Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Animation’

Un film brésilien primé au festival d’Annecy

Vendredi 20 juin 2014

Lu sur le site du magazine Première :

« Ca y est : le palmarès du 86ème Festival d’Annecy 2014 a été dévoilé. Et c’est Le Garçon et le monde qui triomphe, sans conteste. Le film d’Alê Abreu repart avec le Cristal du long métrage et le Cristal du public. Une (double) victoire sans appel qui arrive un an après que Rio 2096, également brésilien, a été couronné du Cristal suprême et qui confirme donc la bonne santé du cinéma d’animation brésilien. « Dès l’étape de la sélection, la montée en puissance de l’animation brésilienne s’est confirmée », a déclaré Marcel Jean, délégué artistique du Festival. « Le double sacre du Garçon et le monde envoie encore un signal fort de la vitalité de cette cinématographie. » Côté longs métrages, le délirant Les Amants électriques du vétéran Bill Plympton et le beau L’Ile de Giovanni de Mizuho Nishikubo (la cohabitation de Japonais et de Russes dans une île en 1945) repartent avec les Cristaux du Prix du Jury et de la Mention du Jury, respectivement. »

Fiche technique, interview du réalisateur, extraits et synopsis du film sur Première.

La BnF accueille la fête du Trophée Presse Citron

Mardi 25 mars 2014

L’école Estienne et la mairie du 13ème où se déroule traditionnellement la remise des prix étant mobilisés comme bureaux de votes pour les élections municipales, c’est à la Bibliothèque nationale de France que le Trophée Presse Citron a trouvé provisoirement refuge cette année. Les lauréats du 21ème Trophée Citron seront donc proclamés et fêtés ce jeudi 27 mars 2014, à 20h, au Belvédère, espace de prestige de la BnF.

Cette année encore, le Trophée Presse Citron propose un site Internet pour tout savoir de la manifestation, des concours, des participants, professionnels et étudiants (120 écoles d’art et de design de France), des nombreux partenaires, dont l’Atelier André Girard, Fluide Glacial, Charlie hebdo, et le magazine parisien Le 13 du mois, qui consacre plusieurs pages à l’événement toujours animé par l’énergie débordante de Luce Mondor et des élèves de l’école Estienne.

Un Oscar pour Mr Hublot

Lundi 3 mars 2014

Quelques lecteurs de ce blog vont sans doute chipoter « ce n’est pas du dessin comme Gustave Doré ou Louison », n’empêche, « Mr Hublot » le film en 3D des français Laurent Witz, Alexandre Espigares (et Stéphane Halleux, sculpteur belge et créateur du personnage de Mr Hublot), vient de se voir attribuer à Hollywood l’Oscar 2014 du meilleur court-métrage d’animation. Le dernier film français a avoir obtenu cette récompense est « Logorama » en 2010.

Le film co-produit par Arte qui l’a diffusé le 25 octobre 2013 a déjà été présenté et primé dans de nombreux festivals :
Grand Prix 3D / Prix Seine-Saint-Denis, Festival Dimension3, France, Warsaw film festival, Pologne, Siggraph,, Asia, Hong-Kong , Cinématou Festival, Suisse , Shnit, Suisse , Kundu Animation festival, Taiwan , Catalina film festival, États-Unis, Bradford Animation Festival, Royaume-Uni.

A noter que « Ernest et Célestine » de Benjamin Renner, Stéphane Aubier et Vincent Patar, produit par Didier Brunner, et réalisé en partie à Angoulême par le studio Blue Spirit pour Les Armateurs, n’a pas obtenu l’Oscar du long-métrage d’animation, finalement attribué à « La reine des neiges » produit par les studios Disney.

Jouez avec Jérôme Cahuzac

Vendredi 12 avril 2013

Ceux que l’affaire Jérôme Cahuzac n’a pas fait rire mais qui ont malgré tout envie de s’en amuser, peuvent jouer avec le Pac-huzac que nous propose le dessinateur Soulcié, et Kek : http://www.zanorg.com/prod/keksoulcie/pac-huzac.php La musique est aussi énervante que les mensonges de l’ex-ministre

Le joyeux Noël de Tomi Ungerer

Dimanche 16 décembre 2012

Importante actualité autour du dessinateur Tomi Ungerer avec : la sortie le 19 décembre 2012 dans les salles de cinéma des films « Tomi Ungerer, L’Esprit frappeur », de Brad Bernstein, de « Jean de la Lune », film d’animation de Stephan Schesch , et l’exposition « Tomi s’amuse. Jeux et jouets de la collection Tomi Ungerer », présentée jusqu’au 31 mars 2013 par le formidable musée Tomi Ungerer à Strasbourg.

A ces occasions plusieurs journaux lui consacrent des articles, dont M, le magazine du Monde. Début de l’article signé Emilie Grangeray :

« Six heures avec Tomi Ungerer  – un rêve. Six heures passées chez son éditeur suisse, Diogenes Verlag, qui a publié la quasi-intégralité de son œuvre. Un mot que ce « modeste arrogant » (comme il aime à se définir) refuse, lui préférant celui de « productions ». Un comble pour l’un des rarissimes artistes vivants à avoir son propre musée, ouvert en 2007 à Strasbourg et dont Thérèse Willer est la conservatrice. Auteur de plus de 140 ouvrages, beaucoup pour adultes – même si en France il est surtout connu comme lauréat du prix Andersen (1998), le Nobel de la littérature enfantine. Des livres dont il préférerait ne pas parler – car son travail, explique-t-il, a tellement évolué depuis. Ses brigands au cœur tendre et ogres assagis, devenus des classiques, ont pourtant révolutionné le genre… Il faut dire que, des tabous et des verrous, Tomi Ungerer en a fait sauter plus d’un. » [...]

Intégralité du texte à lire sur le site du Monde.

L’hebdomadaire Les Inrockuptibles consacre la Une du supplément régional de son dernier numéro à Tomi Ungerer avec un dossier spécial de 16 pages sur Strasbourg. En kiosque depuis le 10 décembre pour une durée de quinze jours, à Strasbourg, dans les régions Alsace et Lorraine et à Paris dans les Relay de la gare de l’Est.
Le prochain supplément sera consacré à  Angoulême.

En illustration l’affiche du film documentaire « Tomi Ungerer, l’esprit frappeur » et une de ses dernières affiches dessinée pour le film « La part des anges » de Ken Loach.

Little Nemo in Googleland

Lundi 15 octobre 2012

Le moteur de recherche sur Internet Google consacre son doodle du 15 octobre 2012 à une animation célébrant le 107 ème anniversaire de la bande dessinée « Little Nemo in Slumberland » publiée pour la première fois en 1905 par Winsor Mac Kay. Ceux qui ne connaissent pas encore ce chef d’œuvre ou ce créateur, peuvent en apprendre plus en cliquant sur la dernière image de la page qui renvoie sur la fiche Wikipedia de cet auteur.