Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Le Canard enchaîné’

Pétillon, 10 ans de dessins au Canard

mardi 10 octobre 2017

En attendant, Fait d’Images c’est sur Facebook.

Pancho et Elsa Oriol exposent à Paris

lundi 4 septembre 2017

Ceux qui connaissent les dessins sur l’actualité de Pancho, dans Le Canard enchaîné notamment, pourront découvrir une autre facette de son travail avec ses portraits et ceux de Elsa Oriol, à partir du 2 septembre à la Galerie du Montparnasse, 55, rue du Montparnasse 75014 Paris. Vernissage le 6 septembre 2017.

DES DESSINS, DES INFOS, DES COMMENTAIRES SUR L’ACTU, SUIVEZ AUSSI FAIT D’IMAGES SUR FACEBOOK

L’affaire de la caricature antisémite de Macron

vendredi 17 mars 2017

Avec l’affaire de la caricature antisémite d’Emmanuel Macron, le candidat à la Présidentielle François Fillon semble s’être offert une campagne de communication à peu de frais, fustigeant et sanctionnant publiquement ses équipes.

caricature-de-macron-publiee-ce-vendredi-sur-le-compte-twitter-officiel-de-les-republicains_5841215En effet, il n’y a rien d’antisémite dans ce dessin d’E.Macron sorti de son contexte pour illustrer un graphique publié par le parti Le Républicains. Les médias ont vite monté « l’affaire » en mayonnaise répétant à l’envi que ce dessin était antisémite. Le Figaro écrit : « Censé incarné l’offensive de la droite contre Emmanuel Macron, un visuel diffusé vendredi sur le compte Twitter des Républicains a provoqué l’indignation des internautes. En représentant Emmanuel Macron en banquier en haut de forme et au nez crochu, faucille soviétique en main, le parti de François Fillon voulait dénoncer son passé dans la finance et les nombreux ralliements venus de la gauche, notamment de l’ancien premier secrétaire du Parti communiste, Robert Hue. Mais les internautes y ont vu une ressemblance avec les caricatures antisémites des années 30. »

Et L’Express en rajoute : « De nombreux internautes et commentateurs trouvent que le dessin reprend les codes visuels de l’antisémitisme des années 30. Et ce, d’autant plus qu’Emmanuel Macron a été banquier d’affaires de 2008 à 2012 chez la banque d’affaires Rothschild, souvent ciblée par des écrits antisémites. » (sic)

Xav MacronOr si l’on regarde l’original d’où a été tiré ce dessin (ci-contre), le dessinateur représente un Macron habillé en patron qui commente le ralliement d’un communiste à son mouvement. Si le dessinateur utilise les stéréotypes du chapeau claque et du cigare aucun autre élément n’évoque une allusion antisémite.

Quant à la forme du nez elle cherche juste à être caricaturale à partir du modèle. Kerleroux dessinateur du Canard enchaîné racontait qu’il y a quelques années il recevait des lettres d’insultes lorsqu’il représentait sans aucune arrière pensée un patron avec un nez par trop busqué ou bourbonien.

Désormais il faudra se faire à l’idée (ou pas) que les dessins de presse sont mal lus, interprétés, et manipulés pour en faire des sujets à polémiques. On l’a vu ces derniers temps avec Charlie Hebdo (dessins de Riss, Félix) accusé de tous les maux juste pour avoir fait de l’humour, un peu noir, sur des faits d’actualité. L’étau du politiquement correct se resserre doucement sur la satire un des derniers symboles de la liberté d’expression, il faudrait peut-être garder nos indignations pour de vrais motifs.

Xav dessine pour le site Internet de Les Républicains où il est présenté ainsi : « Xav est dessinateur de presse depuis plus de 20 ans. Il a travaillé pour la presse, pour l’édition, pour des sites Internet et pour de nombreux blogs. »

C6kYm2qWYAA_LFsIronie de la chose on peut lire quelques lignes au-dessus : « C’est parce que les événements peuvent être graves et que leur interprétation est souvent complexe qu’il faut savoir en rire. Cette rubrique sera régulièrement illustrée pour vous offrir un regard original et impertinent sur l’actualité qu’elle soit politique, sociale, économique mais aussi culturelle, médiatique et internationale. »

Au final, le dessin a été remplacé par une photo.

Merci à E.L.

La formidable épopée de la satire en France

mercredi 28 septembre 2016

Dans « Revue de presse », album sous-titré « petite histoire des journaux satiriques et non-conformistes », on croise Charles Philipon, J.J Grandville, André Gill, Jossot, Paul Iribe, Jean-Jacques Pauvert, Siné, Pr Choron, Cavanna, et toute la bande Cabu, Gébé, Willem, Reiser, Wolinski, Carali, Delfeil de Ton, Pierre Fournier, Fred, Vuillemin, mais aussi Eric Martin, Charlie Schlingo, Lindingre, Charb. Sont également cités les journaux Bizarre, Libération, L’idiot international, Le Canard enchaîné, Charlie Hebdo, Jalons, Infos du monde, Actuel, L’Echo des Savanes, La Grosse Bertha, Le Psikopat, et Fluide glacial qui édite ce livre.

C’est dire si l’ouvrage est bien documenté. Le tout est astucieusement raconté par Toma Bletner qui a « baigné dans l’univers de la presse depuis l’enfance », et brillamment mis en images, et avec beaucoup d’humour, par Romain Dutreix.

Dans le texte de présentation de l’éditeur on peut lire : « Depuis la révolution de 1789, la France cultive une tradition journalistique mettant sans cesse à l’épreuve la liberté d’expression. C’est pourquoi la satire, l’irrévérence sont devenus un véritable sport national ! », « Revue de presse » en porte le témoignage.

La publication de cette série de strips avait débuté en 2015 dans Libération à l’initiative d’Alain Blaise, et a continué dans Fluide glacial l’année suivante.

revue-presse

Puig Rosado 1931-2016

dimanche 25 septembre 2016

puig-rosadoLe dessinateur Rousso nous apprend le décès le 25 septembre 2016 de Fernando Puig Rosado, dessinateur à Siné mensuel.

En 1967, il avait été avec Desclozeaux et Bonnot, un des co-fondateurs de la Société Protectrice de l’Humour (SPH). En 1976, Puig Rosado a reçu le Grand prix de l’Humour noir Grandville, et en 2000 le Grand prix de l’Humour Tendre à St Just-le-Martel.

Puig Rosado avait dessiné pour L’Expansion, Satirix (n°12 – L’éternelle pollution), Le Nouvel Observateur, Le Figaro littéraire, Le Canard enchaîné, Lui, Siné Hebdo. litho5

Né à Don Benito en Espagne, il était arrivé en France dans les années soixante et avait commencé une carrière de dessinateur dans la presse jeunesse, Astrapi, J’aime lire, Okapi, Phosphore.

En illustration, une vidéo “Puig Rosado fête l’anniversaire de Siné Mensuel.”une lithographie de Rosado, et ci-dessous, un de ses dessins les plus célèbres sur le vieux dictateur espagnol Franco.

Un site Internet dédié à son travail.

2014031711090285299

Exposition Moisan (1907-1987) à Meudon

mercredi 14 septembre 2016

csm-moisan-5a19b4e34aC’était l’époque où le Canard enchaîné offrait une demi-page à un dessinateur. Roland Moisan a dessiné pour l’hebdomadaire satirique de 1956 à 1987. Non seulement son dessin occupait la moitié de la page 8, mais de 1959 à 1969 il a aussi illustré la chronique gaullienne d’André Ribaud « La Cour » qui deviendra « La Régence » sous Georges Pompidou.

A l’occasion des 100 ans du Canard, le musée Musée d’art et d’histoire de Meudon lui rend hommage avec l’exposition « Moisan (1907-1987), un caricaturiste en son siècle » qui présente du 17 septembre au 20 novembre 2016 une cinquantaine de ses dessins.

Vernissage le vendredi 16 septembre 2016, à 19 h.

Jeudi 13 octobre 2016 à 18 h 30. Conférence par Paul-Henri Moisan, fils du caricaturiste.

Musée d’art et d’histoire, 11 rue des Pierres, 92190 Meudon, ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h.