Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Cartooning for peace’

Dessine-moi la guerre / 1914-2014

mardi 29 mars 2016

Exposition « Dessine-moi la guerre – 1914-2014 : Regard des dessinateurs sur les guerres » avec la participation de Philippe Delestre (L’Est républicain) tout nouveau membre de Cartooning for Peace. En illustration, un article de L’Est républicain lors de la venue le 24 mars 2016 de Plantu à Nancy.

plantu-delestre

Le dessin de presse s’expose à la SCAM (Paris)

jeudi 3 mars 2016

Mise en page 1« Le dessin de presse dans tous ses états », exposition de 18 dessinateurs représentant 14 pays, réalisée en partenariat avec l’association Cartooning for Peace.

Présentation des organisateurs :

« Suite à l’émotion suscitée dans le monde entier par les attentats qui ont frappé Paris en 2015, et à la prise de conscience du fossé creusé entre les composantes de notre société, la création d’un espace de rencontre et de dialogue autour du dessin de presse et de la liberté d’expression devient plus que jamais nécessaire. La caricature par son habilité à faire sourire, à transmettre instantanément un message et faire réfléchir, le dessin de presse est un outil indéniable au service du dialogue et de la tolérance. C’est tout le travail accomplit par Cartooning for Peace depuis dix ans. »

Du 15 mars au 25 mai 2016, à la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédias), 5 Avenue Velasquez, 75008 Paris.

Illustration : dessin de Willis from Tunis.

2016, les vœux dessinés arrivent / 3

mardi 12 janvier 2016

Rousso (Vœux chaleureux en Catalan), Sajtinac, Large, Cartooning for Peace (Dessins Plantu et Vadot).

Desitjos_calents

 

Carton-2016[3]

voeux2016

Cartooning 2016

“Souris et tais-toi !” de Plantu

mardi 22 décembre 2015

9782021288155De la création de Cartooning for Peace à l’attentat de Charlie Hebdo en passant par sa rencontre historique avec Arafat ou l’explication de la présence d ‘une souris dans ses dessins, le lexique qui ouvre le dernier album de dessins de Plantu semble préfigurer un bilan de sa carrière de dessinateur.

Truffé d’anecdotes autour de son travail au quotidien Le Monde et à L’Express, Plantu évoque de nombreux cas de censure de ses dessins et pour illustrer les débats sur la liberté d’expression qu’il va mener, notamment dans les écoles avec l’appui de Riss de Charlie Hebdo, le lexique se termine par une pleine-page au sens énigmatique : « Que les choses soient bien claires : aucun dessinateur n’a le droit de dire à un autre dessinateur ce qu’il doit ou ne doit pas dessiner. A partir de là, tous les débats sont possibles. » (Sic).

Plantu « Souris et tais-toi ! » Petit lexique de l’autocensure. Seuil.

Willis from Tunis : un livre et une exposition

lundi 2 novembre 2015

WillisTunisExpoExposition Willis from Tunis : Révolution et (dés)illusions, du 14 au 22 novembre 2015, au Forum des Images (Forum des Halles
2 rue du cinéma, 75001 Paris).

Présentation des organisateurs : « Enseignante en arts plastiques et dessinatrice (notamment pour Siné mensuel et Courrier international), Nadia Khiari est la créatrice de Willis from Tunis. Ce chat espiègle et moqueur est devenu l’un des visages de la Révolution tunisienne. Il est né sur Facebook le 13 janvier 2011, en réaction au discours de Ben Ali proclamant la liberté d’expression. Par la satire et l’humour noir, Nadia Khiari croque les faits et gestes de la révolution en cours, mais aussi les espoirs et les désillusions nées de celle-ci.

07-novembre-dedicace-du-manuel-du-parfait-dictateur-de-willis-from-tunisVernissage le 14 novembre à 18h 30.

En partenariat avec Cartooning for Peace.

Entrée libre. Retrait d’un billet gratuit en caisses le jour de la séance.

Willis from Tunis vient de publier « Manuel du parfait dictateur ». Déjà parus : “Les chroniques de la révolution”, tome 1 et 2. La Découverte.


En vente sur la boutique en ligne de Zélium

Plantu et la « ligne rouge » du dessin de presse

lundi 21 septembre 2015

0-VISUEL-DOUVERTURE-AFFICHE1“Cette rencontre va nous faire réfléchir sur ce qu’on peut dire aujourd’hui, ce qu’on ne peut pas dire, jusqu’où on peut aller, quelle est la ligne rouge”, a déclaré le dessinateur Plantu lors de la présentation à la presse du colloque « Le dessin de presse dans tous ses États » qu’il organise avec son association Cartooning for Peace.

Définir une « ligne rouge » ? Drôle de projet pour l’aéropage d’intellectuels, de personnalités, de ministres, et de quelques dessinateurs, dont Riss, directeur de Charlie Hebdo, réunis ce 21 septembre dans le cadre du très institutionnel Conseil économique social & environnemental (Palais d’Iéna à Paris).

Est-ce à dire que les dessinateurs de presse sont irresponsables lorsqu’ils exercent leur métier ? Faut-il comprendre que les cinq dessinateurs de Charlie Hebdo, Cabu, Wolinski, Honoré, Charb, Tignous, seraient morts pour avoir franchi cette ligne rouge ?

Brider la liberté d’expression, limiter la liberté de création, n’est jamais un bon signe dans une démocratie où la loi permet déjà de réguler tout débordement. « Peut-on encore rire de tout ? » s’interrogeait Cabu en couverture d’un de ses derniers albums et il répondait à cette question dès les premières pages

Texte-Cabu

Etonnant colloque qui semble déjà apporter des réponses à travers les questions qu’il pose. f.f.

Les interventions et les débats sont retransmis sur France Culture et sur Internet : http://www.cartooningforpeace.org/evenements/le-dessin-de-presse-dans-tous-ses-etats/