Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Charlie Hebdo’

Les Unes « historiques » de Charlie Hebdo

Mardi 30 septembre 2014

ECH-unes-69-81-400Après les livres publiés par les éditions Hoëbeke (Les années Charlie, 2004, Hara- Kiri Les belles images, 2008, Le Pire d’Hara-Kiri, 2010, Hara-Kiri, jusqu’à l’os, 2011), Glénat (La gloire de Hara-Kiri, 2014), sans oublier « Bête, Méchant et hebdomadaire » de Stéphane Mazurier ( Buchet-Chastel, 2009), il ne restera bientôt plus rien à publier sur la fabuleuse épopée éditoriale Hara-KiriCharlie Hebdo.
Un dernier album volumineux, à paraître le 2 octobre 2014, va peut-être clôturer cette série de livres nostalgiques (à moins que Delfeil de Ton nous livre un jour son récit complet de cette époque…).

« Charlie Hebdo – 1969 Les Unes 1981» propose sur 320 pages, la totalité (700) des désormais mythiques premières pages de L’hebdo Hara-Kiri et de Charlie Hebdo parues au siècle dernier (y compris celles de l’éphémère Charlie matin). Elles sont signées Cabu, Carali, Pr Choron, Dimitri, Fournier, Gébé, Golo, Hugot, Nicoulaud, Reiser, Siné, Willem et Wolinski.

Dans son texte de présentation Charb, aujourd’hui directeur de la nouvelle version de Charlie Hebdo, écrit « J’ai appris à lire à l’école, mais j’ai appris à lire un dessin dans Hara-Kiri et Charlie Hebdo. Il paraît que Cavanna disait qu’un bon dessin devait être un coup de poing dans la gueule… Qu’est-ce que je m’en suis pris ! On dit que les dessins de Hara-Kiri et de Charlie Une-Hebdo-Hara-KiriHebdo étaient violents, mais ils l’étaient cent fois moins que la connerie qu’ils dénonçaient ! »

A noter le travail de Harold Peiffer et Philippe Ghielmetti sur la maquette qui restitue la plupart des Unes « dans leur jus » même si l’on peut regretter quelques numéros présentés sans le logo-titre. Quelques lignes en signalent la raison  à la fin de l’ouvrage « La couverture n°367 et les logos Hara-Kiri n’ont pu être reproduits. Pour les couvertures de la période Hara-Kiri, seuls les dessins de Une ont été utilisés. » Pour mémoire le logo-titre de l’Hebdo Hara-Kiri intégrait un dessin de Cavanna (voir illustration).

« Charlie Hebdo – Les Unes – 1969 à 1981» est publié par les éditions Les Echappés-Charlie Hebdo. 39 euros.

Depuis des années les Unes et couvertures des éditions des Trois-Portes sont également visibles sur Internet : http://palladio.free.fr/harakiri/

Télérama dialogue avec 2 dessinateurs

Lundi 29 septembre 2014

Meurisse-Orsay-221x300Catherine Meurisse, dessinatrie et auteure BD (Charlie Hebdo) et Riad Sattouf (Fluide glacial, Charlie Hebdo), auteur BD et réalisateur, sont les seuls dessinateurs invités à la journée « Télérama dialogue #2 » qui se déroulera le lundi 29 septembre 2014 au Théâtre du rond-point, 2, bis avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris.

L’hebdomadaire présente ainsi ses rencontres « Toute la rédaction de Télérama se mobilise une journée durant pour célébrer le travail d’artistes, créateurs et intellectuels avec lesquels l’hebdomadaire entretient une relation singulière. Chaque journaliste a choisi d’interviewer selon son goût, sa curiosité, une personnalité marquante – arabe_c12-tt-width-300-height-430-bgcolor-FFFFFFprésente ou pas dans l’actualité de cette rentrée culturelle, star dans sa discipline ou pas encore révélée au plus grand nombre. L’occasion, pendant toute une journée, d’entendre parler littérature, cinéma, musique, design, théâtre, photographie, BD, mais aussi journalisme et sciences humaines… »

La rencontre avec Catherine Meurisse est programmée à 15h, salle Jean Vauthier, et celle avec Riad Sattouf à 19h 30, salle Jean Tardieu. Tarif unique : 4 euros la rencontre. Programme complet sur le site de Télérama.

En illustration, les derniers albums publiés par Catherine Meurisse et Riad Sattouf.

Jean-Jacques Pauvert aimait aussi le dessin

Dimanche 28 septembre 2014

Bizarre36-37Jean-Jacques Pauvert qui vient de décéder à l’âge de 88 ans a été l’éditeur de nombreux ouvrages consacrés à l’érotisme et au Marquis de Sade, mais il a aussi été l’éditeur historique de Siné dont il publiera en 1955 le premier livre « Complaintes sans paroles ».

La même année il reprend la revue Bizarre, créée par Éric Losfeld, une publication qui compte parmi ses collaborateurs Raymond Queneau, Jean-Christophe Averty, François Caradec, Michel Leiris, Michel Laclos, Jacques Sternberg, mais aussi les dessinateurs Cardon, Siné, Wolinski, Topor, Magritte, Gourmelin, Folon, Chaval, Fred, Gébé, Mose, Solo, Ylipe, Cabu, Maurice Henry, Copi, Grove, Tetsu, Morez, Avoine, Bonnot, entre autres.

Jean-Jacques Pauvert publiera ensuite d’autres livres de Siné «Portée de chats » (1957), «Les proverbes» (1958), «Les Chats» (1959), «Tout ça n’est rien quand on a la sainteté» (1959), «Dessins avariés» (1960), «Dessins de l’Express – tome 1 » (1961), « Dessins de l’Express – tome 2 » (1963), «Haut le cœur ! » (1965), «C.I.A.» (1968), et «Erotissiné» (1980).
 
En 1961, Jean-Jacques Pauvert aidera Siné à créer l’hebdomadaire « Siné Massacre » (mensuel pour les deux derniers numéros) qui ne verra paraître que 9 numéros et récoltera 9 procès.

Lors des évènement de mai 1968, Jean-Jacques Pauvert aide encore Siné à la création de « L’Enragé » qui n’aura que 12 numéros mais le journal donnera l’idée à Cavanna, Georges Bernier-Pr Choron, et à l’équipe du mensuel Hara-Kiri, de créer en 1969 « L’Hebdo Hara-Kiri » qui deviendra par la suite « Charlie Hebdo ».

Hommages d’été : De Funès dans Charlie Hebdo

Mercredi 30 juillet 2014

DeFunesCharlieH Louis de Funès «  L’un des acteurs les plus populaires du cinéma français » aurait eu 100 ans le 31 juillet s’il n’était pas mort en 1983.

Il faut donc s’attendre à une avalanche de rediffusions de ses films et d’hommages en tout genres. Parmi ceux-ci, un numéro spécial de Charlie Hebdo « Louis de Funès un génie français » avec « une interview exclusive de ses fils, un témoignage de sa petite fille, un entretien avec le réalisateur Serge Korber et des documents exclusifs issus des archives familiales. » L’hebdomadaire annonce également des contributions de Michel Drucker, François Morel, Mathieu Madenian.

Ce blog étant consacré à l’image dessinée, on n’en aurait pas parlé – l’œuvre dessinée de de Funès est assez méconnue – si ce numéro, en vente pendant deux mois en kiosques, ne contenait des dessins de Cabu, Charb, Luz et Riss.

Lecture d’été : Les Dossiers du Canard enchaîné

Vendredi 25 juillet 2014

Le n°132 des Dossiers du Canard enchaîné consacré aux « nouveaux rois du rire » utilise le détail d’une peinture de Yue Minjun pour illustrer sa couverture. Présentée comme un extrait de « Sky » en fait l’image est tirée d’un autoportrait sans-titre également utilisé pour l’affiche et le catalogue de la rétrospective du peintre chinois « L’ombre du fou-rire » organisée en 2013 par la Fondation Cartier à Paris.

A l’intérieur on trouve des dessins – tous en couleurs – de Cabu, Delambre, Kerleroux, Lefred-Thouron, Mougey, Kiro, Pancho, Pétillon, Wozniak. A noter que les dessinateurs – en dehors de Kiro – semblent avoir eu quelques difficultés avec la ressemblance des humoristes caricaturés.

Si le Canard se consacre un article de trois pages rappelant que « Cela fera bientôt cent ans que « le Canard » se marre », et un supplément au Centenaire de 14-18 sous le titre «  Le Canard part en guerre », la rédaction ne comptabilise pas la presse satirique, Charlie Hebdo, Siné mensuel, parmi ces « nouveaux rois du rire ».

Charlie Hebdo, tout doit disparaître

Mercredi 28 mai 2014

Besoin de place ou de trésorerie, Charlie Hebdo propose jusqu’au 15 juin 2014 un rabais de 50% sur la vente – en ligne - de journaux au numéro, les hors-série, et les objets dérivés.