaction” (Mon Quotidien).

Le prix Schlingo est attribué depuis 2009 dans le cadre du  festival international de la bande dessinée d’Angoulême en marge du palmarès officiel. Il a été créé à l’initiative de Florence Cestac et Yves Poinot et récompense un album et/ou un auteur ayant une communauté d’esprit avec l’œuvre de Charlie Schlingo. Le prix est doté d’un diplôme dessiné par Florence Cestac et 2 caisses de Saint-Émilion, produite par Château Barrail des Graves  (Source Wikipedia).

Charlie Schlingo (1955-2005), de son vrai nom Jean-Charles Ninduab était dessinateur et scénariste de bande dessinée. Avec le Professeur Choron il a créé le magazine pour enfants Grodada. Une impasse portant le nom de Charlie Schlingo a été inaugurée à Angoulême en 2014. Sa vie a été racontée en 2009 par Florence Cestac et Jean Teulé dans l’album “Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps” (Dargaud).

Berth-Hollande

Illustrations : le dernier livre paru de Berth publié par Zélium et une photo avec son nouveau copain François, croisé lors de sa récente visite au journal Mon quotidien où Berth a succédé à Charb (capture écran du Petit Journal).

BONUS

Extrait de l’entretien avec Berth publié sur le site de Zélium :

Zélium : Pourquoi ça te gonfle qu’on te demande toujours si on peut rire de tout ? Berth : Parce que ça fait 20 ans qu’on nous bassine avec cette question, parce qu’y répondre devient une perte de temps durant laquelle il faut se justifier, expliquer, rabâcher les mêmes arguments, etc., alors qu’il est quand même plus agréable de mettre ce temps au profit de la déconne. Il faut se faire une raison, le monde est divisé, comme dans la vieille BD de Pif Gadget, entre les Tristus et les Rigolus ; que les Tristus continuent à se poser cette question et laissons les Rigolus s’amuser…

 

Comment Charlie va (peut-être) sauver Angoulême

jeudi 29 janvier 2015

9782344009345_1_75Dessin de presse, bande dessinée, dessin animé, pour le grand public, aidé en cela par des médias peu scrupuleux, c’est souvent le même métier.

Festival de la bande dessinée d’Angoulême ou Charlie Hebdo, cette année ce sera la même chose. Ce blog l’a déjà écrit reprenant les informations du site ActuaBD, l’édition 2015 se présentait assez mal ; grève des dédicaces, dénonciation publique des conditions de travail des auteurs, mode de désignation du Grand Prix, absence de Bill Watterson qui aurait du présider cette 42ème édition, etc., etc.

Et puis la tuerie de Charlie a mis tout cela, pour l’instant, au second plan.

Le FIDB et 9ème Art, la société commerciale qui co-organise la manifestation, se sont empressés d’introduire dans le programme un hommage à Charlie Hebdo.

Là-dessus, les éditeurs de BD, réunis au sein du Syndicat National de l’Edition, ont eu l’idée de boucler en quelques jours « La BD est Charlie », un livre collectif de dessins réunissant plus de 173 auteurs parmi lesquels, Pétillon, Zep, Larcenet, Trondheim, Blutch, Crumb. L’album imprimé à 100 000 exemplaires sera présenté en avant-première pendant le festival et disponible en librairie le 5 février au prix unique de 10 euros, bien évidemment « l’intégralité des bénéfices sera reversée aux familles des victimes. »
psiko2015A noter que les noms de Cavanna, Choron, Gébé, fondateurs de l’hebdomadaire, rarement cités depuis le 7 janvier, figurent dans l’ouvrage.

Special-CharUn livre collector, mais aussi des revues de BD collector. Après Spirou, Casemate « L’esprit BD » propose un hors-série spécial « 277 dessinateurs sont Charlie », avec 32 pages de dessins hélas pas toujours très inspirés de « dessinateurs se sentant un peu Charlie », et « un peu Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski,… » etc..
Autre magazine, le Psikopat de Carali, qui lui mêle depuis longtemps dessins sur l’actualité et bandes dessinées, et dont le numéro de février est dédié au victimes de Charlie Hebdo avec un dessin de couverture signé Coco (en illustration).

« La Bd solidaire » titre Le Monde dans son édition du 28 janvier 2015, oubliant que le milieu de la BD et celui du dessin de presse n’ont jamais fait bon ménage. Qui se souvient des articles de Charlie Hebdo dénonçant les dérives mercantiles du festival, il est vrai sponsorisé à l’époque par les hypermarchés Leclerc ? Aujourd’hui, c’est Cultura, la Caisse d’Epargne, la SNCF, Sodastream, GDF Suez, qui participent à la glorification de Charlie Hebdo. Il n’est pas sûr que Cabu, Charb, Tignous, Honoré, et même Wolinski, Grand Prix 2005 à l’usure, auraient vraiment apprécié cette récupération posthume.

Les dessinateurs solidaires entre eux, faudrait-il plutôt écrire, car vivre de ce métier est déjà difficile, en mourir encore plus. f.f.

Soulcié, bilan de compétences

mardi 25 février 2014

Soulcié a tous les talents, il dessine bien, il a – plus que la moyenne -, de bonnes idées, il excelle dans la caricature, il maîtrise la mise en couleur, il a commis quelques bandes dessinées de jeunesse éditées en album, on peut voir ses dessins sur le site de Télérama, quelquefois sur Urtikan.net, bientôt dans Fluide Glacial, et aussi dans Zélium, Psikopat, Fakir, Spirou, CQFD, La Revue dessinée (en illustration). Le plus significatif de ses talents est qu’il est encore relativement jeune – 31 ans – dans un métier où l’on publie encore à 75, 80 ans, et il peut donc espérer qu’un journal finira bien par miser exclusivement sur tout ce potentiel.

En attendant, il travaille (beaucoup), peaufine son style, apprend à maîtriser tous ses dons, et publie de temps en temps quelques opuscules pour nous faire partager ses progrès.

Un petit aperçu de sa production est visible dans  « Bilan d’incompétences » (hélas en noir & blanc) que l’on peut se procurer chez l’éditeur Vide Cocagne.

Son site Internet.

L’humour de Berth

lundi 30 août 2010

Plus que quelques jours pour trouver en librairie l’album « Les expulsables » de Berth à paraître le 16 septembre aux éditions Hoëbeke. Ce livre réunit la plupart des strips parus dans Siné Hebdo et de très nombreux inédits. Préface de Siné.

Berth dessine, entre autres, pour Mon Quotidien, CQFD, Spirou, et sans doute très bientôt pour La Mèche.

Le blog de Berth « C’est facile de se moquer ».

Un nouveau livre de Berth

mardi 8 septembre 2009

Dessin de BerthFlic-flop de BerthDans la série « les inébranlables », le dessinateur Berth publie « Flic Flop » aux éditions WiGo. La plupart de ces dessins sur la police sont parus dans CQFD, Siné Hebdo et Spirou. Texte de présentation de Martin. Drôlerie et irrespect total.

Catalogue des éditions WyGo sur le site de l’éditeur.