Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour 2018

Les états en général du dessin de presse

vendredi 5 octobre 2018

Les Etats généraux du dessin de presse ou Cartooning Global Forum qui se sont déroulés dans l’enceinte de l’Unesco à Paris le 3 octobre ont réussi le tour de force de parler du dessin de presse pendant toute une journée sans en montrer un seul.

L’agence de communication Si/Studio Irresistible qui les organisait sous le parrainage de Chloé Verlhac-Tignous, avait pourtant réuni des dizaines de dessinateurs venant du monde entier, des Etats-Unis, à la Lituanie, en passant par le Tchad, le Maroc, la Syrie, la Malaisie, l’Iran, le Portugal, l’Afrique du Sud, la Russie, l’Algérie, le Mexique, etc.

Etaient également présents des représentants d’organismes officiels comme la BnF, le Clemi, ou la Maison du dessin de presse de Morges, des associations ; Le Crayon, Crayons Solidaires, Les Humoristes, France Cartoons, United Sketches, Cartoonists Rights Network International, National Cartoonists Society, Carton Club, Professionnal Cartoonists’ Organisation, Israeli cartoon association, Xindex, Culture Papier, des journaux ; Courrier International, Papiers Nickelés, Vigousse, Heb’di, Siné mensuel.

Beaucoup de monde, mais une liberté d’expression « chronométrée » à une minute (sic) pour chaque intervenant. En revanche pas mal de temps passé à présenter les invités, aux applaudissements qui les saluaient, et aux remerciements aux sponsors. Pas de débats approfondis, mais une succession de prises de paroles trop courtes, les longues pauses café étant censées selon les organisateurs favoriser les échanges et discussions libres. Dommage, car nombre de ceux qui avaient fait le déplacement auraient pu témoigner plus longuement des conditions d’exercice de leur métier dans leur pays. A noter la très faible présence de dessinateurs professionnels français.

Deux thèmes de travail étaient proposés « Le dessin de presse comme outil vecteur de paix et de justice, pour aider à l’efficacité des institutions et outils de promotion de l’égalité », et « Action et politique d’éducation dans les pays démocratique, action de sensibilisation, pédagogies et actions de terrain dans les situations de conflits sociaux ou politiques », mais rien sur la situation professionnelle ou économique des dessinateurs, sujets en principe évoqués dans des états généraux.

Au final, les organisateurs ont annoncé que cette rencontre serait reconduite pour deux ans encore, toujours au moment du festival de St Just le Martel partenaire de l’opération, avec l’appui de la Mairie de Paris qui recevait les participants en fin d’après-midi, et de l’Unesco. Parmi les bonnes idées émises, la demande de classement du dessin de presse au patrimoine immatériel de l’Unesco et la rédaction d’une charte du dessinateur de presse. Le contenu et les conclusions de cette journée devraient être mises en avant le 3 mai 2019 lors de la Journée Internationale de la liberté de la presse.

A suivre donc, l’année prochaine.

En illustration : dessin de Pétillon (1945-2018) publié dans Casemate n°99 – janvier 2017.

La mort de René Pétillon 1945-2018

dimanche 30 septembre 2018

Dessinateur de BD à succès (L’enquête Corse, entre autres albums), il a aussi été le scénariste du Baron noir, série dessinée par Yves Got et parue dans le quotidien Le Matin de Paris de 1976 à 1981. Pétillon était entré au Canard enchaîné en 1993 en même temps que Lefred-Thouron. Il avait quitté le journal à l’été 2017 officiellement pour cause de retraite mais surtout en raison d’un cancer qui l’a emporté. En novembre 2018 le festival BD Boom à Blois devait lui rendre hommage, ainsi qu’à son œuvre. Pétillon avait publié ses premiers dessins en 1968 dans L’enragé de Siné, en 2015 il avait apporté son soutien à Charlie Hebdo en dessinant pour l’hebdomadaire.

Son dernier livre de dessin de presse est “Un certain climat – 10 ans d’actu dans “Le Canard enchaîné” ” paru en 2017 aux éditions Dargaud.

Honoré revival

jeudi 27 septembre 2018

Parmi les innombrables regrets éternels que Honoré nous a laissé, il y a la solution à ce rébus dont personne jusqu’à présent a trouvé la solution. Celle ou celui qui trouvera la réponse ne gagnera rien si ce n’est d’avoir permis de se souvenir encore et toujours du talent de ce grand dessinateur.

En illustration, un extrait des quatre pages que Catherine Meurisse a consacré à Honoré dans le livre La Légèreté (Dargaud), et la couverture des 2 tomes de Rébus littéraires d’Honoré publiés par les éditions Arléa.

Choron revient (en librairie)

mercredi 26 septembre 2018

La vie du Professeur Choron paraît totalement invraisemblable. Pourtant tout est vrai dans “Vous me croirez si vous voulez” (éditions Wombat), de son enfance à son passage à l’armée et en Indochine, jusqu’à la folle aventure de la création d’Hara-Kiri mensuel, des éditions du Square, et de Charlie Hebdo terminée en 1981. Georget Bernier raconte tout, dans les détails, y compris comment il a sauvé Hara-Kiri en devenant le gigolo d’une milliardaire de 75 ans. Aimé, détesté, incompris, mais bourré de talents multiples, Choron a été un « un artificier fou de haut vol. Intransigeant. Noble. Céleste » comme l’écrit Jean-Marie Gourio co-auteur de ce récit.
Ce livre est la réédition de “Vous me croirez si vous voulez ” paru en 1993 (Flammarion). Cette nouvelle édition comporte de nombreuses photos et le récapitulatif des journaux, revues, livres que le Professeur Choron/Georget Bernier a contribué à faire paraître, de Zéro à La Mouise, en passant par Surprise, ou Grodada. Entre autres.

Dessin de couverture Kiki Picasso d’après une photo d’Arnaud Baumann.

Les résultats de la vente Bosc à Drouot

lundi 24 septembre 2018

Ce dessin de Bosc, Le labyrinthe de journaux (Collage/carton, signé. 75 x 55 cm, paru dans BOSC – De l’humour à l’encre noire, Musées de la ville de Strasbourg, 01/10/2014, p 58.) a emporté la plus importante enchère – 3510 euros – lors de la vente du 18 septembre à l’Hôtel Drouot organisée par la Maison Leclère et Alain Damman, le neveu du dessinateur. Environ 90 dessins sur 700 ont trouvé preneur (La totalité des enchères : http://leclere-mdv.com/html/resultats.jsp?id=92916).

La belle nature de Catherine Meurisse

dimanche 23 septembre 2018

« Hors du jardin, il y a le tumulte du monde ».

« Les grands espaces » nous propose une promenade agreste dans les souvenirs d’enfance de Catherine Meurisse. Un univers bucolique, calme et tranquille (pas toujours), où l’on croise Baudelaire, Pierre Loti, Zola, Marcel Proust, Montaigne, Schiller, St Simon, Diderot. Mais aussi Fragonard, Watteau, Poussin, Caravage, Courbet, et surtout une nature réconfortante mise en images et racontée avec beaucoup d’humour par une de nos plus grandes dessinatrices actuelles. Editions Dargaud.