Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Hommage’

Disparition de Jean-François Arrigoni-Neri à l’âge de 77 ans.

Mardi 25 novembre 2014

visu_c_gf7Après des études de gravure à l’École Estienne Jean-François Arrigoni-Neri dessine pour la publicité dans un style proche de l’américain Norman Rockwell à qui il rend un hommage graphique sur son site Internet. Premier Prix de France des Arts Plastiques en 1988, Grand Prix de l’Illustration en 1986, Marker d’Argent pour la meilleure illustration publicitaire en 1983, il signera des affiches pour Hermès, Guerlain, Guy Laroche, Citroën, Honda et pour de grands événements sportifs : 24h du Mans, Voile, Rugby, Roland Garros, PSG.

Jean-François Arrigoni-Neri a également illustré de nombreux livres. Depuis quelques années il se consacrait à la peinture orientaliste. Le texte suivant est extrait du dossier de presse qui annonçait sa dernière exposition au mois d’avril 2014 à la galerie Vivienne à Paris :

[...] « Jean-François Arrigoni-Neri ne peint pas pour se regarder, il peint pour celui qui regarde. Il peint pour restituer la vitalité de son regard, qui sait s’arrêter sur l’émotion fugace, sur l’effort de l’instant, sur la vitesse du présent qui est déjà un passé ». (Roland Flak – critique d’art) Comme jadis Ingres, Delacroix, Courbet, utilisaient la Camera Obscura, JF Arrigoni-Neri s’aide de la photographie, comme il le ferait d’un carnet de croquis. À partir de plusieurs clichés, il compose son œuvre, ajoute, retranche, modifie, enrichit, colorie, recherchant plus d’harmonie, d’équilibre et de force, afin d’obtenir l’image qu’il a, lui seul, en tête et dont il va s’inspirer pour tracer sur la toile un dessin précis (sa maîtrise du dessin est héritée de son premier métier de graveur), avant de passer à la couleur à l’huile et à des jeux de glacis pour terminer. « Je réalise moi-même mes huiles avec des pigments que je sélectionne, mes mélanges sont faits pour tenir dans le temps. » [...]

Damien Colcombet, sculpteur animalier propose une visite de l’atelier de Jean-François Arrigoni-Neri et un article de René Fagnoni (2000).

Merci à J-J L.

Arrigoni

Décès d’Alain Grandremy

Jeudi 20 novembre 2014

mric-st-just-227x300Nous apprenons le décès d’Alain Grandremy. Il a été pendant plus de 20 ans secrétaire de rédaction au Canard enchaîné. Véritable passionné du dessin de presse il a beaucoup fait pour les dessinateurs en soutenant et en participant à l’organisation de nombre de festivals.

Il avait quitté fâché l’hebdomadaire satirique après que la direction lui ait reproché d’avoir organisé une exposition pour les 80 ans du journal.

Le dessinateur Jean-Denys Philippe qui nous communique la mauvaise nouvelle nous précise qu’il sera incinéré demain vendredi 21 novembre 2014 à Villedieu les Poêles (il aurait aimé l’ironie du nom) dans la Manche.

Illustration : Alain Grandremy avec M’ric en 2011 lors de la remise du Prix du Manchot qu’il avait créé pour St Just-le-Martel (photo Lacombe).

Alain Grandremy sur Facebook

Thierry Noir et le mur de Berlin

Mercredi 12 novembre 2014

Alors que les célébrations du 25ème anniversaire de la chute du mur de Berlin fleurissent un peu partout dans les médias, Le Monde a eu la bonne idée de faire revivre l’évènement à travers les souvenirs de Thierry Noir « street artist » installé dans la ville allemande depuis 1982.

 Extrait : [...] « Avril 84, deux ans déjà que Thierry Noir vit à Berlin. La proximité du mur le provoque presque physiquement. Christophe Bouchet n’est pas en reste. Une nuit, ils décident donc d’aller peindre le pan de mur derrière leur foyer. Ils se relaient à tour de rôle : lorsque l’un guette, l’autre, juché sur une échelle, peint à l’aide de rouleaux. Le mur n’est pas une toile vierge : ça et là, des badauds ont griffonné des slogans militants ou des messages personnels. Personne, en revanche, n’a encore peint le mur sur toute sa hauteur comme eux cette nuit-là. D’autres expéditions nocturnes suivent. Ni l’un, ni l’autre ne se sentent investis d’une mission particulière : ils peignent le mur parce qu’il est là, à côté. « C’était juste un mur moche devant notre porte », explique Thierry Noir. » [...]

L’article d’Alcyone Wemaëre dans Le Monde.

Illustration : Photo tirée des archives de Thierry Noir.

ok-010-10tn

Hommage dessiné à Ghislaine Dupont et Claude Verlon de RFI

Mardi 4 novembre 2014

02Sous l’égide de l’incontournable Cartooning for Peace* les dessinateurs Plantu, Glez, Kichka, Chaunu, Baudry, Placide, Chimulus, Bleibel, rendent hommage aux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, à l’occasion du premier anniversaire de la date de leur assassinat au Mali.

RFI publie leurs dessins et leur donne la parole. Présentation : « Ils sont dessinateurs de presse en France et un peu partout dans le monde. Il y a un an, choqués par l’assassinat de nos confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon, ils ont tenu à réagir avec leur crayon pour dénoncer la violence de ces meurtres et cette insupportable atteinte à la liberté d’expression. »

En illustration le dessin symbolique de Damien Glez (Jeune Afrique, Journal du Jeudi (Burkina Faso)).

nszh_CFDVISUELDVDBD_1* Cartooning for Peace vient de se voir décerner le Prix International Henri Fontaine pour l’humanisme qui « récompense tous les deux ans des personnes, institutions ou associations qui « contribuent de manière significative à la défense, la transmission et l’actualisation des valeurs qui furent celles défendues par Henri La Fontaine, Prix Nobel de la Paix 1913, telles que l’humanisme, la justice sociale, le féminisme et le libre-examen ».

A noter également que le film  « Caricaturistes – Fantassins de la démocratie » est désormais disponible en DVD et continue a être projeté à travers le monde : Le 7 novembre à 20h30, dans le cadre des Tribunes de la Presse à Bordeaux, en présence du dessinateur et protagoniste du film Michel Kichka – Le 10 novembre à 19h00, à L’Institut du Monde Arabe à Paris, en présence de Plantu, de Stéphanie Valloatto la réalisatrice et de Radu Mihaileanu le producteur. Durant le mois de novembre, le film sera présenté en Suède (Stocklom Film Festival), à Hong Kong (French Film Festival), au Royaume Uni (Leeds International Film Festival) et en Inde (Festival international du film de Goa).

Un timbre pour Maximilien Vox

Mercredi 22 octobre 2014

Max-Vox

Le 20 octobre 2014 La Poste met officiellement en circulation un timbre dédié à Maximilien Vox présenté ainsi sur le site des Rencontres Internationales de Lure :

« Né 16 décembre 1894 à Condé-sur-Noireau, Maximilien Vox (pseudonyme de Samuel William Théodore Monod) est l’un des fondateur des Rencontres de Lure (avec Jean Giono, Jean Garcia, Robert Ranc et Lucien Jacques) dont il fut le centre de gravité jusqu’à sa mort à Lurs en 1974. Il était graveur, dessinateur, illustrateur, publiciste, éditeur, journaliste, critique d’art, théoricien et historien de la typographie.

Cette année est celle des 120 ans de sa naissance. « Vox fut conduit à Lurs par Jean Giono. Frappé par la beauté exceptionnelle de ce site perché sur un éperon rocheux situé entre la Durance et la montagne de Lure et, malgré un village en état de délabrement fort avancé, Maximilien Vox eut alors l’idée d’y faire venir tous ses amis typographes, éditeurs, photographes, etc. pour réfléchir sur leurs professions loin des agitations de la capitale. Jean Giono lui assura alors : Vous allez réussir parce que vous parlerez métier ! Au départ simple réunion d’amis, les Rencontres s’enrichirent rapidement de participants étrangers et se constituèrent en association Loi 1901. [...]

Le timbre a été créé et gravé par Louis Boursier d’après une photo de Jean Dieuzaide.

Un site consacré à Maximilien Vox (en travaux semble-t-il actuellement).

Ralph Steadmann, the film

Lundi 20 octobre 2014

For_No_Good_Reason-481073027-largeClaude Haber me signale la mise en ligne sur YouTube du film documentaire « For no good reason » réalisé en 2012 par Charlie Paul et consacré à l’immense dessinateur et caricaturiste britannique Ralph Steadmann.
Avec la participation de Ralph Steadmann, Johnny Depp, Richard E Grant, Terry Gilliam, Jann Wenner.
Le film est diffusé en langue anglaise (1h 30).

Livres de Ralph Steadmann publiés en France (aujourd’hui introuvables) par les éditions Aubier : « Sigmund Freud » (1980 et 2002), « L’île au trésor » texte de Robert Louis Stevenson (1985), « Tout Alice & La chasse au Snark » texte de Lewis Carrol (1985), « Dieu », « L’arme à l’œil » (autobiographie, 1994) et « Moi, Léonard de Vinci » (1995).

YouTube diffuse aussi d’autres videos sur Ralph Steadmann.