Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Lécroart’

Donald Trump, président des USA

mercredi 9 novembre 2016

Dessin de Cambon pour Urtikan.net, Lennart Gäbel, Lécroart, Mutio, Sié, Pessin pour Slate (© auteurs). Cliquez sur les dessins pour les agrandir :

160725-trump-liberty-cul-cambon14976930-1184524454949752-2397470821118105430-o14939488-563336393852710-4899737343949042395-o

15039685-685977664901089-5750089685874449068-opessin-trump14980833-502170246657921-8572712721335540880-n

Bon à Savoirs

jeudi 8 septembre 2016

hasard01Devenez encore plus intelligent avec La Petite Bédéthèque des Savoirs une collection de livres éditée par Le Lombard qui allie les compétences de spécialistes dans leur domaine et la qualité graphique des dessinateurs – Jochen Gerner, Marion Montaigne, Etienne, Lécroart, Julien Solé, Daniel Casanave, Hervé Bouhris, Fabrice Neaud, Alfred, Agnès Mauprès -, qui mettent en images leurs informations.

Présentation par l’éditeur : « Partant du constat que l’un des derniers grands territoires inexplorés de la bande dessinée reste le champ immense des sciences humaines et de la non-fiction, le concept de La petite Bédéthèque des Savoirs est simple : il s’agit d’une collection de bandes dessinées didactiques qui associe un dessinateur à un spécialiste.
La petite Bédéthèque ne s’interdit aucun domaine du savoir : science, histoire, philosophie, littérature, droit, géographie, technique, zoologie, économie, théologie, etc… mais aussi des thèmes plus actuels, tels que la pop culture ou les questions de société. Ces bandes dessinées ne sont donc pas construites comme des récits de fiction, mais comme des approches sérieuses, vulgarisées et ludiques. Le ton y est tantôt grave ou drôle, avec cette seule prescription que nous avons jugée nécessaire : les ouvrages seront compréhensibles à partir de 16 ans.”

Pour en savoir plus sur La Petite Bédéthèque des Savoirs

tatouage01d-auteur01requins01ai01

L’Atelier An-Girard ferme définitivement

lundi 30 mai 2016

Le mardi 31 mai 2016 à 18h 30 l’Atelier An-Girard, galerie créée par Danièle Delorme et animée par Marie-France Beaucourt, fermera définitivement ses portes. Les dessinateurs pour qui la galerie a longtemps été un des rares lieux parisiens où ils pouvaient se rencontrer lors des vernissages, sont invités à venir nombreux.

Photo (triste)  Atypical60

paris-atelier-andre-girard-closed

Texte de Janine Kotwica publié sur Facebook et sur son blog :

13305062_1240695025942576_3835121441495456439_o“L’Atelier An Girard, rue Campagne première, se trouve à deux pas du lieu où fut tournée la mythique scène finale d’À bout de souffle. Le lieu était convivial, exigeant dans ses choix, et privilégiait le dessin d’humour et l’illustration. Les vernissages y étaient animés, et tout ce qui compte dans le monde du graphisme envahissait alors gaiement les trottoirs, l’annexe d’en face et le bistrot d’à côté. Aidées efficacement par Marie-France Beaucourt, l’actrice Danièle Delorme et sa soeur Théote Grière s’étaient d’abord fixé comme objectif la valorisation de l’œuvre de leur père, le peintre, affichiste et dessinateur satiriste André Girard (1901-1968), puis elles ont jeté leur dévolu sur une joyeuse pléïade d’artistes, vivants ou décédés, éditant un catalogue pour chaque exposition. Se sont succédées, sur leurs cimaises, les œuvres de personnalités aussi différentes que Lionel Koechlin et Bosc, André François et Lécroart, Daniel Maja et Christophe Besse, Alexandre Trauner et Mose, Gus Bofa et Serge Hambourg, Karel et Cabu, Chaval et Trez, Blachon et Tetsu, et bien d’autres encore, sans oublier Avoine, ami de Guy Billout, qui l’avait introduit dans ce cénacle très masculin. Depuis, hélas! Danièle Delorme s’en est allée divertir les anges par delà les nuages, sous les applaudissements de ses collègues acteurs et les regrets du monde des arts graphiques.
La galerie, après une ultime exposition consacrée à André Girard, ferme ses portes.”

Illustration, peinture d’André Girard.

Fermeture, hélas définitive, de la galerie An. Girard

lundi 23 mai 2016

gus-bofa-invitationbeuville_invit-250x359gourmelin_invit-250x357

 

Le 31 mai 2016 à 18h 30, on partagera le “dernier verre de l’amitié” à la galerie Atelier An. Girard, un des rares endroits à Paris où l’on a pu voir exposés, depuis 1999, les dessinateurs Gus Bofa, Chas Laborde, Chaval, Bosc, Mose, André François, Beuville, Gébé, Gourmelin, Barbe, Kerleroux, Pierre Fournier, Lécroart, Boll, Cambon, Christophe Besse, Antonelli, Vial, Mougey, Trez, Soulas, Blachon, Napo, Maja, Lionel Koechlin, Guy Billout, Hin, Samson, Avoine, Jy, et bien d’autres. Liste complète et dessins sur le site http://www.atelier.angirard.com/.

Cette galerie avait été voulue par Danièle Delorme pour rendre hommage à son père le dessinateur André Girard* et pour promouvoir le dessin d’humour, l’illustration, sans oublier la photo une fois par an. Après la disparition l’an passé de l’actrice et productrice, ses héritiers ont semble-t-il eu d’autres priorités et ont décidé de la fermer définitivement.

Nul doute que les dessinateurs et les amateurs éclairés seront nombreux le 31 mai au 6 rue Campagne-Première, ne serait-ce que pour remercier Marie-France Beaucourt qui fut pendant de longues années l’âme bienveillante et attentionnée de ce lieu.

*La galerie An. Girard, 7, rue Campagne Première, 75014, présente actuellement des peintures et dessins de André Girard (1901-1968).

En illustrations, l’affiche de l’exposition Gus Bofa, Beuville, Gourmelin, Fournier, Gébé, et Mose.

fournier_pierre_invit_mygebe_invitmose_invit

Tous à Cergy pour faire du bruit

mercredi 23 mars 2016

L’édition 2015 était très réussie, il n’y a aucune raison que celle de cette année ne le soit pas tout autant. Du 1er au 18 avril 2016, place des Arts, Cergy, 95801.

TB INVITATION_1603_BDEF

Arts, humour et dessins à Marseille

jeudi 25 février 2016

Exposition “Quand le dessin humoristique regarde les arts” à partir du 26 février 2016 (et jusqu’au 24 avril) au Château de la Buzine (cher à Marcel Pagnol), parc des sept collines, 56, traverse de la Buzinz, 13011 Marseille. Avec des dessins de Ballouhey, Bridenne, Cambon, Caza, Flavien, Lécroart, Lerouge, Rousso, Scotto.

Texte de Tignous qui accompagne la présentation : “

« Un dessin réussi prête à rire. Quand il est vraiment réussi, il prête à penser. S’il prête à rire et à penser, c’est un excellent dessin. Mais le meilleur dessin est celui qui prête à rire et à penser, et qui suscite une forme de honte quand on se surprend à rire d’une situation grave. Ce dessin-là est alors magnifique, car c’est celui qui reste. » 

 

CARICATURE-INVITATION