Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Christian Delporte’

7 janvier 2015 : 1 an

dimanche 3 janvier 2016

Une semaine de commémorations en tout genres pour le premier anniversaire du massacre de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Une débauche d’hommages, sincères pour certains, dont la liste n’est pas exhaustive :

ICONOCLASTES ET LEGION D’HONNEUR

millon CharlieIls en auraient bien rigolé, s’ils étaient encore là.

Le Monde :

« Les victimes de « Charlie » « Parmi les personnes nommées au grade de chevalier figurent les dessinateurs Charb, Cabu, Honoré et Tignous, la chroniqueuse Elsa Cayat et le correcteur Mustapha Ourrad, tués par les frères Kouachi le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo. Le dessinateur Georges Wolinski et le chroniqueur Bernard Maris, qui ont aussi trouvé la mort dans l’attentat contre la rédaction de l’hebdomadaire satirique, avaient déjà été distingués − au même grade −, le premier en 2005, le second en 2014. Le journaliste Michel Renaud, qui avait été invité au siège de Charlie Hebdo et décoré le 24 juillet, ainsi que l’agent de maintenance Frédéric Boisseau, abattu dans l’immeuble du journal et décoré le 20 janvier, reçoivent la même distinction. »

Illustration : dessin de Million en janvier 2015 (on lui pardonnera de les avoir dessiné en anges et au ciel).

MAIRIE DE PARIS, CHARLIE, ET JOHNNY HALLIDAY

Halliday CharbExit, semble-t-il « une exposition avec pour thématique “Le dessin de Presse” » pour laquelle la Mairie de Paris avait lancé le 15 avril 2015 un appel d’offre, ce sera finalement un hommage public place de la République le 10 janvier 2016.

Europe 1 :

« Il avait été approché, il a finalement accepté. Selon nos informations, Johnny Hallyday sera bien présent pour la cérémonie de commémorations des attentats de Charlie Hebdo, prévue le 10 janvier place de la République. “Un dimanche de janvier”. Bouleversée par les attaques terroristes, la vedette du rock français avait sorti une chanson intitulée “Un dimanche de janvier” pour rendre hommage aux victimes et à la grande marche du 11 janvier qui avait suscité tant d’espoir dans le pays. C’est naturellement ce titre que Johnny Hallyday interprétera pour la cérémonie. Celle-ci ne sera pas un concert avec défilé de vedettes, mais bien un moment de recueillement. On y entendra les chœurs de l’armée française, puis le rockeur seul, point d’orgue d’une série de commémorations. Série de commémorations.

A partir de mardi prochain en effet, trois plaques commémoratives seront dévoilées. L’une devant les locaux de Charlie Hebdo, une autre boulevard Richard-Lenoir, là où le policier Ahmed Merabet avait été assassiné par les frères Kouachi. La dernière sera apposée devant l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, où Amedy Coulibaly avait perpétré une prise d’otages. Enfin, une autre plaque sera dévoilée à Montrouge, là où la policière municipale Clarissa Jean-Philippe avait été abattue. François Hollande a prévu d’assister à toutes ces commémorations. »

LE CANARD N°4966 page 7Illustration : Une du n°757 dessinée par Charb.

UNE JOURNEE SPECIALE SUR FRANCE INTER

CX0ZmrsWYAAFB48France Inter la station dirigée (de 2009 à 2014) par Philippe Val, ex directeur de Charlie Hebdo de 2004 à 2009, propose le 6 janvier une journée spéciale à l’occasion de la parution d’un numéro spécial de 32 pages, diffusé à 1 million d’exemplaires.

A ce propos, Le Canard enchaîné publie dans son n°4966, un écho faisant état de la mise à l’écart d’une partie de l’équipe (doc ci-contre) à cette journée. Une accusation que Anne Hommel, communicante de crise (et semble-t-il toujours présente dans l’équipe du journal), qualifie sans doute en tant que spécialiste, « d’enfumage ». (Merci à D. B.).

En illustration, la Une du n° spécial dessinée par Riss.

LE LIVRE DE MARYSE WOLINSKI

Livre MaryseParution le 7 janvier du livre “Chérie, je vais à Charlie” de Maryse Wolinski (Seuil). La femme du dessinateur Georges Wolinski y évoque sa vie avec lui et mène son enquête pour essayer de comprendre comment cette journée du 7 janvier a pu avoir lieu.

Extrait de l’article que Les Inrocks a consacré au livre :

« La tristesse et le déni, les deux phases par lesquelles est passée Maryse Wolinski, font ensuite place à la colère et au besoin d’avancer : “Je me suis rebellée contre moi-même.” Elle essaye alors de comprendre ce qui a pu amener à la tragédie du 7 janvier : “Y a-t-il quelque part un coupable ? J’interroge, j’écoute, je lis”. La journaliste s’interroge, par exemple, sur le manque d’effectifs pour protéger la rédaction, en dépit des multiples menaces qu’ont subies ses membres. Ou le faible niveau de sécurité du nouvel immeuble de la rédaction. Elle déplore aussi le peu d’entraînement des policiers pour se défendre face aux attaques terroristes : “Aujourd’hui, malgré les menaces, les policiers français de base, qui ne relèvent ni du GIGN, ni du Raid, ni de la BRI, ne sont pas en état de répondre à la menace terroriste.” »

SOIREE SPECIALE SUR ARTE

Le 5 janvier 2016, Arte diffusera plusieurs documentaires pour décrypter la série d’attentats qui ont frappé la France en 2015. Parmi ceux-là :

23h 25  : “La caricature tout un art !” – Documentaire de Laurence Thiriat. Histoire de la caricature, de ses balbutiements à l’avènement de Charlie Hebdo. Avec la participation de la dessinatrice Camille Besse et de l’ineffable et incontournable « historien » de la caricature, Guillaume Doizy.

La bande annonce (cliquez sur l’image) :

Camille Arte

00h 20 : “Fini de rire” – Documentaire d’Olivier Malvoisin. Rediffusion. Au fil du récit, en Israël, Palestine, Allemagne, Tunisie, France, Belgique et aux états-Unis, le film trace les contours des tabous contemporains et s’interroge : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ?

707192-une-charlieFRANCE 2 RETRACE LES ATTENTATS DE JANVIER 2015

Un documentaire « exceptionnel » sur France 2 « Janvier 2015 : au cœur des attaques » de Dan Reed. Sans doute beaucoup mieux que le film bricolé en toute hâte « L’humour à mort » de Daniel Leconte qui a connu un bide en salle avec moins de 10 000 entrées lors de sa première semaine. Programme de la soirée du 7 janvier sur France 2 :

20h45 : Envoyé Spécial en direct (inédit – 120’). Les équipes d’Envoyé Spécial reviendront sur les attentats qui ont bouleversé le pays en proposant une émission spéciale en direct présentée par Guilaine Chenu et Françoise Joly.

22h40 : Complément d’enquête – Les documents de Complément  (inédit – 80’). Documentaire Janvier 2015 : au cœur des attaques, réalisé par Dan Reed et coproduit par Amos Pictures – Premières Lignes pour HBO, BBC et France 2. Nicolas Poincaré recevra ensuite en plateau un invité qui apportera son éclairage sur ces événements.

A lire à propos du travail de Dan Reed l’article que lui a consacré L’Obs : « Charlie Hebdo : un documentaire qui fera date »

En illustration : la Une de Charlie Hebdo n°1178, dessinée par Luz.

COLLOQUE A LA BPI CENTRE POMPIDOU PARIS

La Bibliothèque Publique d’information du Centre Pompidou à Paris organise les 8 et 9 janvier 2016 le colloque “Humour et société : le rire dans tous ses éclats” avec la participation de nombreux spécialistes, humoristes, cinéastes, sociologues, universitaires.

A noter le parmi les débats le samedi 9 janvier de 18h30-20h « Après Charlie : le dessin de presse en France », avec la participation de Christian Delporte, historien, Professeur à l’UVSQ, Thibault Soulcié, dessinateur de presse (L’Equipe, Télérama.fr, La Revue dessinée), et Maël Nonet qui parlera de la création de journaux.

A VOUS DE VOIR

Le lundi 4 janvier, à 20h55, NRJ 12 proposera un numéro spécial et inédit de “Crimes”, présenté par Jean-Marc Morandini :  “Janvier 2015 : la France tremble”. Un « document exceptionnel », ainsi qualifié par le blog de… Jean-Marc Morandini.

Ménégol dessine pour NKM

vendredi 13 mars 2015

515x330_marquer-premier-anniversaire-anne-hidalgo-tete-mairie-paris-nkm-principale-rivale-recours-caricatureOlivier Ménégol dessinateur « taquin » du Figaro.fr, connaît son heure de gloire avec une série de cinq dessins commandée par Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), et qui doit illustrer comme nous l’apprend 20 minutes une campagne contre Anne Hidalgo maire de Paris. « La droite se met aux caricatures » titre le quotidien (édition imprimée) qui en profite pour interroger deux éminents spécialistes de l’image en politique, Christian Delporte, et Fabrice D’Almeida qui explique « C’est certes une façon judicieuse de mettre les rires de leur côté. Le souci, c’est que des politiques, qui sont censés représenter une forme de rationalité dans l’action, en viennent à utiliser de plus en plus souvent des armes qui tournent le politique en dérision. Dans ce cas, c’est la démocratie qui perd. A force de tourner tout en satire, on s’éloigne du débat de fond. »

20 minutes signale aussi que « Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, avait ainsi fait appel à Louison (L’Obs, Marianne, Charlie Hebdo…) [sic], pour croquer une conférence de presse sur la préparation de la Conférence des Nations unies sur le climat, qu’accueillera Paris à la fin 2015. » (La même dessinatrice a également illustré une campagne gouvernementale pour la “Loi Macron”).

Sur le site d’Olivier Ménégol on découvre que « Depuis 2012, de nombreux dessins ont été sélectionnés pour l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché », et que parmi les autres métiers qui doivent lui permettre de vivre, il y a aussi la photographie et le design (on peut acheter directement sa « Lunar table© »).

En 2013, dans une interview à Caricatures & caricature il déclarait « Mes dessins ne sont pas repris dans la version papier. Une présence quotidienne me parait difficilement envisageable car c’est un exercice très difficile et périlleux de prétendre faire sourire les gens au quotidien. De plus je serais contraint d’abandonner mon métier actuel d’architecte d’intérieur ». Dans le même entretien il rappelait : « et n’oubliez pas que le Figaro ne me paye pas pour mes dessins. Difficile de se ranger derrière une entreprise avec qui vous n’avez pas de contrat, ni engagement ! Je tiens vraiment à cette neutralité. Je ne sais pas comment me classer car il faut toujours être classé quelque part pour exister. Je lis l’actu, une m’inspire, je fais un dessin et c’est tout. Figaro ou pas Figaro. »

A noter que l’on retrouve aussi Olivier Ménégol, sur le site de la société Ménégol « second œuvre – architecte conseil », créé en 1933, de quoi travailler gratuitement pour Le Figaro.

Un livre sur la “violence satirique”

mercredi 4 février 2015

Caricature NMPrésentation par l’éditeur du livre collectif “La caricature et si c’était sérieux ?” sous-titré “Décryptage de la violence satirique”, à paraître le 15 février 2015 aux éditions Nouveau monde :

“Janvier 2015 a placé la caricature et le dessin de presse au cœur de tous les débats. Après le temps de l’émotion doit venir celui de l’intelligence, et de la pédagogie. Ce livre illustré offre à tous (citoyens, élèves et enseignants) des clés pour comprendre la place du dessin satirique dans la République, son rapport avec les pouvoirs et les religions. Il s’agit aussi de comprendre quelles transgressions sont permises en démocratie et quelles autres ne le sont pas, et pourquoi. Tous les auteurs, mobilisés dans des délais exceptionnels, sont des spécialistes ayant publié de nombreux ouvrages sur la question. Les droits de l’ouvrage seront reversés à l’association Presse et pluralisme, puis à Charlie Hebdo.”

Textes de Pascal Ory, Christian Delporte, Laurent Bihl, Bertrand Tillier, Laurence Danguy, Emmanuel Pierrat, Marie-Anne Matard-Bonucci.

Disponible en version numérique.

Dessins de couverture Charles Philipon et Luz.

Suivez aussi Fait d’images sur Facebook

Merci à Christian M.

 

Caricatures Charlie Hebdo (petite) revue de presse

vendredi 21 septembre 2012

Les médias français continuent à s’enflammer sur le sujet des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo et en font des tonnes, en attendant un autre sujet bien croustillant qui leur permettra de s’autoalimenter. C’est émouvant la défense de la liberté d’expression.

Un retirage de 70 000 exemplaires (pas plus, car il n’y a pas de stock de papier disponible, selon Le Monde) de l’hebdo satirique est dans les kiosques ce matin.

L’Express.fr publie un diaporama de quelques Unes de Charlie Hebdo qui ont créé le scandale depuis 20 ans.

Qui « jette de l’huile sur le feu » ? Le Parisien.fr publie une photo (ci-dessous) pour illustrer la journée du vendredi 21 septembre… qui n’a pas encore commencé. La photo date de la veille et concerne les manifestations contre le film anti-islamique américain.

Le Parisien toujours, publie cette information : « En solidarité avec Charlie Hebdo, le mensuel satirique allemand «Titanic» illustre la une de son édition d’octobre d’un photo-montage montrant Bettina Wulff, l’épouse de l’ex-président allemand enlacée par un combattant musulman coiffé d’un turban et brandissant un poignard. Le titre parodique de la Une annonce : «l’Occident se soulève: Bettina Wulff tourne un film sur Mahomet».

Bettina Wulff, qui prend visiblement plaisir à être dans les médias, a fait couler beaucoup d’encre ces derniers jours, en raison de la publication de son livre autobiograhique à la mi-septembre où elle démentait une rumeur tenace l’accusant d´avoir été une call-girl. «Titanic» a apporté son soutien à «Charlie Hebdo» mais a décidé de ne pas publier lui-même les caricatures de Mahomet de l’hebdomadaire satirique français. »

Le Monde.fr publie sous le titre « Caricatures : Un phénomène émotionnel qui s’auto-alimente » un entretien avec Christian Delporte, historien des médias. Conclusion de l’article : « Le “buzz” est démesuré parce que nous sommes dans un moment d’extrême sensibilité par rapport à cette question religieuse. Les réseaux sociaux et les médias ont gonflé cette affaire. Les médias participent à un phénomène émotionnel qui s’auto-alimente. La preuve, vous m’interrogez. »

De Daumier à… Daumier ?

lundi 7 décembre 2009

Le dessin de presse, moins on en voit dans les journaux plus on en parle dans les colloques et les symposiums. Rappel, ce sera le cas le 9 décembre à la Bibliothèque Nationale de France de 14h à 18h, avec cette journée d’étude intitulée « Dessin de presse : patrimoine vivant d’hier et d’aujourd’hui ».

Au programme :

« Le dessin de presse est présent dans les collections de la BnF sous forme de milliers d’originaux, en particulier au département des Estampes et de la photographie, ou dans les périodiques conservés en majorité au département Droit, économie, politique. Le dessin satirique et d’humour prédomine. Il trouve ses origines dans des œuvres plus anciennes sous la pointe acérée d’un Callot ou le crayon d’un Daumier parmi tant d’autres artistes. La critique politique et sociale par le rire se perpétue jusqu’à nos jours même si l’on trouve dans la presse des dessins plus sérieux, dessins de prétoire ou illustrations d’articles. Permettre au public et aux chercheurs d’accéder à ces ressources est essentiel. Les intervenants de cet après-midi d’étude se proposent de donner un aperçu de la richesse de ce patrimoine iconographique ainsi que de montrer l’apport des nouvelles technologies pour sa mise en valeur et sa diffusion. »

Capture d’écran du site Caricatures et Caricature.

Capture d’écran du site Caricatures et Caricature.

Animée par Hélène Duccini (rédactrice web pour le site de l’Equipe Interdisciplinaire de Recherche sur l’Image Satirique) et Philippe Tastet (dessinatuer de presse qui accompagnera en direct les exposés par ses dessins), avec :
Michel Melot (conservateur général honoraire, ancien directeur du département des Estampes et de la photographie) : Introduction sur le dessin de presse et la caricature, Maxime Préaud (conservateur général, département des Estampes et de la photographie) : Les almanachs muraux illustrés sous le règne de Louis XIV : propagande et communication par l’image, Scylla Morel (doctorante à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en -Yvelines) : Dessins de Tim au département des Estampes et de la photographie : de l’original au pastiche, Guillaume Doizy (webmestre du site caricaturesetcaricature.com), Charb (dessinateur de presse et directeur de Charlie Hebdo), Chimulus (dessinateur de presse) : Dessin de presse et Internet, Christian Delporte (professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en- Yvelines) : Caricature – violence, censure et liberté : mise en perspective historique, Philippe Mezzasalma (conservateur, chef du service presse, département Droit, économie, politique) : Dessin de presse et numérisation à la BnF.
Modératrice : Héléne Duccini (maître de conférences honoraire en Histoire moderne à l’université de Paris X – Nanterre)

À lire en complément à cette journée l’entretien accordé par Martine Mauvieux, responsable du dessin de presse au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale de France, au très intéressant site Caricatures & Caricature.

Bibliothèque Nationale de France, Quai François Mauriac, 75013 Paris.

cabu-nord-eclairDe Cabu à… Siné !

On parle beaucoup de dessin de presse dans la presse, là aussi à défaut d’en publier. L’Alsace.fr passe en revue les livres parus en cette fin d’année, Plantu, Hara-Kiri, Delambre, et Nord Éclair nous fait part des confidences professionnelles de Cabu, invité le 6.11.2009 de l’Université populaire de Lille.

Extrait de l’article impertinent de Youenn Martin :

« Siné. Cabu élude d’abord la question. « Dans une économie libérale, c’est normal qu’il y ait de la concurrence, non ? » Mais un homme dans le public revient à la charge. « Non, je ne vais pas rejoindre Siné Hebdo, ce serait plutôt à Siné de revenir à Charlie Hebdo », répond le dessinateur, oubliant que Siné a été tout bonnement mis dehors de l’hebdomadaire satirique par Philippe Val. »