Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Aurel’

Dessiner pour Le Canard enchaîné

mardi 20 février 2018

Les dernières signatures de dessinateurs apparues récemment dans Le Canard enchaîné sont celles de Romain Dutreix, Urbs, et Adelinaa. L’hebdomadaire satirique continue à chercher de nouveaux talents pour compenser la disparition dans ses pages des dessins de Cabu, Pétillon, Cardon.

Mais pour illustrer l’hebdomadaire il reste encore les « anciens » Escaro, Kerleroux, Wozniak, Delambre, Potus, Mougey, Kiro, Pancho, et Lefred-Thouron. Ces dernières années ils ont été rejoints par Diego Aranega, Bouzard, Aurel, Vera Makina, mais aussi Lindingre, Lara, Lefèvre, Large, Soulcié, dont les parutions sont cependant plus aléatoires.

En dehors de la cooptation et du parrainage, Kerleroux pour Cabu, Cabu pour Mougey, Pétillon pour Bouzard (en 2012 ce dernier avait intitulé le blog qu’il partageait avec James Ottoprod « On veux travailler pour le Canard »), Wozniak pour Adelinaa, il n’est pas évident de rejoindre la confrérie des dessinateurs du Canard. D’autant que les critères de sélection des dessins par la rédaction sont pour beaucoup d’auteurs très mystérieux. Reste l’obstination des dessinateurs qui chaque lundi et mardi matin, jours de bouclage du journal, envoient des dessins dans l’espoir qu’ils seront publiés. Quelques-uns ont cette chance.

A noter que Le vénérable journal, 100 ans en 2016, a également un site Internet. Cependant on n’y trouve que la Une de l’hebdomadaire, des informations sur Les Dossiers du Canard, l’autre publication des éditions Maréchal-Le Canard enchaîné, et les conditions d’abonnement.

Illustration : Romain Dutreix par ailleurs dessinateur à Fluide glacial et auteur avec Toma Bletner de « Revue de presse – Petite histoire des journaux satiriques et non-conformistes » (Fluide glacial).

Le dessin sur l’actualité aux éditions Glénat

lundi 29 mai 2017

Publier des dessins sur l’actualité peut être un risque pour un éditeur car la plupart des caricatures perdent souvent de leurs sens quelques jours seulement après leur parution. C’est pourtant le créneau éditorial que semble vouloir occuper Glénat, déjà éditeur de Aurel, Jul (mais aussi du livre d’entretien « Dessinateurs de presse » de Numal Sadoul, et d’une histoire du dessin de presse de 1830 à nos jours, à paraître prochainement sous la signature d’Yves Frémion).

Cela se traduit par la publication de « Françoise, Manuela & les autres » de James et « La famille Mifa » de Lisa Mandel », albums qui reprennent les strips de la Matinale » une application pour smartphones et tablettes crée par Le Monde, et (en bande dessinée) « Le journal du off », un récit nourrit d’anecdotes des coulisses de la dernière campagne présidentielle qui a vu l’élection d’Emmanuel Macron. Les dessins semi-réalistes sont signés James et les textes Frédéric Gerschel et Renaud Saint-Cricq.

9782344020968-L9782344020951-LCapture d’écran 2017-04-28 à 19.23.39

Le prix Tignous 2017 du dessin de presse politique

mercredi 12 avril 2017

Prix TignousLes dessinateurs de presse professionnels souhaitant participer au Prix Tignous du dessin de presse politique francophone, ont jusqu’au 30 avril 2017 pour envoyer leurs dessins. Le formulaire de participation est disponible sur le site de la mairie de Montreuil.

Présentation du prix par les organisateurs :

Ce Prix Tignous est une réponse collective et militante à la nécessité de donner du sens aux nombreux discours prononcés à la suite des attentats. Une réponse que la Ville de Montreuil puise de façon évidente dans l’art et la culture, ancrés profondément dans son ADN. Aux côtés du Prix Tignous, la Bourse Tignous va permettre à la Ville de Montreuil de soutenir chaque année le travail d’un jeune artiste sur la base des valeurs que Tignous défendait ardemment.

Le Prix Tignous du dessin de presse politique francophone est ouvert à tous les dessinateurs professionnels de plus de 18 ans ayant publié dans la presse francophone au cours de l’année 2016. Pour concourir, les artistes doivent envoyer leur dessin entre le 1er février et le 30 avril 2017. Une statuette, représentant un des personnages dessiné par Tignous, reproduit sous la forme d’un trophée, sera remise au lauréat.

Les prix seront décernés lors d’un événement qui se tiendra au Printemps 2017, à l’issue des délibérations du jury. Le jury du Prix Tignous est composé de : Chloé Verlhac, présidente, JY, Faujour, Gros, Aurel, Catherine,  Besse, dessinateurs et dessinatrices. Alexie Lorca, adjointe au Maire de Montreuil en charge de la Culture. André Ciccodicola. Un ou une jeune Montreuillois(e) désigné(e) chaque année par la Ville. Une personnalité montreuilloise désignée chaque année par la Ville.”

Le dessin satirique contre l’homophobie

mercredi 29 mars 2017

Un peu de publicité pour le projet d’Iconovox (dont le site accueille ce blog en toute indépendance) “Les homophobes sont-ils des enculés ?”.

Encore quelques jours (six) pour participer sur Ulule au financement de ce livre qui accueillera les dessins de Adène, Aurel, Babouse, Ballouhey, Berth, Camille Besse, Christophe Besse, Boll, Cambon, Chereau, Chimulus, Coco, Decressac, Deligne, Faujour, Gab, Gabs, Giemsi, Gorce, Gros, Hin, Jiho, JY, Lacombe, Large, Lasserpe, Lécroart, Lefred Thouron, Lindingre, Man, Mix & Remix, Mric, Mutio, Nawak, Pakman, Pancho, Pessin, Pichon, Rousso, Samson, Sergio, Sié, Soulcié, Tastet, Tignous, Willis from Tunis, Wingz, et les textes de Jean-Luc Roméro, Nicole Ferroni, Guillaume Meurice, Nadia Khiari, Yan Lindingre, Tristan Lopin, Shirley Souagnon, Numa Sadoul, Mano Gentil, Étienne Liebig, Brahim Naït-Balk, Luce Mondor, Martial Cavatz, Kevin Chausson, Emmanuelle Veil, Bernard Joubert, François Rollin.

Parution et soirée de lancement à la mi-avril 2017.

A noter que les souscripteurs (à partir de 35 euros ) recevront en plus des autres contreparties le livre inédit “Tignous pour tous”. Les bénéfices du livre seront reversés à l’association SOS Homophobie.

En illustration dessin de Camille Besse et Chereau.

C Besse HomoChereau Homo

 

 

Sarko Hebdo paraît le 7 novembre

vendredi 28 octobre 2016

88241449-473d-4ed2-854f-af768b91180eLu sur le site ActuaLitté (et signalé par Man sur Facebook) :

“Avec la montée en puissance de la droite, un groupe de treize dessinateurs de gauche décide de prendre les crayons pour livrer un journal satirique trimestriel, Sarko Hebdo, mettant en avant Nicolas Sarkozy. Ils sont treize à s’être lancés ce pari. Et pour l’occasion, ils se sont tous trouvé un pseudonyme : Paul Perdreau, Zut, Pichou, Hellrox… Connus également sous le nom de Lewis Trondheim, Fabcaro ou encore Man, ce sont treize dessinateurs qui se sont tournés vers la droite pour nous offrir ce qu’ils qualifient de « Journal décomplexé ». Sarko Hebdo est né. Sous la direction de leur rédacteur en chef Gaston (Gasp), les dessinateurs et rédacteurs livrent au public un journal caricatural en maniant le crayon, « l’humour et la dérision ». Édité par Steinkis Groupe, le premier numéro de ce trimestriel de douze pages sera disponible en kiosques dès le 7 novembre. Un tirage à 50 000 exemplaires est prévu.”Elodie Pinguet

L’équipe de Sarko Hebdo : Bertrand lecointre, Cécile Hautefeuille, Lewis Trondheim, Dadou, Manuel Lapert, Aurel, Alteau Nutty Cartoons, Jim Thierry Terrasson, Amad Kéké, Gwenaël Kdoret, Fabrice Caro et Christophe Pic.

Boucq et Voutch bloguent pour Le Monde

mercredi 20 avril 2016

Il-faut-securiser-les-lieux-de-culture-25-03-16Lu dans le blog Les petits miquets (Le Monde) :

“Ce sont deux géants de l’humour en dessin, deux maîtres dans l’art du décalage et du contrepied. Voutch et Boucq lancent simultanément un blog dessiné sur le Monde.fr, ce mardi 19 avril. Le premier publiera au moins une fois par semaine un strip vertical sur T’es sûr qu’on est mardi ?, un blog placé sous le signe de l’anthropomorphisme (attribution de caractères humains à d’autres entités, comme les animaux ou les objets). Le second s’essaiera quotidiennement ou presque au dessin de presse, un genre qu’il pratiqua au début de sa carrière avant d’opter pour la bande dessinée : son blog a pour nom Jungleries et mettra notamment en scène son personnage fétiche, l’agent d’assurance Jérôme Moucherot.

Voutch et Boucq viennent étoffer une galaxie de blogs dessinés bien garnie où figurent déjà Zep, Plantu, Martin Vidberg, Pénélope Bagieu, Guillaume Long, Lisa Mandel, Fabrice Erre, Micael, Fiamma Luzzati, Aurel, Xavier Gorce, Lulu d’Ardis, les Plimpopossum et Morgan Navarro – autant d’auteur(e)s proposant leur vision du monde (politique, sociologique, personnelle mais toujours acérée), loin de la production calibrée de l’édition traditionnelle. Leurs pages sont accessibles depuis le bloc « Les blogs dessinés du Monde », situé en bas de la home page du Monde.fr.”[…]

En illustration dessin de Boucq.