Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour la catégorie ‘Récompense’

Le prix Tignous 2017 du dessin de presse politique

mercredi 12 avril 2017

Prix TignousLes dessinateurs de presse professionnels souhaitant participer au Prix Tignous du dessin de presse politique francophone, ont jusqu’au 30 avril 2017 pour envoyer leurs dessins. Le formulaire de participation est disponible sur le site de la mairie de Montreuil.

Présentation du prix par les organisateurs :

Ce Prix Tignous est une réponse collective et militante à la nécessité de donner du sens aux nombreux discours prononcés à la suite des attentats. Une réponse que la Ville de Montreuil puise de façon évidente dans l’art et la culture, ancrés profondément dans son ADN. Aux côtés du Prix Tignous, la Bourse Tignous va permettre à la Ville de Montreuil de soutenir chaque année le travail d’un jeune artiste sur la base des valeurs que Tignous défendait ardemment.

Le Prix Tignous du dessin de presse politique francophone est ouvert à tous les dessinateurs professionnels de plus de 18 ans ayant publié dans la presse francophone au cours de l’année 2016. Pour concourir, les artistes doivent envoyer leur dessin entre le 1er février et le 30 avril 2017. Une statuette, représentant un des personnages dessiné par Tignous, reproduit sous la forme d’un trophée, sera remise au lauréat.

Les prix seront décernés lors d’un événement qui se tiendra au Printemps 2017, à l’issue des délibérations du jury. Le jury du Prix Tignous est composé de : Chloé Verlhac, présidente, JY, Faujour, Gros, Aurel, Catherine,  Besse, dessinateurs et dessinatrices. Alexie Lorca, adjointe au Maire de Montreuil en charge de la Culture. André Ciccodicola. Un ou une jeune Montreuillois(e) désigné(e) chaque année par la Ville. Une personnalité montreuilloise désignée chaque année par la Ville.”

Un prix pour la dessinatrice Louison

samedi 1 avril 2017

Louison-avec-Hollande-le-27-juillet-2015_exact1024x768_pLa dessinatrice Louison, souvent citée sur ce blog, vient de se voir attribuer à New York le premier World Cartooning Artistically Price (WCAP) décerné par un jury mondial de rédacteurs en chef et de directeurs artistiques (dont Jean Blaise ex D.A. de Libération et Bernard Fournier ex D.A. de L’Equipe magazine).

Ce nouveau prix international récompense non seulement la qualité graphique des dessins mais aussi la pertinence des idées. Parmi la dernière sélection des dessinateurs figuraient Gerald Scarfe pour l’Angleterre, Antonio Gutteriez pour le Mexique, et Martial Leiter pour la Suisse.

Cette distinction couronne la carrière fulgurante de Louison (Louise Angelergues) née en 1985. Formé au dessin de presse par Tignous, elle a collaboré à de nombreux journaux, Charlie Hebdo, Marianne, Elle, Le Parisien magazine, Voici, Grazzia, et Les Matins de France Culture. Actuellement elle officie sur LCI, et on a même pu voir récemment ses dessins dans le 20 heures de TF1.

Après le tragique 7 janvier 2015 elle est intervenue dans de nombreux médias pour parler de son métier, et après les attentats du 13 novembre à Paris elle s’est illustrée en allant coller ses dessins sur les lieux des drames (photo).

Louison a également dessiné pour le site Gouvernement.fr et, en reportage, a suivi pendant plusieurs jours Emmanuel Macron alors ministre de l’économie (photo).  Récemment elle a chroniqué la vie à l’Elysée pour le magazine people Grazzia. Le prix sera remis à la lauréate début avril, le 1er pour être précis. Félicitations.

Louison est présente sur Facebook, et sur le blog du Monde “La vie publique des animaux“.

A lire aussi dans Le Figaro “Louison : “Je ne suis pas une dessinatrice bisounours“.

 Louison 13.11Louison Macron

Résultats du 24ème Trophée Presse-Citron 2017

jeudi 16 mars 2017

24 Presse CitronAmbiance chaleureuse et festive le 15 mars à l’école d’art Estienne où étaient décernés les 24ème Trophées Presse Citron/BnF.

De nombreux dessinateurs étaient présents parmi lesquels Bridenne, Dobritz, Pessin, Cambon, Coco, Schvartz, Catherine Beaunez, Ballouhey, Boll, Chereau, Dubouillon, Waner, Cointe, Flavien, Foolz, Foy, Ménégol, Trax, Placide, Pinel, Redon, Alba, Lanchon, J-M Renard, Mlefèvre, Lara, Vidberg, Wingz, Giemsi, Valère, Jac, Lacombe, Mykaia, Lardon, Gros, Lécroart, Mric, Oncle Gab, Pakman, Mutio, Pancho, Mric, Vial, Hin, Mulatier, Soulas. Lindingre aurait été aperçu.

C’est le dessinateur Wiglaf qui a obtenu le Trophée Presse-Citron pro décerné par les élèves de l’école Estienne pour un dessin  publié dans le Psikopat, et Lécroart le Trophée Coup de cœur pro pour un dessin publié par Urtikan.net (autant le souligner).

Les Trophées étudiants ont été attribués à Marin Martinie (Ensad), Rodrigo de Sousa (Estienne). Le Trophée La plume de Pierre, partenaire du Presse-Citron Libanais a été décerné à Priscilla Bassil. A noter que de plus en plus d’écoles d’art participent au Trophée (qui fêtera l’an prochain avec faste ses 25 ans), organisé par les enseignants et les élèves de l’école sous l’impulsion de sa créatrice la toujours sémillante Luce Mondor.

Les dessins primés :

IVG170116-2017-votez-loup-lecroart

 

 

 

 

 

 

 

 

CP Et 1CP 2

PC LIban

 

24ème Trophée Presse-Citron Estienne BnF

lundi 13 mars 2017

24 Presse CitronEvènement à Paris cette semaine avec la remise le 15 mars du Trophée Presse-citron et la journée d’étude sur le dessin de presse organisée par la BnF (entrée libre).

A l’école Estienne :

– Exposition trait libre dans le jardin de l’école Estienne, et de 113 dessins professionnels dans le grand hall en accès libre de 9h a 18h30. 18 bd Auguste Blanqui 75013 Paris.

-Exposition des meilleurs dessins étudiants et professionnels à la mairie du 13e du 20 au 30 mars.

A noter que cette année sous l’impusion de sa créatrice Luce Mondor, le Trophée Presse Citron s’exporte au Liban et s’associe à l’ALBA, Académie libanaise des Beaux-Arts, et à la Fondation Pierre Sadek, célèbre caricaturiste libanais, pour l’organisation d’un concours de dessin de presse «La Plume de Pierre». Un concours ouvert à plusieurs universités et aux écoles d’art libanaises. Les lauréats seront invités à Paris, pour la soirée de remise des trophées.

Le programme de la BnF :

harakirinumero095Années 1960 – Hara Kiri : regards sur un art corrosif

10h-10h30 : introduction Jean-Claude Gardes (EIRIS-HCTI, Université de Bretagne) et Martine Mauvieux (BnF – département des Estampes et de la photographie) Evolution du dessin de presse en 50 ans : comment le vent de renouveau des années 1960 (audace, insolence, liberté d’expression graphique et textuelle, liberté des mœurs, expériences de l’au-delà des limites, quête d’un sens, jeu du non-sens) souffle encore dans la presse française d’aujourd’hui. Présence de l’esprit Hara Kiri : copie, parodie ou inspiration ?

10h30- 11h 15 : Yves Frémion (Ecrivain, critique de de BD, directeur de Papiers Nickelés) : Hara Kiri : un journal satirique qui réveille.

11h15-11-45 : Mric (Dessinateur pour Marianne, Psikopat et Siné Mensuel) : le goût du dessin sculpté à la manière de Topor

11h45-12h15 : débat – Un graphisme « classique » au service d’un art qui « décape »

13h45-14h15 : Virginie Vernay Virginie Vernay (Collaboratrice de Cavanna et directrice éditoriale des 5 anthologies consacrées à Hara-Kiri) : Hara Kiri : “Le grand beau journal” de Cavanna et Choron (1960-1985)

17190587_604049166460500_8632076512163582323_n14h15-14h45 : Dorthe Landschulz (Dessinatrice de presse, Titanic, Stern): regard d’outre-Rhin sur Topor

14h45-15h15 : Alexandre Devaux (Spécialiste de Topor, co-commissaire de l’exposition Le monde selon Topor qui se tiendra à la BnF du 28 mars au 16 juillet 2017  : Topor un artiste à part entière. Place du dessin de presse dans son œuvre

15h15-15h45 : Pascal Gros (Dessinateur de presse pour Marianne, Causette) : Liberté d’expression, avec et sans paroles

15h45-16h30 : Débat

L’école Estienne, 18, boulevard Auguste Blanqui, 75013 Paris.

BnF, site Mitterrand, Petit auditorium, Quai François-Mauriac – 75013 Paris.

Illustration, couverture du n°95 d’Hara-Kiri mensuel (avec Wolinski en Napoléon) extraite du formidable site d’Hubert Beaubois consacré à ce journal et à Charlie Hebdo (jusqu’en 1982).

DES DESSINS, DES INFOS, DES COMMENTAIRES SUR L’ACTU, SUIVEZ AUSSI FAIT D’IMAGES SUR FACEBOOK

Un Prix Tignous du dessin de Presse

lundi 9 janvier 2017

15844281-10154453747773992-6482543875583927009-oLe vendredi 6 janvier 2017, la ville de Montreuil a annoncé au cours d’une soirée hommage, et en présence de son épouse Chloé Verlhac, la création du « Prix Tignous Concours de dessin de presse politique ». Ce prix est ouvert à tous les dessinateurs professionnels de plus de 18 ans ayant publié dans la presse francophone au cours de l’année 2016. Pour concourir, les artistes doivent envoyer leur dessin entre le 1er février et le 30 avril 2017. Le prix sera décerné au printemps. Une statuette, représentant un des personnages dessinés par Tignous, sera remise au lauréat. Le prix est organisé en partenariat avec l’hebdomadaire Marianne.

En parallèle, la ville a créé une « Bourse Tignous » destinée aux Montreuillois de 18 à 25 ans, qui permettra de soutenir chaque année « le travail d’un jeune artiste sur la base des valeurs que Tignous défendait ardemment ». Il prendra la forme d’un concours de dessin autour du thème « Arts et cultures en liberté ».

Avec le prix Wolinski – Le Point (attribué en 2016 à Catherine Meurisse), le prix Tignous est la deuxième récompense attribuée en hommage à ces deux dessinateurs disparus le 7 janvier 2015 dans le massacre perpétré à Charlie Hebdo.

Sur la photo, Chloé Verlhac et Patrice Bessac, maire de Montreuil.

Le dessinateur négationniste Zéon primé à Téhéran

jeudi 2 juin 2016

ZEON 2016Lu sur le Facebook du journaliste et écrivain Guy Konopnicki a propos des résultats du 4ème Concours international de caricatures sur l’Holocauste dévoilés à la mi-mai à Téhéran :

“Il y a des jours où l’on est fier d’être Français ! Car c’est un dessinateur français, Zéon, qui a remporté le concours de caricatures antisémites de la République Islamique d’Iran. Pour découvrir la finesse de l’humour et l’originalité du trait de Zéon, il faut se rendre sur les sites de ses amis, Alain Soral et Dieudonné. Zéon représente le juif maître du monde, reconnaissable à son nez crochu, ses lèvres charnues et ses oreilles. Comme c’est original ! Ce dessin ” ne risque pas d’être poursuivit pour plagiat : le détenteur des droits sur une caricature quasi identique a été pendu à Nuremberg en 1946. Car Zéon copie purement et simplement les images de juifs parues dans le Stürmer, journal du nazi Julius Streicher . Aucun talent, aucune originalité, seulement de la haine. Assez de haine pour baver sur Charlie dès le 7 janvier 2015… La récompense s’imposait : le concours de caricatures négationnistes a été fondé à Téhéran pour répondre aux images blasphématoires que publiait alors Charlie Hebdo. Les dessinateurs de Charlie assassinés, Zéon primé à Téhéran, tout est en ordre.”

Massoud Shojaei Tabatabaei, secrétaire du concours a déclaré sur le site resistart.ir que « Zéon n’est que le pseudo de l’artiste français », et expliqué que celui-ci ne peut utiliser son vrai nom car « celui qui menace le régime sioniste reçoit, en France, une peine de six mois à six ans de prison. » Zéon est un proche d’Alain Soral avec qui il a publié de nombreux albums de BD.

En illustration, le dessin primé.

Cet article est dédié à Bernard Bouton, dessinateur français, qui a longtemps participé et défendu ce concours et qui – malgré l’annonce de sa démission en 2015 -, semble toujours présider l’association de dessinateurs FECO International.