Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Berth’

Charlie Hebdo n’est pas mort

Jeudi 8 janvier 2015

Dessin de Zep pour son blog du Monde  et de Berth pour Urtikan.net :

wwwcharlie140108-Charlie-La-Suite-Berth

Charlie Hebdo n’est pas mort

Jeudi 8 janvier 2015

Dessin de Berth sur son compte Facebook :

10923541_10204700113715061_8874591171946799403_n

Une bonne année 2015 ! Suite

Mardi 6 janvier 2015

La suite des vœux de dessinateurs, avec Lefred Thouron,  Soulcié, Chimulus, Lasserpe, et Berth :10917104_10152570469982944_8914295612202316263_n

Lefred-2015bonne année 2015année 2015Berth-2015

Peut-on rire de la décapitation ?

Samedi 4 octobre 2014

Deux dessins de Berth publiés par Urtikan.net et dans Siné mensuel n°35 actuellement dans les kiosques.

141001-Berth-Hollande-Irak-Sans-dents-berth 140929-Berth-sine-mensuel

 

Rentrée offensive pour Siné mensuel

Vendredi 5 septembre 2014

sine-mensuel-34Siné mensuel publie son numéro de rentrée avec une Une très politique. A propos du contenu de ce n°34, Siné écrit dans sa Mini zone :

« On a passé des heures à enculer les mouches, à couper les cheveux en quatre, à fignoler l’adjectif, à trouducuter le conditionnel, à écarter les injures, à éviter les diffamations pour esquiver les coups bas et échapper aux procès !
Sacré boulot, car, personnellement, j’avais plutôt envie de me lâcher et de chier dans la colle mais on sait que des lascars mal intentionnés nous guettent, épluchent nos phrases, scrutent nos dessins, bien décidés à nous nuire et résolus à tenter d’avoir notre peau comme si on était Palestiniens aussi ! Pour eux, les crimes de guerre de l’armée israélienne sont la juste riposte aux “terroristes“ du Hamas et le fait de dénoncer ces massacres c’est de l’antisémitisme ! ».

jihomoiComme d’habitude le journal fait la part belle aux dessinateurs – Desclozeaux, Willem, Siné, Mix & Remix, Carali, Berth, Aranega, Mric, Lindingre, Faujour, Malingrëy, Geluck, Lasserpe, Jiho, Large, Kap, Willis de Tunis, Jean-Christophe Lie, et Sardon – notamment avec une nouvelle rubrique « La bande des Siné », qui dresse chaque mois, le portrait d’un des collaborateurs. Celle de ce numéro est consacrée à Jiho « qui fait son cinéma ».
En illustration Jiho fidèlement représenté par lui-même.

748 dessinateurs écrivent au ministère de la Culture

Mercredi 11 juin 2014

« Depuis l’annonce de cette réforme, des auteurs, certains très précarisés, d’autres ayant vendu des centaines de milliers de livres, ont déclaré qu’ils abandonnaient le métier. Ils sont écœurés, fatigués et ne croient plus en des lendemains meilleurs alors qu’ils sont les premiers acteurs, et pourtant les plus mal lotis, de la chaîne du livre. Au rythme où vont les choses, leur exemple sera bientôt suivi par de nombreux confrères. »

Ces lignes sont extraites de la lettre envoyée par 748 dessinateurs et scénaristes à la ministre de la Culture Aurélie Filipetti. Ils protestent contre l’augmentation subite de la cotisation de la retraite complémentaire obligatoire qui passerait de 1 à 8% à l’horizon 2016, comme l’indique le site ActuBD qui publie ce document (format PDF). Un courrier où figurent de grandes signatures de la BD mais aussi quelques dessinateurs de presse (Pétillon, Geluck, Catherine Meurisse, Nicolas Pinet, Soulcié, Berth, Goubelle).

Dans un des commentaires à cette lettre, un internaute écrit :

« Quand aux éditeurs… Il y a de tout. Je pense que Guy Delcourt et Jacques Glénat ne sont pas les nouveaux pauvres de la BD. La courbe du chiffre d’affaire augmente d’année en année alors que celui des auteurs à la courbe totalement opposée et qui s’écrase la g… En clair, chez ces éditeurs, les auteurs deviennent de plus en plus pauvres et les éditeurs de plus en plus riches. Il y en a qui se sucrent et d’autres qui n’ont même pas de quoi mettre du beurre dans les pâtes. Le ras le bol est général et le silence incroyable des éditeurs ne va pas aider à ce que ça s’améliore. Il est temps que les auteurs maitrisent eux même le fruit de leur travail. Si les éditeurs ne sont plus en mesure d’assurer un minimum de revenus aux auteurs, il est grand temps de s’en passer. »

Illustration : dessin de James qui figure dans la lettre à la ministre.