Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Honoré’

Des dessins de presse à la Fête de Lutte Ouvrière

vendredi 22 mai 2015

DessinsLO2015Ceux qui ne peuvent, ou qui ne veulent pas, se rendre à la Fête de Lutte Ouvrière à Presles (Val d’Oise), les 23, 24 et 25 mai 2015, ont la possibilité de voir sur le site Caricatures & caricature les dessins de Aurel, Babouse, Bauer, Berth, Besse, Box, Brito, Cambon, Coco, Decressac, Dubouillon, Elchicotriste, Erre, Faujour, Gros, Honoré, Kianoush, Lupo, Malingrey, Man, Pakman, Rousso, Sondron et Soulcié, présentés dans l’exposition qui n’est pas organisée par Guillaume Doizy.

Festival de festivals de la caricature

jeudi 21 mai 2015

11119144_466560683509874_4515487953833227837_nMarciac2Tripotée de festivals autour de la caricature en cette fin mai. La tendance 2015 est aux expositions avec animations façon place du Tertre à Montmartre ou parvis de Beaubourg (à Paris), mais sans rémunération des dessinateurs, et aux hommages aux disparus de Charlie Hebdo.

13ème Salon de la Caricature & du dessin de presse de Marciac du 21 au 25 mai 2015. Exposition aux Granges de la mairie, avec des dessins de Batti, Jepida, Justin, Raynal, Simon, Seb et Elise, Tassuad, Veesse, Mofrey, et Roth (qui signe les caricatures de Cabu, Honoré, Wolinsky (sic), Tignous, Charb, sur l’affiche).

8ème Festival de la caricature du dessin de presse et d’humour de Mulsanne (ancien festival de Teloché) les 23 et 24 mai 2015. Le thème de cette année est « L’hymne à l’humour » (Le festival se déroule salle des fêtes Edith Piaf). Invité d’honneur : Pierre Ballouhey, avec la participation de quarante cinq dessinateurs dont Ganan, qui signe l’affiche.

11188275_10152766703090443_7991738948960403079_n10995572_726994994094335_8503342656042974141_n6ème Festival de la caricature du dessin de presse et d’humour de Virton (Belgique) du 29 au 31 mai 2015, organisé par Raphaël Donay alias Rafagé. Grand Place et Hôtel de Ville. Avec la participation de 38 dessinateurs dont Ballouhey, Biz, Decressac, Oncle Gab, Goubelle, Kianoush, Moine, Nalair, Sondron, Rousso.

3ème Salon de la caricature les 30 et 31 mai 2015 à Carcassonne, salle San Michèle. Organisé par Carica-sonne. Avec les dessinateurs, Man, Deloire, Devo, Philippe Mathieu, et Laurent Malard, l’organisateur. A noter l’exposition « Des crayons dans les tranchées » réalisée par Jean-Michel Renault.

Les rébus d’Honoré

lundi 27 avril 2015

arton361La meilleure façon de rendre hommage à un dessinateur est d’exposer son travail ou de le publier. Hélène Honoré a eu la très bonne idée de proposer aux éditions Arléa de rééditer « Cent rébus littéraires » le livre dont son père était le plus fier.

Un livre qui réunit toutes ses qualités, celles du dessinateur, son goût pour la culture, son intelligence et son humour. Une œuvre aboutie dont la première édition parue en 2001 fut un succès de librairie et donna lieu à un second tome, lui aussi épuisé. Ceux qui aimaient les dessins d’Honoré, ceux qui aimaient l’être humain, ne peuvent qu’aimer ce livre ludique qui lui ressemble tant. Ceux qui ne le connaissaient pas et qui vont le découvrir, regretteront eux aussi la disparition de ce grand talent.

Les rébus étaient publiés par le mensuel Lire depuis 1983.

Présentation de l’éditeur : « Ces rébus sont « littéraires », parce qu’ils concernent tous un écrivain, un titre d’œuvre ou un héros de roman, du monde entier et de tous les temps. Tous sont conçus avec rigueur et ironie. Quant à la manière d’Honoré, si variée, qui va du pastel au collage en passant par le dessin ou la gouache, elle ajoute à l’excitation du jeu un vrai bonheur esthétique. » En librairie à partir du 27 avril.

Philippe Honoré, 1941- 7 janvier 2015.

Charlie Hebdo 3 mois déjà…

mercredi 8 avril 2015

ob_0c3553_l4057Un trimestre déjà et toujours ce même état de sidération.

Témoignage d’Aurel sur Tignous.

Hommage de Marc Villard à Honoré.

Bientôt un site Internet pour Cabu, sans oublier Charb (et son amendement pour la presse) et Wolinski (dont on expose, avec d’autres, ses affiches à Toulouse).

En illustration : la nouvelle Une de Charlie dessinée par Riss.

Charlie Hebdo financerait Siné mensuel

mercredi 1 avril 2015

Charlie-LuzLe 1er avril 2015 est passé, désolé pour tous ceux qui y ont cru et pour tous ceux qui aimeraient que ce soit possible…

Charlie Hebdo a encore un peu de mal à se réorganiser après l’attentat du 7 janvier mais sa situation, au moins matérielle, devrait s’améliorer avec son déménagement ces jours-ci dans de nouveaux locaux, ceux de la rue Nicolas Appert étant toujours inaccessibles.

On en sait aussi un peu plus sur la redistribution de la quantité de dons reçus par le journal (plus d’une quinzaine de millions d’euros selon Le Monde). Une grande partie sera répartie entre les blessés et les familles des victimes, une autre partie financera une fondation du dessin de presse créée en hommage aux cinq dessinateurs disparus SM41_COUV-webCabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, et dont la direction sera confiée à Joachim Roncin, directeur artistique, inventeur du slogan « Je suis Charlie ».

C’est dans ce cadre, que des journaux satiriques comme Siné mensuel, Zélium, Fakir, Le Ravi, Urtikan.net, devraient obtenir chacun un aide substantielle. Le Canard enchaîné (qui a diffusé à un million d’exemplaires son numéro hommage à Cabu) a décliné cette proposition. Pour Siné mensuel, l‘accord, déjà négocié par Richard Malka, avocat de Charlie et qui d’après Libération « a tenté l’impossible pour pacifier les rapports avec Siné » lors du procès avec Philippe Val, devrait être signé aujourd’hui. La fondation aurait également l’intention de financer des stages pour dénicher et former de nouveaux dessinateurs, on parle de la dessinatrice Louison (Charlie Hebdo, Marianne, Voici ), assistée de Jérôme Fournier (ESJ Lille) pour mener à bien ce projet.

En illustration : la Une de Charlie Hebdo et de Siné mensuel.

Honoré par Marc Villard

lundi 30 mars 2015

L’écrivain Marc Villard évoque sur son site Internet son ami Honoré, « géant des Batignolles », extrait :

Honore-Estienne[…] Le mot travail est prononcé ici car Honoré appartient à une société de dessinateurs peu enclins à brosser en quelques traits un personnage. Afficher une facilité de surface n’est pas dans ses intentions. Il développe, au contraire, un travail renvoyant à celui d’un artisan inspiré. Celui d’un « bénédictin de gauche » (on l’imagine sourire, découvrant ce raccourci).
Concernant Honoré, nous devons parler du noir. Et du blanc. Car les gris disparaissent dans ses images. Le noir profond claque sur la page blanche, le cadre rappelle le cinéma expressionniste et, plus proche de nous, les photos de Daido Moriyama.
En pénétrant dans le monde de la caricature, Honoré est reconnu comme un maître mais pour parler en « journaliste du dessin », il va flanquer ses images de textes éclairants. Décalés, cinglants, ils appuient là où ça fait mal. La grande force d’Honoré, dessinateur de presse et caricaturiste, donc, c’est de pouvoir évacuer le texte et s’amuser, selon son humeur, à signifier avec le seul dessin.
Ce choix du noir et blanc pourrait indiquer un individu rigoriste, droit dans ses bottes, peu sensible aux gris et aux incertitudes du quotidien. Mais dans la vraie vie, l’homme était bien différent. Attentif aux autres, ami fidèle, père aimant, cultivé, prêt à la discussion, Honoré n’était pas un tiède mais son approche de la nature humaine restait bienveillante. […]

Honore-2015BNF

En illustrations : L’hommage d’un élève à l’école Estienne, et le panneau de dessins consacré à Honoré à la BNF (voir article précédent).