Fait d'images

le blog de françois forcadell – l'image dessinée dans l'actualité

La formidable épopée de la satire en France

28 septembre 2016 à 15 h 44

Dans « Revue de presse », album sous-titré « petite histoire des journaux satiriques et non-conformistes », on croise Charles Philipon, J.J Grandville, André Gill, Jossot, Paul Iribe, Jean-Jacques Pauvert, Siné, Pr Choron, Cavanna, et toute la bande Cabu, Gébé, Willem, Reiser, Wolinski, Carali, Delfeil de Ton, Pierre Fournier, Fred, Vuillemin, mais aussi Eric Martin, Charlie Schlingo, Lindingre, Charb. Sont également cités les journaux Bizarre, Libération, L’idiot international, Le Canard enchaîné, Charlie Hebdo, Jalons, Infos du monde, Actuel, L’Echo des Savanes, La Grosse Bertha, Le Psikopat, et Fluide glacial qui édite ce livre.

C’est dire si l’ouvrage est bien documenté. Le tout est astucieusement raconté par Toma Bletner qui a « baigné dans l’univers de la presse depuis l’enfance », et brillamment mis en images, et avec beaucoup d’humour, par Romain Dutreix.

Dans le texte de présentation de l’éditeur on peut lire : « Depuis la révolution de 1789, la France cultive une tradition journalistique mettant sans cesse à l’épreuve la liberté d’expression. C’est pourquoi la satire, l’irrévérence sont devenus un véritable sport national ! », « Revue de presse » en porte le témoignage.

La publication de cette série de strips avait débuté en 2015 dans Libération à l’initiative d’Alain Blaise, et a continué dans Fluide glacial l’année suivante.

revue-presse

Les obsèques de Puig Rosado

27 septembre 2016 à 13 h 21

Les obsèques du dessinateur Fernando Puig Rosado, se dérouleront le vendredi 30 septembre à 16h au crématorium du Père-Lachaise, entrée 71 Rue des Rondeaux, 75020 Paris. Pour perpétuer une tradition plutôt récente (Tignous, Siné), les dessinateurs pourront venir avec feutres et crayons afin de lui rendre un dernier hommage sur le cercueil.

Merci à Jean-Luc Vallet pour la photo © Tous droits réservés.

14432962-558980320960017-1011394720660498005-n

Le caricaturiste Khalid Geddar menacé de mort

27 septembre 2016 à 8 h 56

geddarLe caricaturiste Khalid Geddar fondateur et directeur de la revue satirique Baboubi, a demandé la protection de la police marocaine suites aux menaces de mort reçues pour avoir diffusé sur Facebook un dessin lié à l’assassinat de l’écrivain et journaliste  jordanien Nahed Hattar. Celui-ci a été abattu le 25 septembre 2016 à l’entrée du tribunal qui devait le juger pour « insulte » à l’Islam après avoir lui aussi publié le même dessin que Khalid Geddar sur Facebook.

France 24 écrit à ce propos : « Hattar avait expliqué sur sa page Facebook que la caricature se moquait des « terroristes et de la manière dont ils imaginent Dieu et le paradis, et qu’elle ne porte en aucun cas atteinte à Dieu ». Selon un article d’Al-Jazira, Hattar s’est décrit dans un second message comme « non-croyant » et avait dit comprendre « les croyants qui ne voyaient pas la satire derrière cette caricature ». Le véritable auteur du dessin, lui, reste inconnu. »

Sur Site Info Khalid Geddar explique « J’ai donc contacté la police… je ne demande pas d’avoir des gardes du corps, mais je demande simplement à la police de trouver qui se cache derrière ces menaces de morts, il faut prendre cela très au sérieux ». Le dessinateur cite également le message qu’il a reçu « Votre sort, c’est la mort et l’égorgement, vous êtes l’ennemi de Dieu » et déclare « La société marocaine m’inquiète de plus en plus, il y a beaucoup d’intégristes et les menaces sont à prendre très au sérieux, je n’ai jamais reçu de telles menaces ». Site info rajoute que « ses caricatures sont souvent jugées trop provocatrices, mais il ne s’est jamais découragé et n’a jamais voulu quitter son pays, au nom de la liberté d’expression. »

dessin-jordanie

Une école de la caricature à L’Estaque

26 septembre 2016 à 8 h 42

14231809-1794678700776933-3354152976687849730-o« Dès 8 ans », devenez Cabu, Cardon, Willem, Mix & Remix, Tignous, Siné, Wolinski, Loup, Honoré, Chimulus, en 10 leçons.

Dans le cadre du sympathique « Festival International du dessin de presse de la Caricature  et de la satire » de L’Estaque qui vient de se terminer à Marseille, on a appris que :

« La mairie des 15e et 16e arrondissements de Samia Ghali (PS) a annoncé aujourd’hui la création d’une “école publique de la caricature” qui fait déjà l’objet d’un appel à projets. Concrètement, dès huit ans, les habitants du secteur pourront exercer leur trait une fois par semaine à la maison d’arrondissement de l’Estaque.

“Nous soutenons depuis quelques années le festival et au début, tout le monde n’était pas forcément d’accord. Aujourd’hui, le festival marche bien et je ne voulais pas me contenter d’un évènement, explique Samia Ghali. Je souhaitais que cela laisse une marque dans nos quartiers. Cette école, c’est un moyen – notamment chez les enfants – de développer un autre regard sur la caricature. Comme cela, on pourra bientôt proposer un festival de la caricature enfants en parallèle de l’actuel !” Et la sénatrice, qui assure avoir eu l’idée avant l’attentat de Charlie hebdo, de rêver : “Peut-être que les futurs grands caricaturistes viendront de nos quartiers !” » (Source MarsActu).

Rappelons à ceux qui s’intéressent au sujet que l’art de la satire peut difficilement « s’apprendre », que c’est un métier de francs-tireurs, une originalité qui en fait toute sa force. Sans oublier que le métier est de plus en plus sinistré avec des conditions de travail et de rémunération déplorables et le manque de supports permettant aux dessinateurs de s’exprimer. f.f.

Prochain article : « La liste des « enseignants » ».

En illustration, l’affiche du festival dessinée par Gros.

Pour mémoire : Patrick Kanner, ministre de la Jeunesse et des sports, qui après le 7 janvier 2015 voulait lancer un concours de caricaturistes et, toujours à la même époque, le projet de Fondation du dessin de presse lancé par Richard Malka avocat de Charlie Hebdo qui espérait profiter selon Le Monde de « l’afflux d’argent inédit » reçu après le massacre.

Puig Rosado 1931-2016

25 septembre 2016 à 20 h 18

puig-rosadoLe dessinateur Rousso nous apprend le décès le 25 septembre 2016 de Fernando Puig Rosado, dessinateur à Siné mensuel.

En 1967, il avait été avec Desclozeaux et Bonnot, un des co-fondateurs de la Société Protectrice de l’Humour (SPH). En 1976, Puig Rosado a reçu le Grand prix de l’Humour noir Grandville, et en 2000 le Grand prix de l’Humour Tendre à St Just-le-Martel.

Puig Rosado avait dessiné pour L’Expansion, Satirix (n°12 – L’éternelle pollution), Le Nouvel Observateur, Le Figaro littéraire, Le Canard enchaîné, Lui, Siné Hebdo. litho5

Né à Don Benito en Espagne, il était arrivé en France dans les années soixante et avait commencé une carrière de dessinateur dans la presse jeunesse, Astrapi, J’aime lire, Okapi, Phosphore.

En illustration, une vidéo « Puig Rosado fête l’anniversaire de Siné Mensuel. »une lithographie de Rosado, et ci-dessous, un de ses dessins les plus célèbres sur le vieux dictateur espagnol Franco.

Un site Internet dédié à son travail.

2014031711090285299

Chimulus 1946-2016

23 septembre 2016 à 11 h 55

chim-facebook« Ne comptez pas trop sur moi pour la promo et les signatures » nous avait-il prévenu. Avec James Tanay, on préparait la publication de son premier livre de dessins. Chimulus a hélas tenu parole, il est mort le 17 septembre 2016 d’un cancer qu’il avait caché à tous. Le livre paraîtra fin octobre comme prévu même si on est profondément tristes et c’est rien de l’écrire.

Michel Faizant faisait le même métier que son père, mais en fait pas vraiment, ses dessins étaient irrespectueux, cinglants, et drôles. Ils nous manqueront. Ces dernières années, libéré d’une encombrante filiation professionnelle, il réussissait à exprimer toute la plénitude de son humour, sans limites, pour le plus grand plaisir des milliers de lecteurs qui le suivaient sur Internet, ou dans les journaux publiant ses dessins.

Voilà, Chimulus n’est plus et la liste des dessinateurs trop tôt disparus ces derniers temps ne fait que s’allonger. Dur métier. f.f.

Chimulus a dessiné pour Le Journal du Dimanche, Elle, Paris Match, Télé 7 jours, Marianne, Télé Magazine, Presse-Océan, La Tribune, Siné Hebdo, Zélium, le Nouvel Obs. Chimulus a illustré de nombreux livres et participé à l’aventure d’Iconovox.com et d’Urtikan.net, dont toute l’équipe présente ses condoléances à ses proches.

Le blog de Chimulus sur L’Obs.

Sur son métier :

2481462527