Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

Archive pour le mot-clef ‘Marianne’

Les prix du Mémorial de Caen

lundi 12 février 2018

Deux prix concernant le dessin de presse et les droits de l’homme ont été décernés le 11 février 2018 dans le cadre du Mémorial de Caen :

Le Prix international du dessin de presse pour les droits de l’homme a été attribué au dessinateur Jiho (France). Le jury réunissant le Mémorial de Caen et l’association United Sketches était composé de Kianoush Ramezani [Président], Stéphane Grimaldi, Pascal Lemaître, Carolin Olivier, Patrick Nicolle.Le dessin est paru dans l’hebdomadaire Marianne.
Le premier Prix Siné du dessin de presse pour les droits de l’homme a lui été attribué à Liu Zi Bo (Chine). Catherine Sinet, Willis from Tunis, Charline Vanhoenacker, Philippe Geluck, François Forcadell, Yan Lindingre, Alain Mayer, Dominique Tricaud, composaient le jury réunit par Siné mensuel. Celui-ci a reçu 934 dessins provenant de soixante-seize pays : Roumanie, Chine, Afrique du Sud, Argentine, Canada, Togo, Inde, France… Liu Zi Bo est membre du JiangXi Cartoon Art Committee.

Les dessinateurs Lindingre, Jiho, Pascal Lemaître, et Kianoush Ramezani, étaient présents au cours de cette remise des prix.

Suivez aussi Fait d’Images sur Facebook

Un Prix Tignous du dessin de Presse

lundi 9 janvier 2017

15844281-10154453747773992-6482543875583927009-oLe vendredi 6 janvier 2017, la ville de Montreuil a annoncé au cours d’une soirée hommage, et en présence de son épouse Chloé Verlhac, la création du « Prix Tignous Concours de dessin de presse politique ». Ce prix est ouvert à tous les dessinateurs professionnels de plus de 18 ans ayant publié dans la presse francophone au cours de l’année 2016. Pour concourir, les artistes doivent envoyer leur dessin entre le 1er février et le 30 avril 2017. Le prix sera décerné au printemps. Une statuette, représentant un des personnages dessinés par Tignous, sera remise au lauréat. Le prix est organisé en partenariat avec l’hebdomadaire Marianne.

En parallèle, la ville a créé une « Bourse Tignous » destinée aux Montreuillois de 18 à 25 ans, qui permettra de soutenir chaque année « le travail d’un jeune artiste sur la base des valeurs que Tignous défendait ardemment ». Il prendra la forme d’un concours de dessin autour du thème « Arts et cultures en liberté ».

Avec le prix Wolinski – Le Point (attribué en 2016 à Catherine Meurisse), le prix Tignous est la deuxième récompense attribuée en hommage à ces deux dessinateurs disparus le 7 janvier 2015 dans le massacre perpétré à Charlie Hebdo.

Sur la photo, Chloé Verlhac et Patrice Bessac, maire de Montreuil.

Un album de Chimulus

mardi 15 novembre 2016

chimulus-couvertureUne carrière de dessinateur c’est long. Très long. Il faut d’abord trouver son style, rôder son humour, publier quelque part, et ne jamais baisser les bras. C’est d’autant plus long si on vit à l’ombre de son père qui exerce déjà ce métier.

Chimulus, Michel Faizant, était malgré lui le fils de Jacques Faizant célèbre dessinateur d’humour et éditorialiste du très à droite quotidien Le Figaro.

Chimulus ne partageait pas les idées politiques de son père, loin de là. Alors il a longtemps dessiné pour divers titres La Tribune, Elle, Presse Océan, la presse d’entreprise, sur des sujets très éloigné de l’actualité et des remous de ce monde.

Et puis son père est décédé et un autre Chimulus s’est révélé. Drôle, caustique, grinçant, un humour mis en valeur par un trait expressif, en parfaite adéquation avec les idées.

Un « nouveau » Chimulus qui a investi Internet et drainé quotidiennement à chaque dessin publié des milliers de lecteurs, plusieurs milliers. Un fan club fidèle qui l’a suivi sur Rue 98, puis sur Urtikan.net premier hebdomadaire satirique sur le web dont il était un des piliers. Puis Siné hebdo, Marianne, entre autres, ont publié ses dessins. Il y a du Bosc, du Reiser, du Wolinski, dans ses dessins, aucune trace de Faizant, mais surtout beaucoup de Chimulus.

Michel Faizant nous a quitté en septembre des suites d’un cancer fulgurant, il nous laisse les dessins de Chimulus, va falloir faire avec. ff

Chimulus Dessins malfaisants (éditions Iconovox). Tirage limité, on peut déjà le commander sur le site : editions.iconovox.com

Chimulus 1946-2016

vendredi 23 septembre 2016

chim-facebook« Ne comptez pas trop sur moi pour la promo et les signatures » nous avait-il prévenu. Avec James Tanay, on préparait la publication de son premier livre de dessins. Chimulus a hélas tenu parole, il est mort le 17 septembre 2016 d’un cancer qu’il avait caché à tous. Le livre paraîtra fin octobre comme prévu même si on est profondément tristes et c’est rien de l’écrire.

Michel Faizant faisait le même métier que son père, mais en fait pas vraiment, ses dessins étaient irrespectueux, cinglants, et drôles. Ils nous manqueront. Ces dernières années, libéré d’une encombrante filiation professionnelle, il réussissait à exprimer toute la plénitude de son humour, sans limites, pour le plus grand plaisir des milliers de lecteurs qui le suivaient sur Internet, ou dans les journaux publiant ses dessins.

Voilà, Chimulus n’est plus et la liste des dessinateurs trop tôt disparus ces derniers temps ne fait que s’allonger. Dur métier. f.f.

Chimulus a dessiné pour Le Journal du Dimanche, Elle, Paris Match, Télé 7 jours, Marianne, Télé Magazine, Presse-Océan, La Tribune, Siné Hebdo, Zélium, le Nouvel Obs. Chimulus a illustré de nombreux livres et participé à l’aventure d’Iconovox.com et d’Urtikan.net, dont toute l’équipe présente ses condoléances à ses proches.

Le blog de Chimulus sur L’Obs.

Sur son métier :

2481462527

Chimulus Dessins malfaisants (éditions Iconovox). Tirage limité, disponible sur le site : editions.iconovox.com

Pascal Gros et détails

vendredi 16 septembre 2016

couv8rvbPascal Gros dessine pour Marianne (depuis 1997), Le Progrès social, La Revue dessinée, Causette, et il était même un temps où l’on pouvait voir ses dessins dans Charlie Hebdo.

Du 24 novembre au 04 décembre 2016, il sera le président de la 19e édition du Festival de la caricature et du dessin de presse de Castelnaudary.

On pourrait s’arrêter là, mais il faut aussi rappeler qu’il a obtenu le Prix Presse Citron de l’école Estienne en 2015 et qu’il a été, avec Tignous, le co-auteur du livre « Comment rater ses vacances » (Chêne). Sans oublier sa mise en couleurs de « Murs, murs » (Chêne) livre posthume de reportages dans les prisons de Tignous.

Autant dire que son talent est largement apprécié et qu’il faudra compter sur lui dans les années qui viennent.

Ce résumé pour annoncer la parution de « L’enfer, c’est les enfants des autres » (toujours aux éditions du Chêne dont il faut saluer la qualité de la production dans ce domaine). L’album rassemble quelques 150 dessins sur ce thème (en illustration, © Chêne/Gros). Ces dessins ont été exposés du 29 août au 16 septembre à l’Hôtel de Région, à Limoges dans le cadre du 35ème Festival de St Just-le-Martel.

A noter : dédicace de Pascal Gros le samedi 17 septembre 2016, à la librairie BDnet, 25 rue de Charonne, 75011, Paris. A partir de 16 heures.

dos-de-couvmanips-enfants113fille-burqa-eda-new

Lasserpe au boulot !

vendredi 29 janvier 2016

Publicité (exceptionnelle) : Au boulot ! de Lasserpe (Marianne, Sud Ouest, L’Equipe, Fluide glacial, Urtikan.net), en livre numérique. Editions Iconovox (qui hébergent ce blog en toute indépendance). Disponible sur Amazon.fr et sur iBooks Store. (2,99 Euros).

au-boulot-400x40000bbLasserpe IBooks