Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Siné mensuel’

La quintessence de l’humour de Berth

Mercredi 3 décembre 2014

8b2e6d5b60796607320b9d488548eaedL’humour du dessinateur Berth est souvent d’assez mauvais goût, parfois ignoble, limite incorrect, mais, il faut aussi le reconnaître, il lui arrive d’être dans ces registres très drôle.

Je ne parle pas de ses dessins pour Spirou ou de Mon Quotidien, mais plutôt de ceux ignominieux que des journaux malveillants et complices comme Zélium ou Siné mensuel acceptent de lui publier.

SM37_COUV-webJustement, Zélium (dont le prochain numéro paraît le 12 décembre) et Jack is on the road (association loi 1901 à but non lucratif) ont eu l’idée de réunir dans un album au titre explicite « Ça sent mauvais » une série de ses strips. Pour l’éditer une campagne de souscription est en cours sur le site de financement participatif Ulule.

Il ne reste que quelque jours pour souscrire ou acheter ce cadeau de Noël, disons, original.

A noter par ailleurs que Berth signe le dessin de couverture du nouveau numéro de Siné mensuel actuellement dans les kiosques (et grâce au succès de la campagne de dons pour quelques mois encore).

 

Fecocorico publie son n°13

Vendredi 28 novembre 2014

fecocorico13-couvQue s’est-il passé dans le (petit) monde du dessin de presse, de l’humour, et de la caricature ces derniers mois ? On peut en avoir un aperçu dans le le numéro 13 de Fecocorico, publication de la Feco France, qui vient de paraitre (couverture en illustration, dessin de Brito).

Au sommaire : une compilation de dessins sur Nicolas Sarkozy vu par les dessinateurs de Feco-France, un compte-rendu du dernier festival de Saint-Just le Martel, un hommage de Brito à Alain Grandremy disparu récemment, plusieurs pages sur l’exposition Bosc présentée jusqu’en mars 2015 au Musée Tomi Ungerer à Strasbourg, un portrait du dessinateur Bertrand Daullé, le « dévernissage » de l’exposition Avoine à Grenoble, l’exposition « Quelle connerie la Guerre ! » de Cartooning for Peace à Paris, la renaissance du festival de Saint-Jean-Cap-Ferrat avec la venue très exceptionnelle de Cabu, et un article sur celui de L’Estaque à Marseille. A noter une pleine page de soutien à Siné mensuel et à son appel aux dons. Jean-Marie Bertin consacre, lui, sa chronique « rétro » toujours très bien documentée, aux Fables de La Fontaine vues par les dessinateurs.

Fecocorico peut être lu ou téléchargé avec ce lien :http://www.fecocorico.fr/

Un répit pour Charlie hebdo et Siné mensuel

Mardi 18 novembre 2014

index Selon l’AFP : « Le journal satirique Charlie Hedbo, en difficulté financière, avait recueilli 28.000 euros lundi, une dizaine de jours après le lancement de son appel aux dons, a fait savoir l’hebdomadaire. Charlie Hebdo, qui souhaite « dans l’idéal » récolter 1 million d’euros, a précisé avoir enregistré 200 abonnements supplémentaires depuis le 5 novembre, date de l’ouverture des dons.

WILLEM_fente-web« Tout compris, on vend 30.000 exemplaires chaque semaine, contre 55.000 il y a 5 ou 6 ans. Il faudrait en écouler 35.000 pour être à l’équilibre », a expliqué le journaliste et dessinateur Stéphane Charbonnier, alias Charb, directeur de la publication du journal. « L’an dernier, on a perdu 50.000 euros. On va peut-être en perdre le double cette année », a-t-il ajouté. [...]

Autre journal satirique en difficulté, Siné Mensuel a également appelé ses lecteurs à contribution, début octobre. Lundi, le titre avait recueilli plus de 50.000 euros de dons, soit plus de la moitié de l’objectif des 100.000 euros fixé initialement. « 

En illustration dessin de Charb et de Willem.

Vu à la télé

Mercredi 12 novembre 2014

Coup de pouce à Siné mensuel et Charlie hebdo de Laurent Ruquier qui a rappelé dans son émission On n’est pas couché du 8 novembre 2014 que ces deux journaux avaient lancé un appel aux dons à leurs lecteurs pour continuer à paraître.

La séquence consacrée aux dessins parus dans la presse dans son intégralité.

Ruquier-SMCH-RuquierDessin de Faujour pour Siné mensuel et de Reiser pour le livre de Charlie hebdo.

Situation critique pour Siné mensuel et Charlie hebdo

Mardi 4 novembre 2014

ns2-cannabis-650Les journaux satiriques Siné mensuel et Charlie hebdo font appel, chacun de leur côté, à leurs lecteurs pour sauver leur titre.

Dans un texte publié avant la sortie du numéro dans les kiosques Charlie hebdo écrit sous le titre « Charlie en danger » : « Aidez-nous. Les ventes ne couvrent plus le coût de fabrication du journal, sa viabilité est menacée. Il n’est pas question pour nous d’augmenter le prix de vente de Charlie, et pourtant il faut qu’on trouve rapidement les moyens de continuer à exister sans dépendre d’actionnaires extérieurs ou de l’attaque de banques.
Charlie Hebdo doit rester cette splendide verrue sur le nez mou du consensus médiatique ! Que deviendrait la meute des curés de la bien-pensance, qui nous traitent alternativement de pédés, d’homophobes, de Juifs, d’Arabes, d’islamophobes, de christianophobes, de laïcards, de féministes, de misogynes, de bougnoules, de racistes, de gauchistes, de socialistes, de végétariens, de mangeurs de cadavres, d’anarchistes, de staliniens, de punks à chien, de centristes à chat (consultez les réseaux sociaux pour avoir la liste complète) ?
Aujourd’hui, vous pouvez soutenir la résistance aux deux premières religions du monde : l’Intolérance et la Bêtise. Rejoignez le djihad pacifique contre la connerie ! C’est possible en faisant un don à Charlie Hebdo. Un don défiscalisé à hauteur de 66% pour les particuliers et de 60% pour les entreprises. »

De son côté, Siné mensuel consacre la Une de son numSM36_COUV-BATéro à paraître le 5 novembre à un appel au soutien de ses lecteurs à qui il demande de l’aide pour pouvoir continuer. Une prochaine réunion de la rédaction devrait sceller le sort du journal si la collecte des dons n’augmente pas suffisamment. Dans un communiqué Siné mensuel écrit :

« La campagne d’appel aux dons que nous avons lancée le mois dernier fonctionne bien, mais pas assez. Nous avons récolté 18 500 €, ce qui est déjà beaucoup, mais trop peu pour envisager un avenir au-delà de 2014. On sait bien que tout le monde est dans la mouise. Sauf, manque de bol, ceux qui nous ne lisent pas ! Si rien ne se passe, c’est une assurance de mort certaine. Nous n’avons pas les moyens de nous offrir des campagnes de pub, et notre seul soutien, ce sont les lecteurs. »

Dessin de Luz pour la couverture du numéro spécial de Charlie Hebdo sur le cannabis et de Berth pour Siné mensuel.

La presse satirique et les temps de crise

Vendredi 24 octobre 2014

Sarko_back_zelium_lightSiné annonce dans sa dernière Mini zone que Siné mensuel a recueilli après son appel aux dons près de 12 000 euros en deux semaines, une somme importante mais « encore loin du compte pour commencer à apercevoir des lendemains qui chantent ! ». Selon le journal, 2 000 acheteurs supplémentaires permettraient de lui assurer un avenir plus serein.

De son côté le journal Zélium dévoile dans un communiqué avoir atteint son objectif de 8 500 euros sur le site participatif Ulule pour financer ses deux prochains numéros. L’équipe dit vouloir continuer la collecte avec l’intention de consacrer ces nouveaux financements à un troisième numéro, et, si les 15 000 euros sont atteints, à la création d’« un bistro Zélium, bar associatif dédié au dessin de presse et aux médias indépendants. »

Pour Charlie Hebdo, qui a échangé son slogan de « Journal irresponsable » contre celui de « Nouvelle formule », son directeur Charb interrogé sur ses projets a répondu au Courrier Picard « faire vivre Charlie Hebdo dans un contexte difficile : celui de la crise de la presse et de crise qui touche tout le monde. La situation est compliquée, mais c’est une lutte de tous les jours. » Prochainement les abonnés de l’hebdomadaire devraient pouvoir consulter le journal en ligne.

Enfin, Le Canard enchaîné, pilier de la presse satirique française avec ses 399 567 exemplaires a annoncé pour 2014 une baisse de son chiffre de ventes de 16 % en 2013. L’année précédente il avait déjà été de 5,7%. A noter que l’hebdomadaire continue à faire des « essais » pour recruter de nouveaux dessinateurs.

En illustration dessin de ÏoO pour Zélium.