Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Tignous’

Post-trauma

mardi 11 octobre 2016

calme-et-tranquilleNe pas se fier au titre. « Calme et tranquille » (Le Tripode), parle de proches disparus, de suicide, d’amour, d’amants, d’escapades stambouliotes passionnées, de mort.

Certains traduisent leurs émotions et leur désarroi par le dessin, d’autres optent pour le silence ou la psychanalyse, Valérie Manteau a choisi l’écriture. Une écriture sensible pour exprimer l’indicible, apaiser le chagrin. Des mots pour circonscrire le « sentiment de douleur ».

L’auteure en est sûrement consciente, on lui parlera inévitablement (ce que je fais) de Cabu, Wolinski, Laurent Léger, Charb, Gébé, Riss, Tignous, Catherine, Bernard Maris, Patrick Pelloux, Mustapha Ourrad, Luz, Honoré, que l’on croise dans ces pages. Autant de personnages de cette « fraternité » qui a embellit sa vie à Charlie Hebdo. Mais, il ne faut pas se méprendre, ce beau texte est avant tout l’histoire d’une jeune femme brillante confrontée à « l’universelle douleur humaine ».

Extrait :

[…] Je voudrais que vous sachiez que ce que vous avez vécu, tout ça… C’est pas ça la vie.

Je grince des dents. Mais qu’est-ce qu’elle raconte. Qu’elle se taise. Qu’elle se taise j’ai trop besoin d’elle pour qu’elle ruine tout avec des mots trop légers à la surface de la réalité brute, violente, la réalité qui n’a demandé l’avis de personne pour être la simple et idiote réalité de la vie, quoi qu’elle en dise.

Il faut vous dire qu’ils sont morts comme ils ont voulu vivre, libres… […]

Une école de la caricature à L’Estaque

lundi 26 septembre 2016

14231809-1794678700776933-3354152976687849730-o« Dès 8 ans », devenez Cabu, Cardon, Willem, Mix & Remix, Tignous, Siné, Wolinski, Loup, Honoré, Chimulus, en 10 leçons.

Dans le cadre du sympathique « Festival International du dessin de presse de la Caricature  et de la satire » de L’Estaque qui vient de se terminer à Marseille, on a appris que :

« La mairie des 15e et 16e arrondissements de Samia Ghali (PS) a annoncé aujourd’hui la création d’une “école publique de la caricature” qui fait déjà l’objet d’un appel à projets. Concrètement, dès huit ans, les habitants du secteur pourront exercer leur trait une fois par semaine à la maison d’arrondissement de l’Estaque.

“Nous soutenons depuis quelques années le festival et au début, tout le monde n’était pas forcément d’accord. Aujourd’hui, le festival marche bien et je ne voulais pas me contenter d’un évènement, explique Samia Ghali. Je souhaitais que cela laisse une marque dans nos quartiers. Cette école, c’est un moyen – notamment chez les enfants – de développer un autre regard sur la caricature. Comme cela, on pourra bientôt proposer un festival de la caricature enfants en parallèle de l’actuel !” Et la sénatrice, qui assure avoir eu l’idée avant l’attentat de Charlie hebdo, de rêver : “Peut-être que les futurs grands caricaturistes viendront de nos quartiers !” » (Source MarsActu).

Rappelons à ceux qui s’intéressent au sujet que l’art de la satire peut difficilement « s’apprendre », que c’est un métier de francs-tireurs, une originalité qui en fait toute sa force. Sans oublier que le métier est de plus en plus sinistré avec des conditions de travail et de rémunération déplorables et le manque de supports permettant aux dessinateurs de s’exprimer. f.f.

Prochain article : « La liste des « enseignants » ».

En illustration, l’affiche du festival dessinée par Gros.

Pour mémoire : Patrick Kanner, ministre de la Jeunesse et des sports, qui après le 7 janvier 2015 voulait lancer un concours de caricaturistes et, toujours à la même époque, le projet de Fondation du dessin de presse lancé par Richard Malka avocat de Charlie Hebdo qui espérait profiter selon Le Monde de « l’afflux d’argent inédit » reçu après le massacre.

Pascal Gros et détails

vendredi 16 septembre 2016

couv8rvbPascal Gros dessine pour Marianne (depuis 1997), Le Progrès social, La Revue dessinée, Causette, et il était même un temps où l’on pouvait voir ses dessins dans Charlie Hebdo.

Du 24 novembre au 04 décembre 2016, il sera le président de la 19e édition du Festival de la caricature et du dessin de presse de Castelnaudary.

On pourrait s’arrêter là, mais il faut aussi rappeler qu’il a obtenu le Prix Presse Citron de l’école Estienne en 2015 et qu’il a été, avec Tignous, le co-auteur du livre « Comment rater ses vacances » (Chêne). Sans oublier sa mise en couleurs de « Murs, murs » (Chêne) livre posthume de reportages dans les prisons de Tignous.

Autant dire que son talent est largement apprécié et qu’il faudra compter sur lui dans les années qui viennent.

Ce résumé pour annoncer la parution de « L’enfer, c’est les enfants des autres » (toujours aux éditions du Chêne dont il faut saluer la qualité de la production dans ce domaine). L’album rassemble quelques 150 dessins sur ce thème (en illustration, © Chêne/Gros). Ces dessins ont été exposés du 29 août au 16 septembre à l’Hôtel de Région, à Limoges dans le cadre du 35ème Festival de St Just-le-Martel.

A noter : dédicace de Pascal Gros le samedi 17 septembre 2016, à la librairie BDnet, 25 rue de Charonne, 75011, Paris. A partir de 16 heures.

dos-de-couvmanips-enfants113fille-burqa-eda-new

Coco, Honoré, Tignous, Siné à St Just-le-Martel 2016

lundi 13 juin 2016

Le Festival international de la caricature et du dessin de presse et d’humour de St Just-le-Martel a dévoilé l’affiche de sa 35ème édition qui se déroulera fin septembre, début octobre 2016. Elle est signée par Coco dessinatrice (Charlie Hebdo, Les Inrocks), Grand prix de l’Humour vache en 2010 et en 2015.

Un hommage au dessinateur Siné, disparu début mai, devrait être rendu au cours de cette même édition.

A noter que St Just-le Martel présente du 16 juin au 4 août 2016, une exposition consacrée aux dessinateurs Honoré et Tignous. Centre permanent du dessin de presse et d’humour – Espace Loup.

Le site de St Just-le-Martel.

13445411_1806784989543513_7966273500753621913_n13305114_1192116134156288_3637015376614923771_o

Tignous prend le maquis

mercredi 8 juin 2016

Encore un livre de Tignous, et c’est tant mieux car il aurait largement mérité que tous ces albums paraissent de son vivant*.

En attendant le recueil de ses remarquables reportages dessinés,  le livre « La Corse prend le maquis » (Chêne) est disponible en librairies dès le 8 juin 2016. Il est entièrement consacré aux Corses qui ont là l’occasion de démontrer qu’ils ont beaucoup d’humour. Ce dont personne ne doute.

Tignous Corse 1

* « Tignous l’anthologie » (Chêne) , « Calendrier perpétuel » (Chêne), « Comment rater ses vacances », avec Gros (Chêne), « Murs murs » (Glénat), tous publiés depuis le 7 janvier 2015. Merci à Chloé Verlhac.

A noter qu’une exposition Tignous – Honoré sera présentée du 16 juin au 24 août 2016 à L’espace Loup de St Just-le-Martel (87590).

La vente « Les maîtres de l’humour » annulée

mardi 24 mai 2016

H0356-L93879952La vente aux enchères « Les maîtres de l’humour » qui devait se dérouler le 31 mai 2016 (voir blog du 3 mai 2016), organisée par Maître Cornette de Saint-Cyr, n’aura finalement pas lieu.

Nombre de dessinateurs ou leurs ayant-droits se sont étonnés de voir réapparaître à cette occasion des dessins qu’ils avaient confiés il y a plus de 20 ans à Daniel Delamare, ex-galeriste spécialisé dans la reproduction de faux tableaux de maîtres, et qui avait tenté ensuite se reconvertir dans le dessin d’humour.

Si la vente est annulée – suite à l’intervention des avocats – il reste à régler le problème de la restitution des originaux à leur propriétaire.

Le très beau catalogue édité à cette occasion est lui désormais collector. La totalité des dessins de la vente est encore visible sur le site Invaluable.

A suivre.

En illustration, le lot 149 : Siné d’après  Toulouse Lautrec – Le bordel. Estimé entre 30 000 et 50 000 euros.