Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Marianne’

Un album de Chimulus

mardi 15 novembre 2016

chimulus-couvertureUne carrière de dessinateur c’est long. Très long. Il faut d’abord trouver son style, rôder son humour, publier quelque part, et ne jamais baisser les bras. C’est d’autant plus long si on vit à l’ombre de son père qui exerce déjà ce métier.

Chimulus, Michel Faizant, était malgré lui le fils de Jacques Faizant célèbre dessinateur d’humour et éditorialiste du très à droite quotidien Le Figaro.

Chimulus ne partageait pas les idées politiques de son père, loin de là. Alors il a longtemps dessiné pour divers titres La Tribune, Elle, Presse Océan, la presse d’entreprise, sur des sujets très éloigné de l’actualité et des remous de ce monde.

Et puis son père est décédé et un autre Chimulus s’est révélé. Drôle, caustique, grinçant, un humour mis en valeur par un trait expressif, en parfaite adéquation avec les idées.

Un « nouveau » Chimulus qui a investi Internet et drainé quotidiennement à chaque dessin publié des milliers de lecteurs, plusieurs milliers. Un fan club fidèle qui l’a suivi sur Rue 98, puis sur Urtikan.net premier hebdomadaire satirique sur le web dont il était un des piliers. Puis Siné hebdo, Marianne, entre autres, ont publié ses dessins. Il y a du Bosc, du Reiser, du Wolinski, dans ses dessins, aucune trace de Faizant, mais surtout beaucoup de Chimulus.

Michel Faizant nous a quitté en septembre des suites d’un cancer fulgurant, il nous laisse les dessins de Chimulus, va falloir faire avec. ff

Chimulus Dessins malfaisants (éditions Iconovox). Tirage limité, on peut déjà le commander sur ce site : https://editions.iconovox.com

Chimulus 1946-2016

vendredi 23 septembre 2016

chim-facebook« Ne comptez pas trop sur moi pour la promo et les signatures » nous avait-il prévenu. Avec James Tanay, on préparait la publication de son premier livre de dessins. Chimulus a hélas tenu parole, il est mort le 17 septembre 2016 d’un cancer qu’il avait caché à tous. Le livre paraîtra fin octobre comme prévu même si on est profondément tristes et c’est rien de l’écrire.

Michel Faizant faisait le même métier que son père, mais en fait pas vraiment, ses dessins étaient irrespectueux, cinglants, et drôles. Ils nous manqueront. Ces dernières années, libéré d’une encombrante filiation professionnelle, il réussissait à exprimer toute la plénitude de son humour, sans limites, pour le plus grand plaisir des milliers de lecteurs qui le suivaient sur Internet, ou dans les journaux publiant ses dessins.

Voilà, Chimulus n’est plus et la liste des dessinateurs trop tôt disparus ces derniers temps ne fait que s’allonger. Dur métier. f.f.

Chimulus a dessiné pour Le Journal du Dimanche, Elle, Paris Match, Télé 7 jours, Marianne, Télé Magazine, Presse-Océan, La Tribune, Siné Hebdo, Zélium, le Nouvel Obs. Chimulus a illustré de nombreux livres et participé à l’aventure d’Iconovox.com et d’Urtikan.net, dont toute l’équipe présente ses condoléances à ses proches.

Le blog de Chimulus sur L’Obs.

Sur son métier :

2481462527

Pascal Gros et détails

vendredi 16 septembre 2016

couv8rvbPascal Gros dessine pour Marianne (depuis 1997), Le Progrès social, La Revue dessinée, Causette, et il était même un temps où l’on pouvait voir ses dessins dans Charlie Hebdo.

Du 24 novembre au 04 décembre 2016, il sera le président de la 19e édition du Festival de la caricature et du dessin de presse de Castelnaudary.

On pourrait s’arrêter là, mais il faut aussi rappeler qu’il a obtenu le Prix Presse Citron de l’école Estienne en 2015 et qu’il a été, avec Tignous, le co-auteur du livre « Comment rater ses vacances » (Chêne). Sans oublier sa mise en couleurs de « Murs, murs » (Chêne) livre posthume de reportages dans les prisons de Tignous.

Autant dire que son talent est largement apprécié et qu’il faudra compter sur lui dans les années qui viennent.

Ce résumé pour annoncer la parution de « L’enfer, c’est les enfants des autres » (toujours aux éditions du Chêne dont il faut saluer la qualité de la production dans ce domaine). L’album rassemble quelques 150 dessins sur ce thème (en illustration, © Chêne/Gros). Ces dessins ont été exposés du 29 août au 16 septembre à l’Hôtel de Région, à Limoges dans le cadre du 35ème Festival de St Just-le-Martel.

A noter : dédicace de Pascal Gros le samedi 17 septembre 2016, à la librairie BDnet, 25 rue de Charonne, 75011, Paris. A partir de 16 heures.

dos-de-couvmanips-enfants113fille-burqa-eda-new

Lasserpe au boulot !

vendredi 29 janvier 2016

Publicité (exceptionnelle) : Au boulot ! de Lasserpe (Marianne, Sud Ouest, L’Equipe, Fluide glacial, Urtikan.net), en livre numérique. Editions Iconovox (qui hébergent ce blog en toute indépendance). Disponible sur Amazon.fr et sur iBooks Store. (2,99 Euros).

au-boulot-400x40000bbLasserpe IBooks

 

 

Menaces de mort contre Marianne

vendredi 29 mai 2015

marianneLu dans Le Monde :

« Se disant victime de « menaces de mort réitérées » et d’insultes sur les réseaux sociaux après la publication d’un dossier sur les « complices de l’islamisme », le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Marianne annonce jeudi 28 mai avoir déposé plainte contre X.

« Dès le samedi 23 mai 2015, le patron de la rédaction Joseph Macé-Scaron a été alerté que des menaces de mort étaient proférées à l’encontre du journal sur les réseaux sociaux, à savoir Twitter et Facebook », indique la plainte déposée mardi et consultée par l’AFP. Le texte de la plainte mentionne le tweet suivant : « A quand le mitraillage de la rédaction de Marianne ? »

« Quatre mois après les attentats qui ont inspiré aux journalistes ce dossier, après la mort d’un des leurs, le dessinateur Tignous [tué dans l’attaque contre Charlie Hebdo], ces menaces résonnent douloureusement », écrit Marianne dans un communiqué. »

En illustration la première Une de Jiho pour l’hebdomadaire.

Peut-on rire des vacances avec Tignous et Gros ?

jeudi 28 mai 2015

Electre_978-2-8123-1311-0_9782812313110Les dessinateurs Gros et Tignous faisaient équipe à Marianne, deux talents indissociables et complices. On les retrouve tous les deux dans « Comment rater ses vacances » album à paraître le 9 juin aux éditions du Chêne. Tignous (Bernard Verlhac) était un sacré bon dessinateur, merci à Gros et à Chloé Verlhac de le rappeler.

Texte de présentation de Pascal Gros :

« En 2014, Tignous et moi, à Marianne, on a voulu rassembler des dessins pour l’été. Quelque chose à emmener la plage. Pas des Sarkozy ou des Hollande, une petite pause avec tout ça. On a décidé de parler des vacances. Faut toujours qu’il y ait un truc qui cloche avec les vacances. On allait faire un guide pour que les gens sachent comment rater leurs vacances. Ils nous remercieraient sûrement après.

On s’est mis au boulot. On a aligné tous les thèmes qui nous venaient à l’esprit, il y en avait bien 3 pages, et on a bien rigolé avec les locations pourries, les destinations touristiques en guerre, les enfants hurleurs, les voitures en panne dans la campagne déserte… Tignous se faisait plaisir, il mettait plein de décors très beaux. Pour Sarkozy il ne mettait pas de décor, il n’avait pas le temps, il mettait des mouches.

On a bouclé tout ça et ça a été publié en série d’été dans le journal. Quatre pages de dessins toutes les semaines ! Un an après, c’est de nouveau les vacances, mais y a plus Tignous. Faut toujours qu’il y ait un truc qui cloche avec les vacances. »