Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Honoré’

Hommage à Honoré

Vendredi 23 janvier 2015

Dessin d’Honoré (illustration pour le film Sueurs froides d’Alfred Hitchcock) affiché dans les rues d’Aubervilliers (photos Jean-Marc Denglos).

Honore_7724Honore 7725

Angoulême rend hommage à Charlie Hebdo

Mardi 20 janvier 2015

affiche_angouleme_jesuischarlieLes organisateurs du prochain festival de la BD d’Angoulême sortent de leur chapeau promotionnel la création d’un prix intitulé « Le prix Charlie de la liberté d’expression » qui sera remis pour sa première édition aux dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, exécutés par des terroristes le 7 janvier dans les locaux de Charlie.

Il n’est pas dit que cette récupération fédératrice efface les problèmes internes entre les organisateurs du festival qui trouvent dans cet hommage éploré au dessin de presse un échappatoire à leurs conflits éthiques et commerciaux.

Il n’est pas dit non plus que cette initiative « solidaire », ainsi que celle des éditeurs avec la publication de l’album hommage collectif « La BD est Charlie », occulte les Etats généraux de la BD et la grève des signatures contre la paupérisation du métier, qui se dérouleront pendant le festival.

Enfin, Charb, Cabu, Honoré, Tignous, Wolinski, ne seront plus là pour expliquer que, même s’ils en faisaient parfois, leur métier n’était celui de dessinateur de bandes dessinées comme le grand public, et hélas les professionnels, le catégorise trop souvent dans un raccourci simplificateur. On se souvient du tollé provoqué en 2013 par le grand prix remis à Willem, dessinateur pas tout à fait estampillé 100% BD.

Il paraît que des Unes de Charlie Hebdo seront affichées dans toute la ville, une bonne idée qui aurait pu être complétée par l’affichage de Unes de Siné mensuel, Zélium, Fakir, Le Ravi, etc. …

Et tant qu’ils y sont ils pourraient rendre un hommage à Gébé avant qu’on ne l’oublie encore.

Ce sera -  sûrement – pour les prochaines éditions du festival de la bande dessinée. f.f.

En illustration, affiche dessinée par Lewis Trondheim.

Hommages symboliques tristes à pleurer

Lundi 19 janvier 2015

Honore ClownDes crayons qui saignent, des crayons coupés en deux et qui saignent (forcément), des crayons symbolisés comme des armes, des crayons lampe de poche contre l’obscurantisme (sic), des crayons bougies, des jeux de mots à la con « Balles tragiques à Paris – 12 morts », des dessinateurs morts – mécréants patentés -, arrivant au ciel (au Paradis), des dessinateurs assassinés assimilés à des clowns (métier respectable certes, mais vu les circonstances…), des Mariannes qui pleurent sur des crayons qui saignent, etc., etc..

Le meilleur hommage à rendre aux dessinateurs Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, serait de ne pas faire et de ne pas publier le type de dessins contre lequel ils se sont battus toute leur vie professionnelle.

Quelques dessins publiés par la FECO France.

Dessin d’Honoré en illustration.

Plantu veut sauver Charlie

Dimanche 11 janvier 2015

plantuLu sur le site de France Info :

[...] «  »Je travaille en ce moment avec quelqu’un qui va leur donner de l’argent, parce que dans les quinze jours qui viennent, bien entendu Charlie Hebdo va être publié et acheté, mais ce que nous voulons préparer, c’est dans 6 mois, 1 an, 2 ans. Cette personne qui va leur donner de l’argent me connaît bien, connaît bien le monde de la création et il me dit : ‘vous me dites de quoi ils ont besoin et je leur donnerai‘ ».

Motus et bouche cousue sur le nom du bienfaiteur. Plantu veut garder le secret, pour ne pas faire échouer ce projet. Il permettrait d’assurer l’avenir de Charlie Hebdo, ce magazine satirique pour lequel Charb, Cabu, Tignous, Wolinski, Honoré, ont donné leur vie. Plantu les appelait tous « ses amis » ». »

Photo © Maxppp  illustrant l’article de France Info. Le dessin de Plantu pour Charlie Hebdo agrandi et posé anonymement sur la statue de la place de la République à Paris.

A noter que Plantu, dessinateur au Monde, L’Express, et président de l’association de caricaturistes Cartooning for Peace est présent sur tous les fronts médiatiques et a même redessiné le logo de la chaîne d’information continue ITélé (ci-dessous) qui le diffuse en direct :

i-tele-plantu-logo

 

Une exposition pour Honoré

Vendredi 9 janvier 2015

couv honoreUne exposition en hommage à Philippe Honoré, dessinateur à Charlie Hebdo, décédé le 7 janvier 2014 dans les locaux du journal, est organisée le 13 janvier 2014 à la galerie Le 14, au 14 rue Brochant 75017 Paris. A partir de 19 heures.

Ne nous laissons pas abattre

Jeudi 8 janvier 2015

Au-delà de l’indicible chagrin suscité par toutes ces morts injustes, il est à craindre qu’une fois le soufflé médiatique et émotionnel retombé, le dessin de presse d’opinion ne se retrouve dans le triste état où il était avant ce drame.

Faut-il rappeler que tous les médias qui s’épanchent sur le tragique sort de Charlie Hebdo ne publient que très rarement des dessins (…et en publieront sans doute encore moins), et que très récemment, Charlie Hebdo et Siné mensuel ont du lancer un appel aux dons auprès de leur lecteurs pour continuer à paraître.

La presse et les médias ont beau se présenter comme les ardents défenseurs de la liberté d’expression, force est de constater que le dessin n’y prend sa part que lorsqu’on met le feu à un journal ou qu’on assassine une rédaction.

La caricature, le dessin satirique, ont de tout temps dénoncé par le rire les abus de pouvoirs, les injustices, les intégristes de tout poils, les travers de nos sociétés, le meilleur hommage que l’on puisse rendre à Charb, Cabu, Honoré, Wolinski, Tignous, c’est d’inciter la presse à favoriser en permanence ce moyen d’expression.

A part entière et en toutes libertés, comme ils le faisaient à Charlie.
Ils ne seront pas morts pour rien. f.f.

Dessin de Chimulus.

charlie-croquis-redaction