Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Psikopat’

Coco et Samson inaugurent la collection Les Iconovores

mercredi 13 avril 2016

La couverture concept de ces livres (en illustration) ne montre pas beaucoup de dessins, aussi il faudra se plonger dans les pages intérieures pour les découvrir. En même temps c’est le principe d’un album et ces deux là en sont remplis.

Coco (Charlie Hebdo, Les Inrocks), Samson (Satiricon, Fluide, Psikopat, Urtikan), sont les premiers d’une collection « Les Iconovores » consacrée à des dessinateurs et publiés par la maison d’édition grenobloise Critères.

En librairies le 15 avril 2016.

f9f32ffa9c8cdb18214af859b25cb002e4216868_Couverture web coco12973163_1049049165168631_8591573160504658152_o

Une vie de Carali

mardi 13 octobre 2015

360_____caraliodeur208_101Carali publie « Odeur de brûlé » (éditions Psikopat). Les souvenirs, imagés, émouvants, drôles, de sa vie et de son parcours de l’Egypte à Paris, en passant par le Liban, une série de 40 planches de BD que les lecteurs de Siné mensuel peuvent, depuis 4 ans, lire en avant-première.

Ce blog a déjà annoncé en août cet album, mais depuis, Carali l’a réimprimé au format de parution (25 x 34 cm). Pour ceux que ça intéresse, le premier tirage est désormais collector.

Carali, Paul Carali, un des derniers représentants du premier Charlie Hebdo, auteurs d’une vingtaine d’albums, mais aussi créateur du mensuel Psikopat qui a contribué à révéler nombre de dessinateurs. Accessoirement il est le frère du dessinateur Edika, et deux de ses enfants sont aussi dans la BD, mais ça c’est une autre histoire. Pour commander directement l’album : psikopat.com

Cartes d’été : deux albums de Carali

vendredi 24 juillet 2015

Carali, dessinateur et créateur du mensuel Le Psikopat, publie deux albums : « A deux c’est pire », et « Odeur de brûlé », premier tome de ses « mémoires » parues dans Siné mensuel.

 

Carali-2015

 

Fait d’Images est aussi sur FaceBook

Lectures d’été

vendredi 3 juillet 2015

Publications qui n’appartiennent pas à Vincent Bolloré nouveau patron de Canal+ et qui voudrait supprimer Les Guignols de l’info (#TouchePasAuxGuignols).

Rions-un peu et de tout tant que cela est possible ! Photos empruntées sur Facebook.

11208637_10206968684677891_3980297654159217906_n11230739_10205938295469944_3716335047747700411_o

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment Charlie va (peut-être) sauver Angoulême

jeudi 29 janvier 2015

9782344009345_1_75Dessin de presse, bande dessinée, dessin animé, pour le grand public, aidé en cela par des médias peu scrupuleux, c’est souvent le même métier.

Festival de la bande dessinée d’Angoulême ou Charlie Hebdo, cette année ce sera la même chose. Ce blog l’a déjà écrit reprenant les informations du site ActuaBD, l’édition 2015 se présentait assez mal ; grève des dédicaces, dénonciation publique des conditions de travail des auteurs, mode de désignation du Grand Prix, absence de Bill Watterson qui aurait du présider cette 42ème édition, etc., etc.

Et puis la tuerie de Charlie a mis tout cela, pour l’instant, au second plan.

Le FIDB et 9ème Art, la société commerciale qui co-organise la manifestation, se sont empressés d’introduire dans le programme un hommage à Charlie Hebdo.

Là-dessus, les éditeurs de BD, réunis au sein du Syndicat National de l’Edition, ont eu l’idée de boucler en quelques jours « La BD est Charlie », un livre collectif de dessins réunissant plus de 173 auteurs parmi lesquels, Pétillon, Zep, Larcenet, Trondheim, Blutch, Crumb. L’album imprimé à 100 000 exemplaires sera présenté en avant-première pendant le festival et disponible en librairie le 5 février au prix unique de 10 euros, bien évidemment « l’intégralité des bénéfices sera reversée aux familles des victimes. »
psiko2015A noter que les noms de Cavanna, Choron, Gébé, fondateurs de l’hebdomadaire, rarement cités depuis le 7 janvier, figurent dans l’ouvrage.

Special-CharUn livre collector, mais aussi des revues de BD collector. Après Spirou, Casemate « L’esprit BD » propose un hors-série spécial « 277 dessinateurs sont Charlie », avec 32 pages de dessins hélas pas toujours très inspirés de « dessinateurs se sentant un peu Charlie », et « un peu Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinski,… » etc..
Autre magazine, le Psikopat de Carali, qui lui mêle depuis longtemps dessins sur l’actualité et bandes dessinées, et dont le numéro de février est dédié au victimes de Charlie Hebdo avec un dessin de couverture signé Coco (en illustration).

« La Bd solidaire » titre Le Monde dans son édition du 28 janvier 2015, oubliant que le milieu de la BD et celui du dessin de presse n’ont jamais fait bon ménage. Qui se souvient des articles de Charlie Hebdo dénonçant les dérives mercantiles du festival, il est vrai sponsorisé à l’époque par les hypermarchés Leclerc ? Aujourd’hui, c’est Cultura, la Caisse d’Epargne, la SNCF, Sodastream, GDF Suez, qui participent à la glorification de Charlie Hebdo. Il n’est pas sûr que Cabu, Charb, Tignous, Honoré, et même Wolinski, Grand Prix 2005 à l’usure, auraient vraiment apprécié cette récupération posthume.

Les dessinateurs solidaires entre eux, faudrait-il plutôt écrire, car vivre de ce métier est déjà difficile, en mourir encore plus. f.f.

Mourir de rire avec Ivars

mardi 28 octobre 2014

10422016_560763184069934_2041126062895840093_nJ’aime bien l’humour d’Eric Ivars.
Je sais, c’est un peu court comme analyse critique mais il vient de publier un livre, comme ça chacun pourra se faire une idée. En tout cas il ose encore, à notre époque trop bavarde, le dessin sans parole (ou presque), nous obligeant à réactiver nos neurones. Rien que pour ça il mérite toute notre reconnaissance.

Eric Ivars (Fluide glacial, Psikopat) « Suicides de ménage, l’intégrale », « mille méthodes pour se suicider dans la joie ».

Le site Internet d’Ivars (où on peut se procurer entre autres friandises le livre) et sa page Facebook.

10689790_540607959418790_1314303351034684458_n