Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Siné mensuel’

Des nouvelles du chanteur Renaud

jeudi 23 avril 2015

LargeRenaudFrance 3 diffusera le 11 mai 2015 à 20h50, le film « Renaud, on t’a dans la peau ! », de Didier Varrod et Nicolas Maupied.
On pourra y voir une centaine de dessins signés Large (Sud Ouest, Vigousse, Siné mensuel), qui avait déjà illustré « Renaud des Gavroches », de Nicolas Traparic (éditions La Lauze), préfacé par Muriel Huster et Christian Laborde (2009).

A regarder, un extrait de l’émission : https://youtu.be/fGhayysTRHc

RenaudLarge

 

 

 

 

 

 

A lire dans Paris Match l’article de Didier Varrod « Un dimanche de mars avec Renaud« .

Siné a lu le dernier livre de Charb

mercredi 22 avril 2015

Siné a lu le livre de Charb « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » (Les Echappés), et même si celui-ci l’a laissé sur sa faim car il n’a « rien appris sur lui, ni sur sa mahométophobie »,  il en parle dans sa Mini Zone de cette semaine et termine son texte ainsi :

[…] Charb était, sans nul doute, l’un des meilleurs dessinateurs humoristes contemporains. Je ne voyais son travail que le mercredi dans Libé qui reproduisait systématiquement la couv de Charlie Hebdo car je ne l’achetais plus depuis que Val m’avait viré.

Ses unes étaient toujours excellentes et toujours bien meilleures que celles de ses confrères. Charlie ne s’en remettra jamais, je suis prêt à prendre les paris.

Mais, je me suis toujours demandé pourquoi il était aussi accro à ce prophète de malheur que les fumeurs le sont au tabac. Il vomissait d’ailleurs les deux, avec la même démesure ! Les autres sujets d’ire ne manque pourtant pas !

Mais bien que ses fixettes restent, pour moi, impénétrables, il va vachement me manquer ! C’était un mec rare ! »

 

mini-zone-de-sine

 

Willem primé à Barcelone

lundi 20 avril 2015

GatPerichWillemLe dessinateur Willem ( Libération, Charlie Hebdo, Siné mensuel ), a reçu le 18 avril 2015 à Barcelone le 17ème Prix International d’Humour Gat Perich.

Parmi les lauréats précédents on peut citer Plantu qui l’avait obtenu lors de la première édition (1996), Wolinski (1998), Mingote (2001), Marjane Satrapi (2008), Kap (2009), Quino (2010). Le prix n’avait plus été attribué depuis trois ans.

perichLa statuette remise aux lauréats représente un chat (gat en Catalan) que dessinait Jaume Perich, disparu en 1995 et à qui ce prix rend hommage (en illustration). Perich était aussi le fondateur de la revue Hermano Lobo et le créateur du journal satirique Por Favor.

Merci à M. C.

Berth dessinateur de presse

jeudi 16 avril 2015

BerthFCPELa revue des parents, magazine de la FCPE, consacre la rubrique métier de son numéro d’avril (n°399) à celui de dessinateur de presse « un métier qui participe de l’activité démocratique ». Louison n’étant sans doute pas disponible, c’est Berth (Siné mensuel, Zélium, Spirou, et Mon Quotidien qui est cité en exemple.

Le journal explique que « Outre d’évidentes compétences en dessin, le métier requiert de savoir jongler avec les codes, d’avoir de l’esprit, un minimum de culture politiques et une grande réactivité. Et surtout un esprit de synthèse à toute épreuve pour combiner plusieurs idées en un seul dessin. »

En conclusion l’article rappelle que selon l’Observatoire des métiers de la presse, 107 dessinateurs étaient titulaires d’une carte de presse en 2000, en 2013, ils n’étaient plus que 77. Et encore moins depuis le 7 janvier 2015.

A lire aussi un article sur Berth dans Le Progrès: « Car Berth, c’est pas Plantu. Ses références, ce sont Reiser, Willem, Lefred-Thouron, Vuillemin… »

Charlie Hebdo financerait Siné mensuel

mercredi 1 avril 2015

Charlie-LuzLe 1er avril 2015 est passé, désolé pour tous ceux qui y ont cru et pour tous ceux qui aimeraient que ce soit possible…

Charlie Hebdo a encore un peu de mal à se réorganiser après l’attentat du 7 janvier mais sa situation, au moins matérielle, devrait s’améliorer avec son déménagement ces jours-ci dans de nouveaux locaux, ceux de la rue Nicolas Appert étant toujours inaccessibles.

On en sait aussi un peu plus sur la redistribution de la quantité de dons reçus par le journal (plus d’une quinzaine de millions d’euros selon Le Monde). Une grande partie sera répartie entre les blessés et les familles des victimes, une autre partie financera une fondation du dessin de presse créée en hommage aux cinq dessinateurs disparus SM41_COUV-webCabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski, et dont la direction sera confiée à Joachim Roncin, directeur artistique, inventeur du slogan « Je suis Charlie ».

C’est dans ce cadre, que des journaux satiriques comme Siné mensuel, Zélium, Fakir, Le Ravi, Urtikan.net, devraient obtenir chacun un aide substantielle. Le Canard enchaîné (qui a diffusé à un million d’exemplaires son numéro hommage à Cabu) a décliné cette proposition. Pour Siné mensuel, l‘accord, déjà négocié par Richard Malka, avocat de Charlie et qui d’après Libération « a tenté l’impossible pour pacifier les rapports avec Siné » lors du procès avec Philippe Val, devrait être signé aujourd’hui. La fondation aurait également l’intention de financer des stages pour dénicher et former de nouveaux dessinateurs, on parle de la dessinatrice Louison (Charlie Hebdo, Marianne, Voici ), assistée de Jérôme Fournier (ESJ Lille) pour mener à bien ce projet.

En illustration : la Une de Charlie Hebdo et de Siné mensuel.

Foutons la paix à Charlie Hebdo

vendredi 20 février 2015

MondemagTrop de chagrins, trop d’argent, trop de charognards, trop de Richard Malka, trop de problèmes de recrutement, trop de peurs, trop de pression, les défis que doit relever la rédaction de Charlie Hebdo pourraient sembler insurmontables.
A moins de la laisser les résoudre elle-même.
N’oublions pas que le journal ne publiait pas que des caricatures de Mahomet et que les « survivants » et les autres auront à cœur de « réinventer » le journal selon le mot de Riss, ne serait-ce que pour honorer la mémoire des douze personnes assassinées le 7 janvier 2015 dans ses locaux.
Ce qu’il y a de terrible avec les médias c’est qu’ils exploitent sans aucun scrupule les deux versants d’une actualité. Après avoir accompagné le mouvement Je suis Charlie, voilà qu’ils découvrent la parole de tous ceux qui ne sont pas Charlie, ou qui ne le sont plus.
C’est le cas de M le magazine du Monde qui, sous le titre racoleur « Une résurrection sous tension », consacre sa Une illustrée d’une photo du numéro « historique » chiffonné sur fond rouge sang, et sept pages au « casse-tête de la reconstruction ».
Vous n’y trouverez rien de plus que ce qui a déjà été écrit par Les Inrocks, Libération, ou sur ce blog ces dernières semaines.
Gardez donc vos euros pour acheter Siné mensuel ou le nouveau numéro de Zélium qui vient d’arriver dans les kiosques, et pourquoi pas, Charlie Hebdo qui reparaît mercredi prochain. Comme quoi ils sont capables de continuer à le faire vivre. f.f.

« Je pense que c’est une erreur de faire des caricatures de personnes vénérées par d’autres cultures. Ce serait une bonne idée d’arrêter de faire ces dessins. Les caricatures devraient principalement viser les politiciens de votre propre pays. » Hayao Miyazaki. Quand les artistes fixent eux-mêmes les limites de la liberté d’expression on devrait peut-être commencer à s’inquiéter.