Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Charlie Hebdo’

Exposition Je suis Charlie à Rabastens (Tarn)

Vendredi 27 février 2015

Ce n’est pas en annulant des expositions dédiées au dessin de presse que l’on défendra le métier et la liberté d’expression, mais plutôt en multipliant leur nombre…

charlieAffiche-def

Val de mauvaise augure

Jeudi 26 février 2015

Après s’en être mis plein les poches (directeur, actionnaire, etc.) lors de son passage à Charlie Hebdo et l’avoir quitté, laissant le journal exsangue, Philippe Val donne ses avis :

ValObsPour ceux que ça intéresse cliquez sur l’image.

Charlie Hebdo, la bonne fortune des avocats

Mercredi 25 février 2015

« Mais que va faire Charlie Hebdo de tout son argent ? » BFM Business

« Charlie Business croule sous les millions, mais ne sait qu’en faire » Economie matin

« Charlie Hebdo » face à un afflux d’argent inédit » Le Monde

« L’argent de «Charlie Hebdo», un cadeau empoisonné ? » 20 minutes

Malka vu CabuDébuts de réponses dans Le Monde où l’avocat médiatique du journal, Richard Malka, détaille longuement le montant des sommes reçues et s’interroge « Comment repartir ? Il n’y a pas de règles évidentes, cela va prendre des mois », il rajoute «  L’ampleur du soutien reçu nous donne aussi des obligations. Il est indispensable qu’une partie des recettes aille à une fondation qui a un but plus large : soutenir le dessin de presse. Par la formation, la pédagogie dans les écoles ou l’aide aux dessinateurs dans le monde. »

Quel énorme boulot procédurier effectivement, mais on ne sait pas si les honoraires seront facturés à l’heure, ou si le « groupe d’avocats » cité dans l’article, reversera – comme tant d’autres… – ses bénéfices aux familles des victimes et à Charlie Hebdo ? f.f.

Illustration : Richard Malka vu par Cabu (2002 ?).

 

Charlie Hebdo c’est reparti !

Lundi 23 février 2015

La Une du prochain Charlie Hebdo  (n°1179) tiré à 2 500 000 exemplaires (qui se rajoutent aux 220 000 abonnés) et avec deux « nouveaux » dessinateurs, Pétillon (du Canard enchaîné) et Dilem (source Libération).

718368-charlie

Foutons la paix à Charlie Hebdo

Vendredi 20 février 2015

MondemagTrop de chagrins, trop d’argent, trop de charognards, trop de Richard Malka, trop de problèmes de recrutement, trop de peurs, trop de pression, les défis que doit relever la rédaction de Charlie Hebdo pourraient sembler insurmontables.
A moins de la laisser les résoudre elle-même.
N’oublions pas que le journal ne publiait pas que des caricatures de Mahomet et que les « survivants » et les autres auront à cœur de « réinventer » le journal selon le mot de Riss, ne serait-ce que pour honorer la mémoire des douze personnes assassinées le 7 janvier 2015 dans ses locaux.
Ce qu’il y a de terrible avec les médias c’est qu’ils exploitent sans aucun scrupule les deux versants d’une actualité. Après avoir accompagné le mouvement Je suis Charlie, voilà qu’ils découvrent la parole de tous ceux qui ne sont pas Charlie, ou qui ne le sont plus.
C’est le cas de M le magazine du Monde qui, sous le titre racoleur « Une résurrection sous tension », consacre sa Une illustrée d’une photo du numéro « historique » chiffonné sur fond rouge sang, et sept pages au « casse-tête de la reconstruction ».
Vous n’y trouverez rien de plus que ce qui a déjà été écrit par Les Inrocks, Libération, ou sur ce blog ces dernières semaines.
Gardez donc vos euros pour acheter Siné mensuel ou le nouveau numéro de Zélium qui vient d’arriver dans les kiosques, et pourquoi pas, Charlie Hebdo qui reparaît mercredi prochain. Comme quoi ils sont capables de continuer à le faire vivre. f.f.

« Je pense que c’est une erreur de faire des caricatures de personnes vénérées par d’autres cultures. Ce serait une bonne idée d’arrêter de faire ces dessins. Les caricatures devraient principalement viser les politiciens de votre propre pays. » Hayao Miyazaki. Quand les artistes fixent eux-mêmes les limites de la liberté d’expression on devrait peut-être commencer à s’inquiéter.

« Charpie Hebdo » ne devrait pas paraître

Mercredi 18 février 2015

Un titre approximatif « Le Monde des médias », des titres accrocheurs, des articles souvent creux, les éditeurs de ce journal créé en 2009 publient aussi des journaux parodiques comme « Le Monte » et « Le Connard ». En 2010, le bimestriel « Le Monte » avait été condamné pour la publication de plusieurs photomontages de Nicolas Sarkozy « utilisant sans autorisation l’image de son visage » .

Les mêmes avaient donc l’intention de lancer en février 2015 un nouveau titre « Charpie Hebdo », mais, nous apprend Le Figaro (et L’Obs): « Dans un courrier recommandé daté du 30 janvier, Richard Malka, l’avocat de Charlie Hebdo a enjoint Sonora Média de renoncer avant le 8 février à cette publication prévue, selon lui, le 11 février 2015, soit « quelques semaines après les attentats terroristes qui ont été perpétrés le 7 et 9 janvier derniers (…) et qui ont causé la mort de dix-sept personnes ». Selon l’avocat : « Dans ce contexte, le titre Charpie Hebdo évoque évidemment de manière directe ces événements et les victimes, ce qui nous semble parfaitement indécent, étant précisé qu’il ne saurait revêtir un quelconque caractère humoristique, dépassant largement « les lois du genre » de l’humour satirique acceptable ».

Si le comportement nécrophage des éditeurs – qui publient en mars 2015 un nouveau titre racoleur « La presse satirique » consacré à Charlie Hebdo - est à dénoncer, on peut s’interroger sur les arguments assez étonnants de « lois du genre » et « humour satirique acceptable » utilisés par un des avocats de Charlie Hebdo.

6a00e008dcef0a883401b7c73b7af4970b-500wi

6a00e008dcef0a883401b8d0d85846970c-500wi

6a00e008dcef0a883401b7c7466d3c970b-500wi