Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Zep’

Boucq et Voutch bloguent pour Le Monde

mercredi 20 avril 2016

Il-faut-securiser-les-lieux-de-culture-25-03-16Lu dans le blog Les petits miquets (Le Monde) :

“Ce sont deux géants de l’humour en dessin, deux maîtres dans l’art du décalage et du contrepied. Voutch et Boucq lancent simultanément un blog dessiné sur le Monde.fr, ce mardi 19 avril. Le premier publiera au moins une fois par semaine un strip vertical sur T’es sûr qu’on est mardi ?, un blog placé sous le signe de l’anthropomorphisme (attribution de caractères humains à d’autres entités, comme les animaux ou les objets). Le second s’essaiera quotidiennement ou presque au dessin de presse, un genre qu’il pratiqua au début de sa carrière avant d’opter pour la bande dessinée : son blog a pour nom Jungleries et mettra notamment en scène son personnage fétiche, l’agent d’assurance Jérôme Moucherot.

Voutch et Boucq viennent étoffer une galaxie de blogs dessinés bien garnie où figurent déjà Zep, Plantu, Martin Vidberg, Pénélope Bagieu, Guillaume Long, Lisa Mandel, Fabrice Erre, Micael, Fiamma Luzzati, Aurel, Xavier Gorce, Lulu d’Ardis, les Plimpopossum et Morgan Navarro – autant d’auteur(e)s proposant leur vision du monde (politique, sociologique, personnelle mais toujours acérée), loin de la production calibrée de l’édition traditionnelle. Leurs pages sont accessibles depuis le bloc « Les blogs dessinés du Monde », situé en bas de la home page du Monde.fr.”[…]

En illustration dessin de Boucq.

Zep, premier prix Wolinski de la BD – Le Point

jeudi 10 décembre 2015

fd06a7f6cada6331563aea6ac5f33601Le premier Prix Wolinski de la BD Le Point, a été attribué à “What a Wonderful World !”, de Zep (Delcourt). Le jury était composé de Albert Algoud, Romain Brethes, Florence Cestac, Jacques Dupont, Jul, Marie-Françoise Leclère, Christophe Ono-dit-Biot, Albert Sebag, Bastien Vivès. L’article du Point sur ce prix.

Sur le site du Point, Christophe Ono-Dit-Biot, rédacteur-en-chef adjoint, raconte la création de ce prix :

Ainsi naquit le prix Wolinski…

C’était notre Président. Notre Président aux penchants gourmands, clôturant chaque session de délibération par un dessin où, évidemment, pointait souvent le tétin (dirait Ronsard) d’une jolie fille, sur le menu du déjeuner qui avait couronné le nouveau lauréat. Riad Sattouf, Jean Harambat, Nicolas de Crecy, Lucie Durbiano, il en aura révélé, des jeunes pousses. Georges Wolinski nous a été enlevé le 7 janvier. Comment continuer sans notre Président ? Du coup, on a appelé son épouse, la tendre Maryse, dont il nous parlait tout le temps avec amour, et on lui a demandé : « Maryse, ça vous embête si on rebaptise le prix que présidait Georges, et qu’on l’appelle le prix Wolinski ? Comme ça il sera encore avec nous. Comme ça il sera TOUJOURS avec nous. » Maryse, ça ne l’embêtait pas. Elle a même trouvé que c’était une « très belle idée ». C’est un grand honneur qu’elle nous a fait, et nous tâcherons d’en être dignes. En n’oubliant pas de rigoler, de regarder avec exigence et tendresse les jeunes talents en train d’éclore, et en pensant à sortir, quand les délibérations s’enlisent, l’argument massue, l’argument caresse de Wolin : « Il [ou elle] dessine bien les filles, quand même… »

Cartes d’été : la rentrée de Zep

jeudi 27 août 2015

Importante actualité de rentrée pour le dessinateur Zep, avec la parution de « Bienvenue en adolescence » (Glénat), 14ème album des aventures de Titeuf, et de « What a wonderful world ! » (Delcourt), album qui reprend les séries sur l’actualité publiées sur son blog du quotidien Le Monde. A lire, l’article d’Olivier Mimran dans 20 minutes. A noter qu’aujourd’hui, 27 août, Zep répond en direct aux questions de ses lecteurs sur le site de 20 minutes.

Zep-der

Cet été suivez aussi Fait d’Images sur FaceBook.

Quand Le Monde « cache » ses dessinateurs

mercredi 13 mai 2015

Le Monde annonce avec tambours et trompettes (vieille expression) l’arrivée de La Matinale, une application – gratuite – pour smartphones, qui propose « Les derniers articles d’actualité rédigés dans la nuit par les journalistes du Monde, des « briefs » – articles courts et incisifs qui apportent des clés de compréhension de l’actualité de la journée à venir –, des avant-premières d’articles à paraître dans le quotidien de l’après-midi, des analyses, des reportages, des sujets plus « magazine », des listes de recommandations concoctées par la rédaction, des vidéos, de la bande dessinée… »

Les bandes dessinées (strips) sont signées Lewis Trondheim, Fabcaro, Lisa Mandel, Jacques Azam, James.

Que de grandes signatures, mais faut-il en déduire que Le Monde, qui confine déjà les dessinateurs sur des blogs (Vidberg, ZepSoulcié, et même Aurel et Plantu), estime que tous ces talents n’auraient pas leur place dans les pages du quotidien (en dehors de d’Aurel et Plantu) ? Faut-il en conclure qu’ils ne sont « utilisés » que pour draguer des lecteurs « jeunes » et pour attirer la publicité commerciale ?

Strips-Le-MondeN’ayons pas toujours mauvais esprit et réjouissons-nous que ce journal, qui a viré il y a peu et sans ménagement des dessinateurs, retrouve le goût du dessin même sur Internet. Il faut aussi espérer que tous ces auteurs sont correctement rémunérés et non pas uniquement sur la base d’un maximum de clics générés par la consultation des pages.

Comment Charlie va (peut-être) sauver Angoulême

jeudi 29 janvier 2015

9782344009345_1_75Dessin de presse, bande dessinée, dessin animé, pour le grand public, aidé en cela par des médias peu scrupuleux, c’est souvent le même métier.

Festival de la bande dessinée d’Angoulême ou Charlie Hebdo, cette année ce sera la même chose. Ce blog l’a déjà écrit reprenant les informations du site ActuaBD, l’édition 2015 se présentait assez mal ; grève des dédicaces, dénonciation publique des conditions de travail des auteurs, mode de désignation du Grand Prix, absence de Bill Watterson qui aurait du présider cette 42ème édition, etc., etc.

Et puis la tuerie de Charlie a mis tout cela, pour l’instant, au second plan.

Le FIDB et 9ème Art, la société commerciale qui co-organise la manifestation, se sont empressés d’introduire dans le programme un hommage à Charlie Hebdo.

Là-dessus, les éditeurs de BD, réunis au sein du Syndicat National de l’Edition, ont eu l’idée de boucler en quelques jours « La BD est Charlie », un livre collectif de dessins réunissant plus de 173 auteurs parmi lesquels, Pétillon, Zep, Larcenet, Trondheim, Blutch, Crumb. L’album imprimé à 100 000 exemplaires sera présenté en avant-première pendant le festival et disponible en librairie le 5 février au prix unique de 10 euros, bien évidemment « l’intégralité des bénéfices sera reversée aux familles des victimes. »
psiko2015A noter que les noms de Cavanna, Choron, Gébé, fondateurs de l’hebdomadaire, rarement cités depuis le 7 janvier, figurent dans l’ouvrage.

Special-CharUn livre collector, mais aussi des revues de BD collector. Après Spirou, Casemate « L’esprit BD » propose un hors-série spécial « 277 dessinateurs sont Charlie », avec 32 pages de dessins hélas pas toujours très inspirés de « dessinateurs se sentant un peu Charlie », et « un peu Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski,… » etc..
Autre magazine, le Psikopat de Carali, qui lui mêle depuis longtemps dessins sur l’actualité et bandes dessinées, et dont le numéro de février est dédié au victimes de Charlie Hebdo avec un dessin de couverture signé Coco (en illustration).

« La Bd solidaire » titre Le Monde dans son édition du 28 janvier 2015, oubliant que le milieu de la BD et celui du dessin de presse n’ont jamais fait bon ménage. Qui se souvient des articles de Charlie Hebdo dénonçant les dérives mercantiles du festival, il est vrai sponsorisé à l’époque par les hypermarchés Leclerc ? Aujourd’hui, c’est Cultura, la Caisse d’Epargne, la SNCF, Sodastream, GDF Suez, qui participent à la glorification de Charlie Hebdo. Il n’est pas sûr que Cabu, Charb, Tignous, Honoré, et même Wolinski, Grand Prix 2005 à l’usure, auraient vraiment apprécié cette récupération posthume.

Les dessinateurs solidaires entre eux, faudrait-il plutôt écrire, car vivre de ce métier est déjà difficile, en mourir encore plus. f.f.

Charlie Hebdo n’est pas mort

jeudi 8 janvier 2015

Dessin de Zep pour son blog du Monde  et de Berth pour Urtikan.net :

wwwcharlie140108-Charlie-La-Suite-Berth